FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Wakamé : bienfaits et vertus

wakamé_natureAZ

Le Wakamé est une algue comestible qui accompagne souvent les plats à base de sushi. Très goûteux et d’une richesse nutritionnelle exceptionnelle, il devient rapidement populaire de par le monde, notamment en Asie où il est récolté depuis des milliers d’années à des fins thérapeutiques et alimentaires. Connaissez-vous tous les bienfaits qu’il apporte ? Sinon, alors ce qui suit vous intéressera sûrement, puisque nous parlerons du wakamé de long en large, à commencer par ses origines, sa composition et bien évidemment ses vertus santé.

Les origines du wakamé

algue_wakamé_natureAZ

Originaire d’Asie, le wakamé est une algue maritime que l’on retrouve surtout sur les côtes tempérées japonaises. On le rencontre également en Corée et en Chine. Ces trois pays en consomment depuis des millénaires. En effet, cette algue brune entre dans la composition de nombreux plats traditionnels nippons et coréens. Elle apporte d’ailleurs une saveur particulière aux différentes recettes. Son goût se rapproche beaucoup de celle de l’huître.

Au-delà de ses excellentes propriétés gustatives, le wakamé fournit aussi une grande richesse nutriments. C’est l’une des raisons pour laquelle il est aussi populaire en gastronomie qu’en phytothérapie.

On sait qu’aujourd’hui, cette algue pousse également sur les côtes européennes et australiennes. On la rencontre également en Nouvelle-Zélande et dans une partie des États-Unis. Le wakamé arrive en France dans le courant des années 80, avec l’essor de la cuisine japonaise dans l’Hexagone. Ses bienfaits sont largement diffusés à travers le pays, au même titre que d’autres denrées et plantes originaires d’Asie, à l’instar des baies de Goji. On peut trouver du wakamé à l’état sauvage sur les côtes de Bretagne et dans l’étang de Thau.

On reconnaît le wakamé par sa couleur brune, qui tire largement vers le vers. Il mesure jusqu’à 2 mètres et est disponible sur le marché soit sous forme de gélules ou de poudre (du wakamé séché). Sa production est soumise à un contrôle strict, car l’algue est considérée comme une espèce invasive.

Les bienfaits du wakamé

Pour améliorer la fonction thyroïdienne

Le wakamé est une excellente source d’iode. Utilisé en tant que complément alimentaire, il comble parfaitement nos besoins en ce micronutriment. En effet, on estime que 1 g de wakamé contient environ 42 microgrammes d’iode. Grâce à cet apport en iode, le wakamé aide le corps dans la production d’hormones thyroïdiennes. Ces dernières jouent un rôle essentiel dans la croissance de l’organisme. Par ailleurs, les hormones secrétées par la thyroïde interviennent également dans la synthèse des protéines.

On note que dans le monde, plus de deux milliards de personnes souffrent de carence en iode et que l’hypothyroïdie représente l’un des symptômes les plus fréquents.

Pour une parfaite santé cardiaque

Plusieurs recherches s’accordent à dire que le wakamé, une fois intégré dans l’alimentation, permet de réguler la pression artérielle. En effet, certains principes actifs de l’algue aident à prévenir contre l’hypertension artérielle. Une étude réalisée sur des souris en laboratoire montre que le wakamé a fait baisser de manière notable la pression artérielle systolique chez ces animaux. Cette dernière est soutenue par une autre étude, cette fois-ci effectuée sur plus de 400 enfants. Les résultats de cette recherche mettent en exergue les facultés de l’algue à faire baisser la pression artérielle.

Par ailleurs, afin de soutenir la santé du cœur, le wakamé aurait aussi la capacité de faire baisser le taux de cholestérol dans notre organisme. Le cholestérol en excès dans le corps peut en effet entraîner un accident vasculaire cardiaque, à cause de vaisseaux sanguins bouchés ou une mauvaise circulation sanguine. Si pour l’heure, les expériences n’ont été menées que des animaux, il est indéniable que l’algue possède la capacité d’abaisser le taux de mauvais cholestérol LDL.

Un potentiel remède contre le cancer

On recommande aujourd’hui l’usage du wakamé comme un remède naturel pour soutenir les traitements standards contre le cancer. Ses vertus anti-cancéreuses font que l’algue stoppe la croissance des cellules cancéreuses. Ce fait intéressant a été plusieurs fois vérifié par des études scientifiques menées notamment sur des animaux et en éprouvette.

wakamé_séché_natureAZ

Une étude sur des rats en laboratoire a montré que l’administration de l’algue dans les sujets de l’expérience freinait le développement des cellules cancéreuses du sein. Par ailleurs, des expériences en éprouvette démontrent l’efficacité de l’algue brune à inhiber la croissance de cellules cancéreuses du rein et du côlon.

Un allié pour la perte de poids

De plus en plus de nutritionnistes conseillent le wakamé dans les régimes destinés à faire perdre du poids. C’est tout à fait justifié étant donné que l’algue est un concentré de nutriments. Outre le fait qu’il stabilise le taux de cholestérol dans le sang (et de graisse par extension), le wakamé se révèle aussi être un excellent coupe-faim. Il permet d’atteindre rapidement un sentiment de satiété. Dans une certaine mesure, l’algue aide à un meilleur contrôle du poids chez l’homme, voire l’accélère.

Composition et posologie du wakmé

L’algue wakamé doit sa popularité premièrement à ses qualités nutritives. Sa composition nutritionnelle est assez exceptionnelle. On note par exemple que 100 g apporterait 14 g de protéines. Sa teneur en fibre avoisinerait les 41 %. En plus, le wakamé embarque un large éventail de vitamines (C, K1, B1, B2, B9, B12…) et est une source extrêmement intéressante de vitamine K2. On note aussi des minéraux comme le calcium, le phosphore, le fer, l’iode, le sélénium, etc. Toutefois, sa principale substance active est le fucoxanthine qui lui apporte ses vertus antioxydantes. Il appartiendrait à la famille des caroténoïdes.

Le wakamé est disponible sur le marché sous forme de feuilles déshydratées, de poudre, de gélules. L’algue fraîche reste très rare et ne se déniche pas facilement. La posologie usuelle à adapter dépend de la forme de wakamé que l’on a à disposer. Les feuilles déshydratées ou l’algue fraîche se consomment comme aliment dans les soupes ou encore dans les mi-sao. Tout comme la poudre de wakamé que l’on incorpore aussi dans différentes recettes. Les compléments alimentaires à base de wakamé sous forme de gélules nécessitent une ordonnance d’un médecin, car certains paramètres sont à prendre en compte avant leur consommation.

wakamé_nourriture_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

Le wakamé est formellement interdit aux personnes allergiques à l’iode ou à la vitamine K. Nous la contre-indiquons également pour les personnes sous anticoagulants. Les femmes enceintes ou allaitantes devront se rapprocher d’un médecin avant de commencer une cure à base de wakamé. Consommé à bonne dose, le wakamé est une algue comestible tout à fait sécuritaire.

Association avec d’autres plantes médicinales

Pour améliorer ses vertus minceur, le wakamé peut être couplé avec la consommation de thé vert. Si vous désirez un coupe-faim plus efficace, il faudra consommer cette algue avec du konjac ou encore du nopal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *