FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Psyllium : bienfaits et vertus

psyllium_natureAZ

Le psyllium fait partie de ces compléments alimentaires qui garnissent les rayons bio des commerces actuellement. Remède naturel contre la constipation, ces petites graines recèlent d’autres vertus santé que de nombreuses civilisations ont tenté de percer à jour depuis des millénaires, de la Chine à l’Inde en passant par l’Occident. Dans cet article, nous allons faire le point sur la situation, parler de ses réelles propriétés thérapeutiques, de sa posologie, de ses effets secondaires. On vous dit tout !

Les origines du psyllium

graine_plantain_des_indes_natureAZ

Les premières utilisations du psyllium remontent vraisemblablement à plusieurs siècles avant la naissance de J.-C. Les médecins égyptiens de l’époque le prescrivaient pour traiter les problèmes de constipation et en donnaient aux malades souffrant d’infections urinaires. Les Asiatiques découvrent ensuite les bienfaits de ses graines contre la toux. Plus tard, ce sera aux Européens de l’utiliser pour calmer les douleurs articulaires, notamment pour les membres enflés. En Afrique, le psyllium avait surtout un intérêt cosmétique puisqu’il entrait dans la composition de masque pour la peau et les cheveux.

Au fil des années, le psyllium gagne une place importante dans la médecine occidentale et asiatique. Sa plus grande percée date de 1998. Les États-Unis, par le biais de la Food and Drug Administration (FDA), admettent ses vertus médicinales contre les maladies cardiovasculaires.

Le psyllium est la graine que l’on prélève du plantain des Indes. Il s’agit d’une plante de la famille des plantaginacées. En France, on l’appelle souvent ispaghul, tandis que « psyllium » est employé dans le monde anglo-saxon. Le terme « psyllium » vient du grec « psyllia » que l’on peut traduire par puce. Il fait référence à la taille extrêmement petite des graines. On les récolte généralement entre avril et août. La plante tolère assez bien le froid et la sécheresse. Elle ne demande que peu d’eau.

On retrouve sur le marché deux variétés de psylliums : le psyllium blond (plantago ovata) et le psyllium noir (Plantago Indica). Le premier vient d’Inde et d’Iran, ces pays en sont les premiers producteurs. Le second est cultivé dans le bassin méditerranéen et dans une partie du Moyen-Orient.

Les bienfaits du psyllium

Remède naturel contre la constipation

Le psyllium possède de puissantes vertus laxatives, ce qui lui permet de traiter avec efficacité la constipation. Sa richesse en fibre stimule la fonction digestive et améliore le transit intestinal. Concrètement, grâce à ses substances mucilagineuses, le psyllium absorbe l’eau contenue dans notre nourriture. La fibre soluble se transforme en gel. Une fois dans les intestins, elle pondère les selles en les rendant plus consistantes. Le transit intestinal des aliments est alors accéléré. Le psyllium se classe parmi les laxatifs de lest.

Une étude de 2000 réalisée par l’Université du Wisconsin-Madison démontre l’efficacité du psyllium comparé à d’autres laxatifs naturels. Les chercheurs ont également remarqué que les graines causent moins de désagréments que d’autres fibres aux propriétés laxatives avérées.

Traitement contre la diarrhée et autres troubles digestifs

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le psyllium résout également les problèmes de diarrhée. Il s’agit encore d’une propriété conférée par son mucilage, car en absorbant l’eau des aliments, les selles s’épaississent jusqu’à devenir plus solides. Il réduit considérablement les risques d’incontinence fécale en ralentissant le transit intestinal.

graines_ispaghul_natureAZ

Par ailleurs, on prescrit le psyllium pour traiter le syndrome du côlon irritable. Pour rappel, cette pathologie se manifeste par des enchaînements répétés de diarrhées et de constipations dont les causes sont encore mal connues. On les attribue parfois à des problèmes hormonaux ou infectieux. Quoi qu’il en soit, en régulant la fonction intestinale et digestive, les graines calment ces symptômes.

Régulation de la glycémie

Des recherches scientifiques mettent en évidence les propriétés hypoglycémiantes du psyllium. Ces graines réguleraient le taux de sucre dans le sang et leur efficacité serait plus importante quand elles accompagnent un repas. Une récente étude a même démontré qu’elles pouvaient contrôler le diabète de type 2 en influençant le taux de glycémie. Les résultats montrent que l’ispaghul est tout aussi efficace que l’Acarbose, un médicament largement prescrit pour le diabète de type 2.

Réduction du taux de cholestérol dans l’organisme

Plusieurs études confirment que le plantain des Indes diminue le taux de cholestérol dans le sang. On observe ce phénomène à partir d’une consommation quotidienne d’au moins 5 g de psyllium. Le mucilage des graines piège les graisses et le sucre en excès dont l’organisme n’a pas besoin. Il se fait ensuite évacuer par les selles. Par ailleurs, les phytostérols contenus dans les graines limitent la production de cholestérol dans le foie. En maintenant le taux de glycémie et de cholestérol sanguin à un niveau respectable, le psyllium contribue à la prévention de maladies cardiovasculaires.

Composition et posologie

La majorité des principes actifs du psyllium est détenue dans ses cosses. Ces enveloppes détiennent toute sa richesse en fibre, du mucilage qui confère aux graines ses propriétés laxatives et coupe-faim. On y retrouve essentiellement des polysaccharides ainsi que des acides gras linoléiques et palmitiques. Le psyllium dispose d’une teneur notable en phytostérols qui lui confère ses vertus hypocholestérolémiantes. D’autres excipients viennent compléter ces composants actifs : l’iridoïde, des alcaloïdes, etc.

psyllium_poudre_natureAZ

Le psyllium est disponible sur le marché sous plusieurs formes : en graine, en poudre et en gélule. Il est important de toujours choisir des graines d’origine bio pour comptabiliser plus de bienfaits. La posologie varie selon les bienfaits voulus, mais il faut noter qu’il faudra diluer 10 g d’ispaghul avec 100 ml d’eau avant de le consommer. La dose recommandée en cas de constipation est de 7 g par jour à répartir en deux prises pendant 3 jours. Pour traiter la diarrhée, il faudra consommer près de 40 g par jour.

Contre-indications et effets secondaires

Le psyllium est, de manière générale, très sécuritaire et ne provoque aucun effet indésirable. Il peut causer quelques légers désagréments comme des flatulences ou des ballonnements. Une réduction de la dose calmera ces symptômes. On le déconseille aux personnes souffrant de sténoses intestinales.

Association avec d’autres plantes médicinales

En combinant la consommation de plantain d’Inde avec du charbon végétal, on obtient un excellent remède naturel pour soigner le syndrome de l’intestin irritable. Un usage mixte avec de la levure de bière contribue à améliorer la flore intestinale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *