Queues de cerise : Bienfaits et vertus

Vous avez sûrement déjà goûté à des cerises, mais saviez-vous que les queues de cerise avaient aussi leurs utilités ? Eh oui ! Les pédoncules de cerise sont utilisés depuis des siècles pour leurs nombreux bienfaits. Aujourd’hui très présentes dans la phytothérapie, elles restent cependant très discrètes, car seulement peu de gens connaissent leurs vertus. Nous allons donc nous pencher sur le sujet et apprendre un peu plus sur leur origine, leurs bienfaits, leur mode d’utilisation.

Les origines des queues de cerise

queues_de_cerise_natureAZ

Comme on l’a énoncé précédemment, les queues de cerise correspondent à la tige des cerises, ces fruits rouges que l’on connaît tous. Le fruit fait partie de la famille des Rosacées. On le retrouve surtout dans les pays tempérés. Les variétés les plus répandues sont les cerisiers sauvages appelés aussi merisier et les griottes.

On retrace les premières utilisations de la cerise dans la médecine traditionnelle asiatique. Ses pédoncules étaient préparés sous forme d’infusion ou de décoction. Leurs usages n’arrivent en Europe que quelques siècles plus tard. Les bienfaits diurétiques et dépuratifs des queues de cerise les propulsent dans les traitements favorisant la perte de poids.

À titre de précision, seule la tige de la cerise est utilisée dans la phytothérapie. Elle ne prend pas en compte les feuilles, les fleurs ou encore le fruit en lui-même. Les amandes que l’on obtient à partir des noyaux ont une certaine toxicité.

Aujourd’hui, le plus grand producteur de cerise reste la Turquie, bien loin devant la Pologne ou la France qui demeure cinquième dans le classement.

Les bienfaits des queues de cerise

Des vertus diurétiques et dépuratives

Les queues de cerise se consomment la plupart du temps sous forme de tisane. Elles dégagent ainsi et au mieux leurs vertus diurétiques. Elles stimulent les reins pour éliminer les toxines présentes dans le corps. Ses propriétés dépuratives favorisent aussi l’élimination de l’eau dans l’organisme et le purifient au passage. Une tisane à base de queues de cerises limite la rétention d’eau. Ce type de préparation désengorge les tissus adipeux. Il peut ainsi traiter efficacement le gonflement des jambes et des bras. Concrètement, les queues de cerise aident l’organisme à drainer les liquides lymphatiques dans les tissus.

Les effets de la tisane se perçoivent plus rapidement si elle est couplée à une alimentation saine et équilibrée. Et les résultats seront encore mieux et se manifesteront plus vite avec quelques exercices physiques réguliers.

Un pouvoir antioxydant avéré

Les propriétés antioxydantes des queues de cerise viennent principalement des flavonoïdes. Ces derniers sont des substances à base de vitamine (C et E) que l’on utilise surtout en tant que tonique veineux. Dans ce cas précis, l’action se manifeste dans la limitation de l’oxydation des cellules. Les flavonoïdes diminuent alors les effets des radicaux libres.

Il faut savoir que l’oxydation des cellules est fortement liée au phénomène du vieillissement. Les antioxydants freinent autant que possible ce mécanisme. Il y a donc moins de cellules utilisées pour que l’organisme fonctionne correctement. De nombreuses études scientifiques montrent que les antioxydants préviennent contre certains cancers et les maladies cardiaques.

Des vertus minceur

pedoncule_cerise_natureAZ

Par extension avec leurs bienfaits diurétiques et dépuratifs, il a été démontré scientifiquement que les flavonoïdes contenus dans les pédoncules de cerise limitaient les risques d’obésité. L’étude est parue sur British Medical Journal et mettait en avant les capacités de cette substance à entretenir la bonne santé chez une personne, mais aussi à mieux gérer les prises de poids. Par ailleurs, une infusion à base de queues de cerises provoque rapidement une sensation de satiété.

Une forte teneur en potassium

Les queues de cerise possèdent une forte concentration en potassium. Boire régulièrement une infusion à base de ce pédoncule expose moins le corps à des risques d’hypertension. L’étude démontrant cette affirmation ne s’est pas axée sur les queues de cerise, mais sur un régime riche en potassium. Elle a été publiée en août 2009 par l’Institut Linus Pauling, de l’université d’Oregon. En tant que nutriment, le potassium contribue aussi au bon fonctionnement des muscles, dont le cœur.

Des propriétés antibactériennes

bacterie_natureAZ

Les queues de cerises prodiguent des bienfaits antibactériens pour l’organisme. Elles doivent cette capacité au tanin qu’elles contiennent. Ce dernier stoppe la prolifération de plusieurs variétés de microbes, apportant ainsi une meilleure immunité au corps.

Composition et posologie des queues de cerise

Les queues de cerise sont extrêmement riches en nutriments, que des substances très bénéfiques pour l’organisme. Elles contiennent ainsi de nombreux principes actifs :

  • Les flavonoïdes,
  • La vitamine C,
  • Le potassium,
  • La mélatonine,
  • Le mucilage,
  • Le tanin…

Le meilleur moyen de profiter des vertus des queues de cerise est de les infuser. La boisson obtenue aura légèrement le goût du fruit, avec une pointe d’acidité. Il est également possible de le préparer sous forme de décoction.

Dans le cas d’une tisane, il suffit de deux cuillères à soupe généreuses de pédoncules de cerise et d’un litre d’eau. La préparation doit bouillir pendant 10 minutes avant d’être filtrée. Elle peut être bue tout au long de la journée, de préférence après chaque repas, du matin au soir. Améliorez le goût avec du miel si la tisane s’avère trop acide.

Pour une décoction, prenez un litre d’eau froide dans lequel vous ajouterez 4 cuillères à soupe de queues de cerise. Laissez reposer le tout pendant une journée (12 heures), avant de le faire bouillir pendant une vingtaine de minutes. Attendez que la décoction se refroidisse avant de la consommer. Ce mode de préparation permet de garder le plus de nutriments possible. Elle est à consommer trois fois par jour. Pour un meilleur effet détoxifiant, mieux vaut l’utiliser après chaque repas.

En règle générale, la posologie usuelle conseille un dosage de 1,5 g par jour.

Contre-indications et effets secondaires

cerises_mures_natureAZ

Les queues de cerise sont totalement sécuritaires. Cependant, à titre préventif, les femmes enceintes et les femmes allaitantes doivent obtenir un avis favorable du médecin avant d’en consommer. Aucune étude ne fait état d’un probable effet secondaire dû à sa consommation. Il suffit donc de bien respecter les dosages.

Association avec d’autres plantes

Les queues de cerise peuvent être utilisées avec d’autres plantes pour démultiplier leurs effets. Il convient toutefois de bien choisir l’assortiment en fonction du résultat voulu. Pour une meilleure détoxification, elles se marient parfaitement avec des pissenlits ou encore des artichauts. Tandis que pour un drainage rapide, rien ne vaut une association avec du cassis ou encore avec de l’orthosiphon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choix par catégorie