Vigne rouge : bienfaits et vertus

La vigne rouge est présente dans la vie des hommes depuis des milliers d’années. Plante à fruits très populaire — qui ne connaît pas le raisin ? —, elle est aussi utilisée dans la phytothérapie depuis plusieurs siècles. Avez-vous déjà eu connaissance de ses bienfaits thérapeutiques ? Savez-vous d’où elle vient et comment l’utiliser ? Nous avons mené l’enquête pour vous.

Les origines de la vigne rouge

feuilles_vigne_rouge_natureAZ

La vigne rouge est une plante sarmenteuse et grimpante nous vient d’Europe et d’Asie centrale. L’homme la cultive depuis l’antiquité, notamment en Grèce où on l’apprécie particulièrement pour ses fruits. En effet, la plante devient célèbre grâce aux raisins qui servaient à préparer du vin. Ce breuvage servait à louer le dieu Dionysos dans la Rome Antique. Sa popularité est telle que sa culture s’étend sur tous les continents sauf en Antarctique où elle n’est pas faisable à cause des conditions climatiques. La viticulture gagne l’Amérique du Nord et les pays comme le Chili, l’Afrique du Sud, la Chine.

Les premiers usages de la vigne rouge en tant que plante médicinale remontent également à l’Antiquité. Elle fut citée dans de nombreuses livres sur la botanique. On la mentionne aussi dans des traités médicaux. À l’époque, ses feuilles servaient à réaliser des infusions pour récupérer ses propriétés toniques et réfrigérantes. Aujourd’hui, avec l’évolution de la phytothérapie, on récupère aussi les pépins de raisons, en plus des feuilles, pour préparer des compliments alimentaires.

Les bienfaits de la vigne rouge

Amélioration de la circulation sanguine

La vigne rouge est surtout connue pour ses vertus veinotoniques. Elle permet à l’organisme de bénéficier d’une meilleure circulation sanguine en aidant les veines à mieux se contracter. Le sang circule ainsi de manière plus fluide vers les principaux organes : le cœur et les poumons. Par ailleurs, la plante aide à renforcer la paroi veineuse pour qu’elle soit moins perméable. Concrètement, il y a moins de sang qui stagne dans les veines. La vigne rouge se révèle un excellent traitement contre les jambes lourdes ou tout simplement le gonflement des jambes. Elle limite l’apparition des varices et soulage les hémorroïdes.

Soulagement des règles douloureuses et troubles la ménopause

Trouver de bons remèdes naturels pour soulager les douleurs prémenstruelles n’est pas toujours facile. Et pourtant, ce désagrément concerne plus d’une femme sur trois en France. Sachez qu’une infusion à base de feuilles de vigne rouge permet de le calmer rapidement. Il en est de même pour les différents bouleversements chez la femme ménopausée.

vigne_rouge_séchée_natureAZ

Prévention contre les maladies cardiovasculaires

De nombreuses recherches démontrent les effets que les resvératrols contenus dans la vigne rouge ont sur l’apparition de problèmes du cœur et des vaisseaux sanguins. Cette substance active de la famille des polyphénols influe positivement sur différents facteurs favorisant la contraction de maladies cardiovasculaires. La vigne rouge réduit la quantité de mauvais cholestérol dans le sang tout en freinant le stress oxydatif. Grâce à ses vertus antioxydantes, elle protège le cœur et l’appareil circulatoire contre de possibles dégradations se manifestant avec l’âge.

Efficace pour prévenir la cécité oculaire

Les propriétés antioxydantes de la vigne rouge proviennent principalement du resvératrol. Cette substance active protégerait les yeux des maladies dégénératives à l’instar de la DMLA. Des recherches que l’on a effectuées sur des animaux en laboratoire montrent qu’elle permet de combattre la cataracte. D’autres études sur la rétinopathie diabétique énoncent la vigne rouge comme un traitement potentiel, car elle freinerait son développement.

D’autres vertus intéressantes

On sait aujourd’hui que plusieurs polyphénols de la vigne rouge lui dotent des propriétés anti-inflammatoires. La quercétine, par exemple, atténue les inflammations chroniques. La plante soulage également les douleurs causées par la migraine.

Composition et posologie

Le résvératrol représente la principale substance active de la vigne rouge. En effet, ce polyphénol est à l’origine de nombre de ses bienfaits. On retrouve également divers flavonoïdes dans sa composition : des oligo-proanthocyanidines et de la quercétine. Ces deux principes actifs apportent les vertus vasoconstrictrices de la plante.

La posologie à suivre concernant la vigne rouge varie selon son format et les pathologies à traiter. En effet, on peut utiliser plusieurs parties de la plante : des feuilles aux vrilles, en passant par les sarments. Il existe aussi sur le marché des compléments alimentaires à base de vigne rouge sous forme de gélule, de poudre, de pommade…

Sachez toutefois que pour l’infusion de ses feuilles, il en faudra en moyenne 10 g. Les feuilles sont plongées pendant 10 à 15 minutes dans ¼ de litre d’eau bouillante. Il faudra ensuite consommer trois tasses par jour. Cette cure est tout à fait indiquée pour les souhaitant soigner leurs problèmes circulatoires. En ce qui concerne les compléments alimentaires à base de vigne rouge, il est important de toujours se référer à la quantité de principes actifs qu’ils embarquent. La dose normalement étant de 300 à 400 mg d’extraits sec. Sous forme de poudre, il faut limiter la consommation à 2 g au quotidien.

une_feuille_vigne_rouge_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

Le corps tolère très bien les différentes substances actives présentes dans la vigne rouge. Cependant, il convient de marquer certaines exceptions. La plante ne se consomme pas durant la grossesse et encore moins pendant la phase d’allaitement. Il serait imprudent d’en donner à des enfants. La vigne rouge est proscrite pour les femmes souffrant d’un cancer du sein.

En suivant les doses prescrites par le médecin, la vigne rouge provoque rarement des effets indésirables. Les excès peuvent par contre causer diverses inflammations au niveau de la peau : des démangeaisons et quelques rougeurs. Certaines personnes se plaignent aussi de troubles digestifs et des migraines.

Si ces symptômes se manifestent durant une cure, il suffit parfois de baisser sa consommation pour retrouver un état normal.

Association avec d’autres plantes médicinales

La consommation de la vigne rouge se marie parfaitement bien avec l’hamamélis. Cette combinaison améliore la circulation sanguine et est un traitement parfait pour calmer les varices. On l’associe aussi souvent avec le cyprès ou le marron d’Inde pour renforcer ses vertus. Avec l’aide du ginkgo biloba, elle peut régler plus rapidement les problèmes de jambes lourdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page