algue_roche_natureAZ

Ascophyllum : bienfaits et vertus

L’ascophyllum est une algue aux multiples vertus thérapeutiques. Poussant dans l’océan Atlantique et sur tout le littoral européen, elle reste cependant peu connue de tous. Et pourtant, l’ascophyllum est tout à fait comestible. Mieux encore, on l’utilise dans d’autres domaines, comme l’agriculture biologique où elle tend à se développer de plus en plus. D’où vient l’ascophyllum ? Quels sont ses vertus santé ? Comment peut-on s’en procurer et l’utiliser ? Les réponses…

Les origines de l’ascophyllum

bord_de_mer_natureAZ

L’ascophyllum est une algue de la famille des fucacées. Cette algue brune pousse généralement le long des côtés bordant le nord de l’Atlantique. Elle fait entre 1 à 2 mètres et se reconnait facilement par sa forme assez particulière. En effet, elle reprend légèrement les traits d’une corde à nœuds. Les rameaux présentent des petites boules gorgées d’air qui permettent à l’algue de se tenir verticalement dans l’eau.

On les retrouve surtout en colonie, formant d’épais dépôts sur les rocheuses. Une fois que l’algue est déshydratée, elle devient noire et perd son teint vert. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on l’appelle goémon noir. L’ascophyllum nodosum se développe lentement. On estime qu’elle pourrait vivre 25 ans environ. Les touffes ont le pouvoir de se régénérer, ce qui lui offre plus de longévité (plusieurs siècles).

Les utilisations de l’ascophyllum se sont diversifiées avec le temps. Traditionnellement, sa récolte servait uniquement à produire de l’engrais. On épandait l’algue séchée sur les terres et pour améliorer le rendement, on y ajoutait du fumier. Sa teneur en macro-éléments enrichissait le sol et rendait ce dernier plus productif. Par ailleurs, dans certains pays comme la Norvège, l’ascophyllum permettait de nourrir le bétail. Même si elle est comestible, l’algue est très peu consommée par l’homme. Quelques tribus du Groenland en mangent comme complément alimentaire.

Les bienfaits de l’ascophyllum

Un boost du système immunitaire

L’ascophyllum possède de nombreux principes actifs, dont la fucoïdane et l’ascophyllane. Des études montrent que ces polysaccharides renforcent nos défenses immunitaires. Une recherche a mis en exergue le rôle de ces substances dans l’activation des cellules dendritiques. Elle accélère la réponse immunitaire contre diverses infections. Une autre recherche sur les cellules humaines montre que l’ascophyllane stimule les cellules immunitaires. Les scientifiques ont remarqué que l’ascophyllane serait plus efficace que le fucoïdane.

Par ailleurs, on sait désormais par le biais d’une étude récente que l’ascophyllum nodosum possèderait aussi des propriétés antibactériennes. Les tests désignent la fucoxanthine comme la substance active à l’origine de cette vertu. Elle serait notamment efficace contre les certains streptocoques et staphylocoques.

Une excellente source en iode

L’ascophylle noueuse possède une forte teneur en iode. C’est grâce à cet oligo-élément qu’il aide la thyroïde à fonctionner de manière optimale. En effet, l’iode contribue activement à la production d’hormones thyroïdiennes. D’ailleurs, cette algue peut être un traitement contre l’hypothyroïdie. On sait également qu’elle aide aussi à résoudre certains troubles du système nerveux dus à une carence en iode.

traitement_obésité_natureAZ

Un atout important dans le traitement de l’obésité

Beaucoup de recherches se penchent aujourd’hui sur la capacité de l’ascophyllum à réguler le poids chez une personne. Des pistes sérieuses ont déjà prouvé que les polysaccharides et les polyphénols contenus dans l’algue amélioreraient les activités d’enzyme digestives. Cela jouerait un rôle intéressant pour éviter l’obésité.

En outre, des tests montre que la supplémentation en ascophyllum prend soin de la flore intestinale. L’algue favorise la présence de bactéroïdètes et de firmicutes dans le tube digestif qui, avec un bon équilibre, diminue les risques de surpoids. A noter que le fucoxanthine, un des principes actifs du goémon noir, freinerait le développement du tissu adipeux.

Pour vaincre le diabète de type 2

De plus en plus de recherches se concentrent les capacités hypoglycémiantes de l’ascophyllane noueuse. En effet, l’algue pourrait prévenir le diabète de type 2 grâce à cette faculté. Avec sa teneur en fucoïdane, le goémon noir inhibe l’alpha-amylase et l’alpha-glucosidase. Ces deux enzymes se chargent de véhiculer les glucides vers le sang, ce qui fait que cette substance active peut ainsi diminuer le taux de glycémie sanguin. On note que d’après les essais sur des personnes développant une hyperglycémie durant 6 mois, le statut glycémique de 18% d’entre elles est revenu à la normale.

Une meilleure régulation des lipides

Des recherches in vivo démontrent que l’ascophyllum peut réguler la lipidémie. L’algue peut ainsi faire baisser le taux de triglycérides et de cholestérol dans le sang. A contrario, la teneur en HDL augmente à cause du Reverse Cholesterol Control, un processus lancé par le fucoïdane. Concrètement, elle aide à l’absorption de graisses et favorise la perte de poids. Par extension, le goémon noir diminue les risques de développer des maladies cardiovasculaires tout en procédant à un amincissement facilité.

Composition et posologie

L’ascophyllum nodosum regorge de nombreux principes actifs. Il embarque essentiellement des polysaccharides et des polyphénols, dont la fucoïdane et l’ascophyllane qui sont à l’orgine de bon nombre de ses bienfaits. L’algue dispose également de phlorotannins qui lui apporte ses vertus antioydantes. D’autres excipients notables complètent sa composition, comme des alginates qui lui confèrent ses propriétés détox. Par ailleurs, comme tout algue, le goémon noir est riche en fibre. C’est également une source en iode naturelle.

comprimé_ascophyllum_natureAZ

Habituellement, on retrouve l’ascophyllum sous forme de gélule de 150mg d’ascophyllum. Chacune d’entre elles fournit en règle générale 150 microgrammes d’iode. Or selon les recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), un adulte n’a besoin que de 150 µg/j d’iode. Il est donc conseillé de ne prendre qu’une gélule quotidiennement. Une cure dure environ deux mois et permet d’obtenir d’excellents résultats.

Contre-indications et effets indésirables

L’ascophyllum est un produit naturel totalement sécuritaire. Consommés aux doses prescrites, l’algue ou les compléments alimentaires qui en sont dérivés ne produisent aucun effet secondaire sur la santé. Toutefois, par précaution, mieux vaut ne pas en donner aux enfants et aux personnes atteintes d’hyperthyroïdie. Les femmes enceintes ou allaitantes devront avoir l’autorisation expresse d’un médecin avant d’en consommer. Attention, une consommation en excès en iode peut provoquer des diarrhées.

Association avec d’autres plantes

Il est possible de combiner la consommation d’ascophyllum nodosum avec de nombreuses plantes thérapeutiques. Notez cependant qu’en règle générale, il ne faudra plus l’associer avec une autre source d’iode. Vous pouvez ainsi combiner l’usage du goémon noir avec la consommation de guarana ou encore du thé vert pour leurs vertus minceur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page