FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Rhodiola rosea, bienfaits et vertus

rhodiola_rosea_natureAZ

La rhodiola rosea est une plante exceptionnelle de par ses vertus thérapeutiques et de par son incroyable résistance contre le froid. Plante adulée autrefois par les Vikings, elle a su garder de sa notoriété jusqu’à aujourd’hui, car ses bienfaits sont bien réels. Ses applications en phytothérapie sont multiples, tant sa composition est unique. D’où vient-elle ? Quelles sont les différentes pathologies qu’elle soigne ? Comment peut-on l’utiliser ? Voici nos réponses…

Les origines de la rhodiola

alpes_montagne_natureAZ

La rhodiola rosea pousse essentiellement dans les régions où le froid est quasi présent. On rencontre en Arctique, mais aussi dans les hautes montagnes d’Europe, comme les Alpes, la Scandinavie, l’Irlande. Les continents asiatique et américain ne sont pas en reste, car la rhodiola est également disponible dans les montagnes d’Asie centrale et dans la région de Rocky Mountains. Elle peut sans problème se développer dans des conditions extrêmes à plus de 3000 mètres d’altitude. On lui trouva de nombreuses appellations à travers les âges : orpin rose, racine artctique, mais la plus commune reste la rhodiola ou rhodiole.

On retrace les premières utilisations de la rhodiola il y a 3000 ans. Elle fut utilisée par les Vikings et les Esquimaux. Les Vikings la surnommaient racine d’or, en référence à son action tonifiante pour le corps. En effet, ils tenaient en grande estime la plante et pensaient qu’elle était un trésor fourni aux mortels par les dieux scandinaves. On raconte que les Vikings tenaient leur courage de la plante et en consommaient régulièrement pour se revigorer et retrouver confiance en soi. Durant l’Antiquité, de nombreux phytothérapeutes en prescrivaient à leurs patients, à l’instar du célèbre Dioscride. La plante reste très discrète durant des siècles jusqu’à ce que les Russes la redécouvrent pendant la guerre froide. Ils recherchaient des moyens de créer des soldats d’élite en travaillant leur résistance, leur vitalité, leur endurance… Les chercheurs comprirent rapidement que la rhodiola était une plante adaptogène unique en son genre. Aujourd’hui, sa notoriété grandissante fait qu’elle est consommée un peu partout dans le monde.

Les bienfaits de la rhodiola

Une plante adaptogène exceptionnelle

La rhodiola symbolise la plante adaptogène par excellence. En effet, comme son adjectif l’indique fortement, elle peut s’adapter aux besoins de l’organisme. Mieux encore, la plante a la faculté de stimuler le corps selon les situations sans pour autant perturber son fonctionnement. En tant que plante adoptogène, elle a par exemple la particularité de gérer le stress dans tous ses états, que ce soit physique, moral ou intellectuel.

Régulation du taux de cortisol

Pour bien comprendre le fonctionnement de la rhodiola, il faut s’intéresser à son influence sur le cortisol. À titre de rappel, le cortisol est une hormone libérée par le corps lorsqu’il subit un stress d’une nature quelconque (physique, psychique, moral, etc.) de plus de 2 minutes environ. Il s’agit d’un mécanisme tout à fait naturel qui vise à nous rendre plus vigilants. Cependant, si le stress se prolonge sur une durée plus importante, le cortisol provoque des effets indésirables : la fatigue, la nervosité, la baisse de vitalité, l’insomnie… Les réflexes cognitifs diminuent. Pour calmer ces troubles, il est donc nécessaire de faire baisser le taux de cortisol dans l’organisme. Et d’après de nombreuses études, la rhodiola rosea peut faire chuter le niveau de cortisol. C’est de là que la plante tire la plupart de ses bienfaits.

fatigue_natureAZ

Un coup de pouce contre la fatigue et le stress

La rhodiola figure parmi les rares plantes à booster le corps contre la fatigue, qu’elle soit physique ou intellectuelle, surtout lorsque celle-ci découle d’une situation stressante. Elle améliore ainsi les capacités intellectuelles et la concentration. Voilà pourquoi on la prescrit souvent pour les personnes en proie au surmenage et au burn-out.

Par ailleurs, on remarque chez les personnes consommant de la rhodiola un meilleur bien-être général et une excellente forme physique. D’ailleurs, elle aide à obtenir de meilleures performances physiques chez le sportif. Elle améliore l’endurance durant les séances de sport intense et permet au corps de récupérer plus rapidement après l’effort. On note aussi une meilleure performance cérébrale.

Contre la dépression et l’anxiété

La rhodiola s’avère très efficace contre les dépressions légère et modérée . Elle traite en même temps tous les symptômes qui y sont liés : problèmes de sommeil, mal-être, etc. Il faut noter qu’elle n’égale pas les antidépresseurs disponibles en pharmacie. Par contre, elle peut les compléter afin d’obtenir un meilleur résultat. La racine d’or se montre de taille pour gérer l’anxiété, selon de nombreuses recherches.

Composition et posologie

tisane_rhodiola_natureAZ

La rhodiola rosea doit ses incroyables vertus à ses nombreux principes actifs. On recense de plusieurs polyphénols dans sa composition : des rosavines (rosarine, rosine), du tyrosol et des salidrosides. On y trouve également des flavonoïdes, dont la rhodioline et la rodosine. À tout cela s’ajoute des tanins, du bêta sistérol, une douzaine d’acides aminés et plus de 20 minéraux différents.

À noter que la rosavine et les salidrosides font partie des substances les plus actives dans le rhodiola. On estime que la plante est efficace quand les teneurs en rosavine et en salidroside dépassent respectivement les 3 et 1 %.

Il existe plusieurs manières de consommer de la rhodiole. Premièrement, il est possible d’obtenir une tisane à partir de sa racine. La boisson obtenue doit être bue deux fois dans la journée, de préférence le matin et à midi. La dose conseillée est de 350 à 500 mg/jour. Deuxièmement, sous forme de comprimés d’extrait sec normalisé, la dose usuelle de rhodiola rosea ne doit pas excéder les 300 mg à répartir sur deux prises par jour. Il ne faut jamais prendre de la rhodiola le soir au risque de développer des troubles du sommeil.

Contre-indications et effets secondaires

Dans l’absence d’études concrètes sur l’innocuité de la rhodiola, il est préférable de ne pas en consommer durant la grossesse et pendant l’allaitement. Elle est également formellement interdite aux personnes souffrant de psychose maniacodépressive.

Dans les bonnes proportions, la rhodiola ne provoque aucun effet indésirable. Toutefois, au début de son utilisation, les patients peuvent être sujets à une surexcitation ou à de l’agitation.

Association avec d’autres plantes médicinales

On peut combiner la rhodiola rosea avec de nombreuses plantes thérapeutiques pour améliorer ses effets. Elle marie parfaitement avec le ginseng, la maca ou encore le ginkgo biloba pour améliorer les performances physiques. Avec du guarana, elle favorise la concentration et l’intelligence.

Retrouvez à la vente notre Rhodiola rosea en poudre ici !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *