FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Onagre : bienfaits et vertus

onagre_natureAZ

L’onagre est une plante connue pour son huile aux propriétés médicinales incroyables. Ses bienfaits pour la peau, sa capacité à apporter un certain équilibre dans l’organisme ne sont qu’une infime partie de ses bienfaits. D’où vient de l’onagre ? Comment peut-on s’en procurer ? Quelle posologie suivre pour profiter de ses avantages ? Ci-après les réponses…

Les origines de l’onagre

onagre_fleur_natureAZ

L’onagre est originaire d’Amérique du Nord. Elle pousse aussi à l’état sauvage sur les côtes longeant l’Atlantique et la mer méditerranée. On l’appelle également primevère du soir. Cette plante bisannuelle est utilisée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle des Indiens. Les feuilles d’onagre servaient à soigner tous types de blessures. Les racines d’onagre étaient consommées pour leurs richesses nutritionnelles. Par ailleurs, ils traitaient les furoncles et les abcès avec la poudre d’onagre. Cette dernière s’obtient à partir de la torréfaction des graines.

L’onagre devient populaire en Europe que vers le XVIIe siècle. On faisait totalement abstraction de ses vertus médicinales pour se concentrer uniquement sur ses avantages ornementaux. Toutefois, petit à petit, des scientifiques de l’époque s’intéressèrent à ses propriétés nutritionnelles et thérapeutiques. De nos jours, on ne consomme essentiellement que de l’huile d’onagre que l’on extrait à partir de ses graines, même si toutes les parties de la plante sont source de bienfaits.

On obtient onagre par la concentration de « oïnos » et « ther » des mots grecs qui se traduisent respectivement « vin » et « animal sauvage ». Selon la légende, ses racines trempées dans du vin conféraient le pouvoir de dompter n’importe quelle bête sauvage. Il doit par ailleurs son surnom primevère du soir (ou belle-de-nuit) à ses fleurs qui ne s’épanouissent qu’à la tombée de la nuit. La culture d’onagre devient de plus en plus courante ces dernières décennies afin de combler les demandes émises à la fois des fleuristes et de la phytothérapeute.

Les bienfaits de l’onagre

Contre les problèmes cardiovasculaires

L’onagre possède une forte concentration en acides gras insaturés. En plus, il embarque aussi des phytostérols qui ont la capacité de faire baisser le taux de cholestérol dans le sang. Cette propriété lui permet, par extension, de prévenir contre les troubles cardiovasculaires. Selon des études, la consommation d’onagre amoindrit les risques d’athérosclérose. Ce phénomène est à l’origine des accidents vasculaires cardiaques ainsi que de toutes sortes de maladies coronariennes. Certains spécialistes suggèrent que l’huile d’onagre prévient contre les thromboses et l’hypertension.

Des propriétés anti-inflammatoires avérées

Grâce à sa forte concentration d’acide gamma-linolénique, l’huile d’onagre intervient dans la production de prostaglandines de type 1. Ces métabolites jouent un rôle important dans la réponse inflammatoire. En d’autres termes, cette huile inhibe en partie le processus inflammatoire et soulage l’inflammation. Elle arrive à calmer les douleurs articulaires causées par l’arthrose et l’arthrite, en plus de soulager les rhumatismes et les douleurs lombaires.

peau_femme_natureAZ

Atténuer le syndrome prémenstruel

On emploie l’onagre depuis des années contre les troubles prémenstruels. Des études ont démontré qu’une partie de la gent féminine sujette au SPM souffrait d’une carence en acide gamma-linolénique. Or, l’huile d’onagre dispose d’une excellente concentration en acides gras oméga-6 qui agissent sur les prostaglandines pour réguler le cycle hormonal. Elle diminue également la prolactine qui est une hormone influente sur le syndrome prémenstruel. L’huile soulage les règles douloureuses. Mieux encore, elle peut aussi diminuer les symptômes de la ménopause. Finies les soudaines bouffées de chaleur. Des études démontrent qu’une consommation d’onagre diminue l’irritabilité chez les femmes à la ménopause. Elle contribuerait donc au confort féminin.

Que des bienfaits pour la peau

L’onagre est réputé pour ses nombreuses vertus pour la peau. L’Agence européenne du médicament admet que l’huile issue de ses graines calmerait les démangeaisons. Les acides gras qu’elle contient permettent d’hydrater la peau en profondeur. Elle renforce ensuite le film lipide, qui est une couche protectrice de la peau. L’onagre apporte en plus des propriétés antioxydantes conférées par la vitamine E et les acides triterpéniques qu’il contient. Ces principes actifs freinent les actions des radicaux libres dans l’oxydation des cellules, ce qui ralentit le vieillissement de la peau et lutte contre l’apparition prématurée des rides et ridules.

Un remède potentiel contre l’ostéoporose

D’après des recherches menées en Afrique du Sud, en 1998, l’onagre associé à d’autres substances actives avait donné des résultats concluants chez des sujets âgés souffrant d’ostéoporose. On nota par exemple son excellente synergie avec l’huile de poisson pour lutter notre la diminution de la densité osseuse.

Composition et posologie de l’onagre

La primevère du soir dispose d’une grande richesse nutritionnelle. Son huile regorge d’acides gras essentiels, notamment de l’acide gamma-linolénique. À noter que l’AGL appartient à la famille des oméga-6. Il apporte également une excellente teneur en oméga-9 ou acide oléique. Ses vertus antioxydantes proviennent principalement de sa concentration en vitamine E.

onagre_fleur_jaune_natureAZ

On utilise essentiellement de l’huile d’onagre pour profiter pleinement des vertus de la plante. La posologie varie selon la qualité de cette huile. En effet, on note parfois les différences sur aa teneur en principes actifs. L’extrait standardisé contient normalement 9 % d’acide gamma-linolénique. Pour calmer des règles douloureuses, on prescrit habituellement 3 à 6 g d’huile d’onagre sous forme de gélule, à répartir en 3 prises par jour. L’huile d’onagre sous forme liquide est directement appliquée par voie externe pour soigner les problèmes cutanés.

Contre-indications et effets secondaires

L’utilisation de l’onagre est sans danger pour la santé avec la bonne posologie. Si vous n’êtes pas sûr de suivre les doses exactes, mieux vaut toujours se rapprocher d’un médecin. On rapporte souvent comme effets indésirables liés à sa consommation ou son usage des troubles digestifs divers. Parfois, il cause des problèmes gastriques, et dans certains cas, il provoque la diarrhée. Certains patients se plaignent de maux de tête. Par précaution, l’huile d’onagre ne peut être utilisée durant la grossesse. Elle est également déconseillée aux personnes souffrant d’épilepsie.

Association avec d’autres plantes médicinales

Le choix d’une plante à associer à l’onagre doit prendre en compte le type de pathologie à traiter. Pour soulager les troubles liés à la ménopause, vous pouvez le combiner avec la sauge ou le yam. Ses propriétés antioxydantes pour freiner le vieillissement cutané sont décuplées lorsqu’il est utilisé avec de la bourrache.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *