piloselle_natureAZ

Piloselle : bienfaits et vertus

La piloselle est une plante entourée de beaucoup de légendes et de croyances populaires. Utilisée depuis des siècles dans les campagnes européennes, son secret était bien gardé par les druides d’antan. Heureusement, avec les progrès de la science, ses vertus thérapeutiques sont désormais plus connues. Si vous ne les connaissez pas encore, alors, ce qui suit vous intéressera sûrement puisque l’on parlera des bienfaits et des vertus de piloselles, en passant par tout ce qu’il faut connaître sur la plante.

Les origines de la piloselle

infusion_piloselle_natureAZ

La piloselle pousse généralement dans toute l’Europe, sauf près de la méditerranée. On la retrouve également en Asie occidentale. La plante apprécie particulièrement les terrains secs, comme les endroits rocailleux et les terrains sablonneux. Les druides d’antan utilisaient la piloselle dans les préparations médicinales qu’ils concoctaient, le but étant de purifier le sang. Selon les écrits, l’ange Gabriel en donna à Adam pour soulager sa fièvre quand Dieu le renvoya du paradis. D’autres croyances mentionnent que la piloselle sert à éloigner les démons.

On avait recours à la piloselle dans les campagnes pour soigner les troubles de la vue. Certains guérisseurs le prescrivaient pour soigner les plaies, soulager les problèmes de reins… Toutefois, ce n’est qu’au XIIe siècle que l’on relate par écrit les vertus de cette plante grâce à une religieuse allemande, Hildegarde de Bingen. Plusieurs ouvrages botaniques en firent mention à partir du XVe siècle. Sa popularité grandissante attire l’attention des chercheurs qui mettent par la suite en évidence ces vertus vulnéraires et détersives. Les usages médicaux de la piloselle ou pilosella officinarum se diversifient à travers les siècles. En 1922, des recherches menées par le docteur Leclerc statuent sur les capacités drainantes de la piloselle.

Les bienfaits de la piloselle

Des propriétés diurétiques impressionnantes

La piloselle est connue de tous aujourd’hui pour ses vertus diurétiques. Des études menées à son sujet ont permis de mettre en évidence que cette capacité lui vient de la lutéoside. Il s’agit d’un flavonoïde propre à la plante qui stimule l’élimination urinaire. Concrètement, la piloselle aide à l’élimination rénale de l’eau ainsi que de toutes les substances toxiques, notamment l’urée. Eaux et toxines éliminées, les oreilles-de-souris permettent ainsi d’éviter la formation de calculs rénaux et les coliques néphrétiques. Elle agira contre les œdèmes, surtout ceux formés au niveau des membres inférieurs.

obésité_natureAZ

De nombreux médecins prescrivent cette plante pour réduire progressivement l’embonpoint lorsqu’il est causé par la rétention d’eau. Par ailleurs, tout excès de sel (chlorure de sodium) emmagasiné dans les tissus est également expulsé de l’organisme par ses actions déchlorurantes. La piloselle rétablit l’équilibre sodium – potassium dans l’organisme, chose très importante pour les personnes développant une hypertension artérielle. D’ailleurs, elle est fréquemment utilisée en phytothérapie pour traiter l’hypertension. Pour améliorer les effets diurétiques de la piloselle, il est fréquent de l’utiliser avec de la queue de cerise qui offre également les mêmes propriétés.

Pour une production optimale de la bile

Des recherches récentes montrent que la piloselle dispose d’un principe actif capable de stimuler le foie dans la production biliaire. On retrouve dans sa composition de l’ombelliférone. Cette coumarine possède des vertus cholérétiques qui aident ensuite le corps à l’évacuer plus rapidement. Les répercussions sur la digestion sont vraiment notables. L’organisme procède à une digestion optimale et en même temps se débarrasse des matières grasses superflues. En améliorant la digestion, elle aide également à la cicatrisation intestinale et se montre comme un excellent antidiarrhéique.

En phytothérapie, il est fréquent de consommer de la piloselle avec des feuilles d’artichaut pour contrer l’insuffisance biliaire.

Un excellent anti-inflammatoire et antibactérien

On utilise la piloselle comme anti-inflammatoire depuis des siècles. Pour ce faire, la plante est directement appliquée sur la plaie pour atténuer la douleur et accélérer la guérison. Dans certains cas, elle sert pour soulager l’asthme ou encore la bronchite. Bien évidemment, la veluette, un autre nom de la piloselle, est aussi efficace pour les inflammations rénales et celle du tractus urinaire. On sait également qu’elle propose des propriétés antispasmodiques.

Outre ses étonnantes facultés anti-inflammatoires, la piloselle dispose aussi d’excellentes vertus antibactériennes. Elle doit cette capacité à l’ombelliférone qui stoppe le développement de nombreuses bactéries.

Quelques usages populaires de la piloselle

L’utilisation de la piloselle à des fins thérapeutiques n’a cessé de se diversifier avec le temps. La plante fut autrefois fortement utilisée pour ses propriétés astringentes. Elle servit donc pour soigner les hémorroïdes et la dysenterie. Ses vertus thérapeutiques pour le foie l’ont rendu populaire pour soigner la jaunisse ou encore stopper les vomissements de bile.

Composition et posologie

La piloselle renferme plusieurs substances actives. Comme cité plus haut, elle embarque des flavonoïdes comme la lutéoside, l’apigénine ou encore l’isoétine. On retrouve également de l’embelliférone ainsi qu’une forte teneur en d’acides phénols. Par ailleurs, la piloselle est une bonne source de tanin. D’autres excipients viennent compléter sa composition : du mucilage, de la résine, du manganèse, etc.

gélule_piloselle_natureAZ

La posologie usuelle de la piloselle varie selon la pathologie à traiter, mais on la consomme surtout en tant que tisane. Pour ce faire, il faut infuser 10 g de feuilles séchées d’oreille-de-souris dans 1 litre d’eau bouillante qu’on laisse ensuite refroidir. La boisson obtenue devra être bue durant la journée. La piloselle est également disponible sur le marché sous forme d’extraits standardisés. Il faut en prendre 400 mg par jour, à rationner en deux fois. Par ailleurs, si vous avez en votre possession une teinture mère à base de cette plante, pensez à diluer une cinquantaine de gouttes avec 1 litre d’eau avant d’en consommer. En pharmacie, la piloselle existe sous forme de comprimés ou de gélules. Sa cure s’étale généralement sur 3 semaines pour qu’elle soit efficace.

Contre-indications et effets secondaires

La piloselle fait partie de ces remèdes naturels extrêmement sécuritaires. Elle ne présente aucun effet indésirable sur l’homme sauf en cas de surdosage. Par précaution, elle reste non recommandée aux femmes enceintes et/ou allaitantes. Vérifiez également si vous n’en êtes pas allergique.

Association avec d’autres plantes médicinales

La piloselle se couple très bien avec du pissenlit pour d’accentuer ses propriétés diurétiques. Ce dépuratif naturel combat extrêmement bien la rétention d’eau lorsque sa consommation est combinée avec de la queue de cerise. En phytothérapie, on l’associe parfois avec du garcinia ou du thé vert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page