FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Gelée royale : bienfaits et vertus

Ruche abeilles

‘La gelée royale fait partie de ses produits naturels inestimables que les abeilles produisent. Tout comme le miel et la propolis, elle possède de nombreuses vertus thérapeutiques qui malheureusement sont méconnues ou sous-estimées. Et pourtant, il y a 4000 ans de ça, elle figurait parmi les remèdes naturels les plus utilisés dans de nombreuses civilisations, grecques, romaines… Que faut-il connaître sur ce produit de la ruche ? Quels sont ses bienfaits ? Comment l’utiliser à bon escient ?

Les origines de la gelée royale

alvéole_miel_natureAZ

Les Chinois étaient les premiers à utiliser la gelée royale en médecine traditionnelle. Elle servait à prolonger la durée de vie et freiner le vieillissement des cellules. Certains le prescrivaient pour améliorer les performances sexuelles. On considérait la gelée royale comme un produit d’exception. Elle était à la fois chère et réservée à des personnes de hauts rangs. D’autant plus qu’à l’époque, son extraction se révélait très fastidieuse et ne rapportait qu’une petite quantité à chaque fois. Très vite, sa réputation gagne d’autres contrées et continents. Elle fut commercialisée de par le monde.

La gelée royale est produite par les abeilles nourricières, plus précisément par leurs glandes pharyngiennes. Cette substance blanchâtre représente une alimentation réservée aux abeilles au stade larvaire, moins de 4 jours d’existence. La reine se nourrit uniquement de la production de sa ruche durant toute sa vie. On suppose que c’est la raison pour laquelle elle possède une plus longue espérance de vie que ses congénères. À noter que les guêpes peuvent également produire de la gelée royale. Cependant, cela n’arrive qu’exceptionnellement, comme la mort de leur reine.

La production de gelée royale a beaucoup évolué à travers les siècles. Elle est désormais moins contraignante, toutefois, elle suit des techniques réservées aux initiés. En effet, seuls les apiculteurs spécialisés en produisent. En règle générale, les ruches ne servent qu’à l’élevage de reines au début. Les reines sont ensuite enlevées par l’apiculteur. Ce dernier place des cadres sous forme de cellules royales dans la ruche. Il y mettra des larves d’ouvrières âgées de 3 jours au maximum que les nourricières s’empresseront de nourrir avec de la gelée royale qui coulera en abondance. Les cadres en seront remplies. On estime qu’une ruche peut en produire entre 0,3 à 1 kg par an.

Les bienfaits de la gelée royale

Pour moins de fatigue

Des chercheurs ont démontré que la gelée royale pourrait diminuer la fatigue après des exercices physiques intenses. Des études japonaises sur le sujet le confirment même si pour le moment les tests n’ont été menés que sur des souris en laboratoire. Ils avaient soumis aux souris plusieurs épreuves physiques afin de mettre en évidence les indicateurs de fatigue. Les résultats décrivent que les souris ayant consommé de la gelée royale présentaient moins de signes de fatigue que les autres. Plus concrètement, elles accumulaient moins de lactate et d’ammoniac. A contrario, elles possèdent encore plus de glycogène dans les muscles.

Certains naturopathes prescrivent ce produit de la ruche comme un revitalisant. Il n’est pas rare de trouver des personnes convalescentes en train d’en consommer pour récupérer plus rapidement.

ruche_gelée_royale_natureAZ

Des effets bénéfiques sur certains troubles hormonaux

La gelée royale régule la production de certaines hormones ainsi que leurs actions. C’est pourquoi on la recommande parfois pour traiter les troubles liés à la ménopause. Des études in vitro mettent en évidence ses effets œstrogéniques sur les récepteurs de cette hormone féminine. Des résultats de recherche publiés en 2004 font état d’une amélioration des symptômes de la ménopause. Ils appuient les recherches effectuées en 1994 sur des femmes ayant atteint la ménopause et sur lesquelles on avait constaté moins de fatigue, moins de sécheresse vaginale…

Pour avoir les bons lipides dans le sang

Au japon, des chercheurs se sont penchés sur l’implication de la gelée royale sur le traitement des lipides par l’organisme. Ils ont demandé à des volontaires d’en consommer pendant un mois. Les résultats montrent une baisse notable du taux de cholestérol. D’autres recherches menées en 2009 concluent que ce produit de la ruche peut augmenter le taux de bon cholestérol dans le sang, mais seulement chez les personnes âgées.

Autres applications intéressantes de la gelée royale

Depuis toujours, elle est utilisée pour ses propriétés revitalisantes. En tant que complément alimentaire utile, elle apporte de l’énergie au corps et revitalise tout l’organisme. La gelée royale améliore les fonctions cognitives, comme la concentration. On constate ses effets bénéfiques sur le système nerveux, le système immunitaire, la croissance chez les enfants… De nos jours, de nombreux produits cosmétiques en font appel pour améliorer leurs compositions et bénéficier de ses bienfaits sur la peau, les ongles, etc.

Composition et posologie

Les professionnels de la nutrition considèrent la gelée royale comme un super food. Sa richesse en nutriments en fait un produit exceptionnellement nutritif. 12 % de sa composition n’est que protéine. Elle embarque 11 % de sucre et diverses vitamines (B3, B6, H…). Elle figure parmi les plus importantes sources naturelles de vitamine B5 au monde. Les minéraux comme le calcium, le fer, le magnésium, le souffre, le silicium et bien d’autres encore ne sont pas en restent. La gelée royale contient 5 % d’acides gras essentiels et près de 15 % de glucides.

La posologie usuelle recommandée varie selon la forme de gelée royale dont on dispose. Fraîche, il suffit d’en consommer 4 g par jour durant la période de cure. Dans le cas de gelée royale lyophilisée, la quantité ne doit pas dépasser les 550 g. S’il est plus facile de s’en procurer sous forme de gélule, elle est bien meilleure lorsqu’elle est fraîche. On peut trouver de la gelée royale bio qui est de bien meilleure qualité.

apiculteur_ruche_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

Si vous êtes allergiques aux produits de la ruche, comme le miel ou la propolis, il y a de fortes chances que vous soyez aussi intolérant à la gelée royale. Elle vous est donc fortement contre-indiquée. Elle reste néanmoins un produit très sécuritaire que l’on peut prescrire à un enfant à partir de 6 ans.

Association avec d’autres plantes médicinales

On associe régulièrement le Ginseng et la maca avec la gelée royale. Leurs combinaisons améliorent leurs vertus revitalisantes respectives. Une cure parallèle de propolis aide l’organisme à combattre l’asthénie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *