Ginkgo Biloba : bienfaits et vertus

Le Gingko Biloba est un arbre dont on ne tarit pas d’éloges sur ses nombreux bienfaits dans le monde de la phytothérapie. L’abricotier d’argent, comme on aime si bien le nommer, entre aujourd’hui dans la fabrication de nombreux médicaments. De la maladie d’Alzheimer à de simples pathologies comme la bronchite, ses applications dans la médecine moderne et traditionnelle restent très variées. D’où vient-il ? Quelles sont ses propriétés les plus intéressantes du Ginkgo Biloba ? À qui s’adresse son utilisation ? Nous allons tout vous dire.

Les origines du ginkgo biloba

ginkgo_biloba_natureAZ

Ginkgo Biloba

Le ginkgo biloba nous vient d’Asie. Plus précisément, elle serait originaire du sud-est de la Chine. On retrace son utilisation dans la médecine traditionnelle chinoise à plus de 4000 ans. D’ailleurs, on sait qu’il peut vivre jusqu’à 2000 ans. Au Japon, l’arbre symbolise la longévité ainsi que la croissance. La capitale, Tokyo, en a même fait son emblème.

Le ginkgo arrive en Europe et aux États-Unis vers le XVIIIe siècle. Cependant, la demande en constante hausse fait que l’importation de ses fruits et de ses feuilles continue encore aujourd’hui.

Appelé aussi arbre aux quarante écus, le ginkgo fait partie d’une des plus anciennes espèces d’arbres au monde, les ginkgoaceae. Il aurait été déjà présent sur terre bien avant les dinosaures. Par ailleurs, c’est un arbre très vivace qui a même survécu à la bombe atomique. Après le bombardement d’Hiroshima, il a été le premier arbre à fleurir dans la ville.

Les bienfaits du ginkgo biloba sur la santé

Vers de meilleures performances cérébrales

coeur_cerveau_natureAZ

Plusieurs études montrent l’implication du ginkgo dans l’amélioration des capacités cognitives chez l’homme grâce aux antioxydants qu’il renferme. La plante renforce ainsi l’activité cérébrale pour pouvoir stimuler la mémoire, la concentration et même les facultés à apprendre. Ceci est dû en partie par une meilleure fluidification de la micro-criculation sanguine cérébrale qui aura aussi pour effet de booster la production des neuroprotecteurs dans le cerveau. Cette plante est à ce jour l’une des plus usitées dans les traitements des différentes maladies dégénératrices du cerveau, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Le ginkgo est souvent employé contre le surmenage et la fatigue nerveuse. En renforçant les fonctions cérébrales, il limite la démence sénile chez les seniors et comble certaines déficiences mentales.

Parfait pour la circulation sanguine

Le ginkgo biloba possède des propriétés vasodilatatrices. En d’autres termes, la plante a la capacité de fluidifier la circulation sanguine en dilatant les vaisseaux sanguins. Le sang s’irrigue ainsi jusqu’aux extrémités du corps et dans les organes vitaux est oxygéné de manière optimale. Les personnes souffrant de claudication profitent par exemple de cette augmentation du débit sanguin. Cela leur permet d’effectuer des exercices physiques plus longuement sans pour autant éprouver des douleurs. On constate aussi une diminution conséquente des sensations de jambes lourdes qui sont des symptômes signalant la stagnation du sang à des endroits précis du corps, faisant parfois apparaître les varices.

Par ailleurs, des études montrent que le ginkgo aide les personnes souffrant d’insuffisance artérielle périphérique dans leurs rétablissements. Il pourrait également faire office d’agent thérapeutique antiplaquettaire dans le sang.

Le ginkgo contre les dysfonctionnements érectiles

Toujours grâce à ses propriétés vasodilatatrices et veinotoniques, le ginkgo peut être utilisé dans le traitement des problèmes d’érection. En effet, la plante facilite la circulation sanguine jusqu’aux organes génitaux. Il rééquilibre par la même occasion le niveau de sérotonine dans l’organisme, jusqu’à augmenter la libido chez l’homme.

Un traitement naturel contre les acouphènes d’origine vasculaire

Pour rappel, les acouphènes sont des bruits anormaux que l’on ressent au niveau des oreilles sans pour autant être en contact avec un stimulus extérieur. Ces sensations auditives se manifestent par des bourdonnements incessants ou des sifflements. Elles résulteraient pour la plupart de troubles circulatoires. Grâce aux flavonoïdes et terpénoïdes, un extrait de ginkgo permet de réduire ces désagréments.

Autres applications intéressantes du ginkgo

fruit_ginkgo_natureAZ

Des traitements à base de ginkgo biloba existent sur le marché pour améliorer l’humeur. Ils aident ainsi à combattre les sautes d’humeur chroniques. On les prescrit surtout pour des personnes âgées en proie à la dépression.

Il s’avère que le ginkgo facilite la respiration. C’est un constat que l’on a observé chez les patients qui l’ont utilisé. On a donc remarqué des améliorations notables chez les personnes asthmatiques.

Les trekkeurs en haute montagne savent qu’à la bonne dose, l’extrait de ginkgo prévient le mal aigu des montagnes. Par ailleurs, il entretient le système oculaire intact. Ses antioxydants améliorent la vision, et a contrario combat la dégénérescence de la macula.

Les nombreux antioxydants qu’embarque le ginkgo ralentissent le processus de vieillissement. Ses feuilles possèdent des vertus antispasmodiques, tandis que le fruit a des propriétés antibiotiques et antifongiques.

Composition et posologie du ginkgo

L’abricotier d’argent doit ses multiples vertus aux flavonoïdes qui le composent. Ces principes actifs, assimilés à des antioxydants, freinent le vieillissement des cellules. Il embarque également des gingolides-bilobalides qui est la substance qui revêt un rôle neuroprotecteur.

La posologie du ginkgo varie selon les raisons d’utilisation. Il faut cependant savoir qu’en phytothérapie, on n’utilise essentiellement que le fruit ou la feuille de la plante. Cette dernière est disponible sur le marché en tant que gélule, poudre, teinture ou tisane. En règle générale, il est déconseillé de dépasser les 1500 mg de ginkgo biloba. Quel que soit le type de préparation, il faudra espacer les prises en trois fois, matin, midi et soir. Les longues cures d’au moins 2 mois s’avèrent plus efficaces. Il faut cependant penser à faire une pause toutes les trois semaines.

Contre-indications et effets secondaires

Vous ne devez avoir aucune crainte dans l’utilisation du ginkgo biloba en suivant les doses prescrites par votre médecin. Seule la surdose peut provoquer des effets indésirables : maux de tête, allergies au niveau de la peau, baisse de la pression artérielle…

abricotier_d_argent_natureAZ

Feuilles Ginkgo Biloba

Le ginkgo est formellement interdit aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge. Étant donné que la plante possède des propriétés vasodilatatrices, elle reste aussi déconseillée aux hémophiles et à toutes personnes sous le coude d’une intervention chirurgicale.

Le ginkgo biloba et les autres plantes

  • Capacité cognitive : Le ginseng et ginkgo se marient parfaitement pour améliorer les capacités cognitives chez un individu. On peut également le coupler avec de la rhodiola ou encore du curcuma.
  • Stress et sommeil : Il résout mieux les problèmes de stress et de sommeil avec du ashwagandha et de l’huile de chanvre CBD.
  • Humeur et dépression : Il va aider les problème d’humeur en association avec du Griffonia Simplicifolia pour agit sur les taux de sérotonine.
  • Pour la libido : il est utilisé en association avec du Muira Puama et du Tribulus Terrestris pour augmenter l’afflux sanguin.
  • Pour les jambes lourdes : il est associé avec de la vigne rouge et peut aussi être couplé à un diurétique comme les infusions de queues de cerises.
  • Pouvoir antifongiques : pour améliorer son pouvoir antifongique, et dégager les voies respiratoires, on l’associe à des infusions des thym.
  • L’usage d’autres plantes médicinales en parallèle nécessitera toujours un avis médical afin d’obtenir des résultats optimaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Main Menu