FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Les bienfaits du véganisme

régime_végane_natureAZ

Le véganisme est un mode de vie qui séduit de plus en plus de monde de nos jours. On estime que 1,3 million de Français sont végétariens ou véganes, des chiffres qui augmentent chaque année. Afin de mieux comprendre les enjeux de ce style de vie, et qui sait, cela pourrait vous aider à franchir les pas, nous avons trouvé pour vous quelques effets bénéfiques du véganisme.

Être végane, c’est quoi ?

assiette_végane_natureAZ

Le véganisme est une évolution du végétarisme et du végétalisme. Il consiste à exclure de son alimentation tout produit alimentaire d’origine animale. Cette restriction s’applique également aux vêtements et à tout autre produit de consommation. On parle ainsi d’un mode de vie qui exclut totalement l’exploitation d’un animal afin d’obtenir un aliment, un article de mode, etc. Un végane ne peut en aucun cas s’habiller avec un manteau en fourrure, par exemple.

Pourquoi adopter le véganisme ?

De nos jours, on devient végane pour deux principales raisons : l’écologie et un souci d’éthique. Peu de ses adeptes évoquent l’intérêt nutritionnel. D’un point de vue écologique, les impacts du véganisme sur la planète pourraient être considérables. D’ailleurs, de nombreuses études le démontrent : les industries agroalimentaires, notamment celles de la viande, polluent le sol et dégagent des gaz à effet de serre en masse. On leur attribue également un rôle indirect dans la déforestation, à cause de l’élevage intensif d’animaux dédiés à la consommation.

D’un point de vue éthique, le véganisme ne tolère pas la souffrance animale. Il est difficile de rester insensible face aux traitements relativement « barbares » que l’on inflige aux animaux dans les abattoirs et qui sont parfois révélés au grand jour grâce à des images tournées en caméra cachée. Quoi qu’il en soit, le débat est aujourd’hui lancé et des actions sont menées. Dernièrement, une loi reconnaît qu’un animal est un « être vivant pourvu de sensibilité ». Il s’agit là de plusieurs raisons qui pourraient pousser à devenir végane, mais ce n’est pas tout…

Les bienfaits nutritionnels du véganisme

Ne plus consommer de viande ni aucun produit alimentaire dérivé d’un animal offre de nombreux avantages.

Un régime végane pour rester mince

La science confirme aujourd’hui qu’une alimentation purement végétale permet de maigrir. Des résultats de recherche publiés en 2014 montrent qu’entre trois groupes d’adultes en surpoids, le groupe ayant suivi un régime végétalien accusait une perte de poids plus importante, à raison 7,5 kg en moyen en un semestre. Les sujets ayant adopté un régime semi-végétarien n’avaient perdu en moyenne que 3,2 kg, tandis que les personnes qui sont restées omnivores ne perdaient que 3 kg environ.

Les interprétations fournies par les chercheurs se concentraient sur l’index glycémique des régimes de chaque groupe d’individus. En effet, un régime végétalien comprend moins de produits industriels. Les fruits et les légumes complétaient amplement leurs besoins. Par contre, les autres régimes disposaient de plus de graisses saturées, ce qui augmentait considérablement leur charge glycémique.

jus_végane_natureAZ

Une meilleure santé cardiaque

Le Critical Reviews in Food Science and Nutrition publie en 2006 une synthèse de plusieurs études indépendantes sur les effets d’un régime végétalien sur la santé. Le constat démontre qu’un régime uniquement à base de produits végétaux contribue à faire baisser le taux d’IMC chez un individu. Ils ont également remarqué une baisse considérable du taux de cholestérol dans le sang des sujets de l’étude, ainsi qu’une glycémie décroissante.

Les conclusions de cette méta-analyse parlent d’une diminution de 25 % des risques de contracter une cardiopathie ischémique. Notons que cette pathologie peut causer une crise cardiaque.

Par ailleurs, on estime que les végétariens ont 8 % moins de chance de développer un cancer que les personnes omnivores. Chez les végétaliens, ce chiffre est encore plus important : moins 15 %.

Une prévention contre le diabète

C’est un fait, certains aliments acidifient l’organisme humain. La viande et les différentes céréales en font partie. Afin d’apporter une équilibre acide-base, il suffit parfois d’opter pour un régime alimentaire plus sain, à base de fruits et légumes. Une étude a démontré que le véganisme préviendrait même le diabète de type 2.

Publiée en 2013, cette étude a suivi pendant 14 ans plus de 66 000 femmes au quotidien en contrôlant leur alimentation. 1372 d’entre elles ont développé un diabète de type 2. Leur charge rénale acide potentielle (indice PRAL) élevée indiquait qu’elles avaient un organisme plutôt acide. On note aussi que le risque de développer un diabète de type 2 s’élevait à plus de 56 % chez ces personnes.

L’explication est assez simple. Quand une personne possède un indice PRAL élevé, donc un organisme acide, il développe une résistance à l’insuline. Le taux de glycémie dans son sang s’accroît aussi considérablement. L’étude en conclut qu’un régime acidifiant favoriserait l’apparition du diabète de type 2. Il causerait un déséquilibre acide-base au sein de l’organisme, ce qui réduirait la production d’insuline.

légumes_véganes_natureAZ

Les limites d’un régime végane

Le véganisme est un régime complet dans le sens où il permet de fournir au corps tous les protéines et composants nutritionnels dont nous avons besoin au quotidien. Toutefois, sa seule lacune concerne son apport en vitamine B12 qui est quasi inexistant. En effet, aucune source nutritionnelle d’origine végétale ne contient assez de vitamine B12 pour subvenir à nos besoins quotidiens, alors qu’elle est essentielle à notre santé cardiovasculaire. Un végane doit donc — impérativement — se tourner vers des compléments alimentaires pour combler ce besoin.

Même si les autres apports en nutriments essentiels sont comblés par les fruits et les légumes, être véganisme nécessite d’effectuer des suivis réguliers de son alimentation. Les véganes sont plus sujets à des carences en minéraux, car la base alimentaire varie très peu. Toutefois, il existe des solutions qui permettent de combler ces lacunes, notamment en trouvant des alternatives. La viande peut par exemple être échangée avec du tofu. Les algues et les légumineuses constituent d’excellentes sources de minéraux et d’acides gras oméga-3 que l’on retrouve en abondance dans les poissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *