📦 FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Coleus Forskohlii : bienfaits et vertus

Derrière ce nom peu conventionnel, le coleus forskohlii, se cache une plante hautement considérée dans la médecine traditionnelle ayurvédique. Très connu en Asie et en Inde, il ne devient populaire en Occident que vers le début du XXe siècle. Et pour cause, le coleus forskohlii apporte de nombreux bienfaits sur la santé. Zoom sur cette plante qui n’a pas fini de nous révéler tout son potentiel.

Les origines du Coleus Forskohlii

Plectranthus_barbatus_natureAZ

Le Coleus Forskohlii est une plante originaire d’Inde. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on l’appelle également le coléus d’Inde. Il appartient à la même famille que l’ortie et la menthe. Son habitat naturel se trouve dans les hautes montagnes d’Asie. Toutefois, on le retrouve également dans quelques régions tropicales indiennes. Le Coleus Forskohlii pousse aussi en Thaïlande et en Birmanie.

On retrace les premiers usages de cette plante dans l’ayurveda. Les hindous de l’époque l’employaient en tant que remède contre les pathologies cardiovasculaires et l’asthme. On le prescrivait également pour les problèmes cutanés et parfois pour les troubles de la vue.

Le coleus Forskohlii hérite du nom de l’explorateur qui l’a découvert : Pehr Forsskal. Ce naturaliste suédois fut également le premier à décrire la plante au XVIIIe siècle. Le nom botanique de la plante, Plectranthus barbatus, a été attribué par le botaniste britannique Henry Charles Andrews en 1810.

Le monde occidental ne commença à s’intéresser à la plante qu’en 1974, l’année où les recherches ont permis d’apprendre un peu plus sur le principe actif du coléus d’Inde. En effet, la mise en évidence de la forskolline l’a complètement propulsé vers le succès. Ces études scientifiques nous permettent de savoir aujourd’hui que les propriétés médicinales de la plante se rencontrent essentiellement dans ses racines.

Les bienfaits du Coleus Forskohlii

Parfait pour perdre du poids

Il s’agit sans doute de la raison la plus évoquée pour justifier la consommation de Coleus Forshohlii. Grâce à la forskolline qui est une de ses substances actives, cette plante s’avère être un excellent brûle-graisse et un parfait allié minceur. Concrètement, ce principe actif déclenche le métabolisme des graisses. Le taux d’adénosine monophosphate cyclique augmente alors de sorte à éviter l’emmagasinement des graisses dans le corps. Le Coleus Forskohlii est un potentiel remède contre l’obésité. Une étude de 2013 démontre que la consommation régulière de forskoline contribue à la perte de poids. Les sujets de l’étude ont reçu une dose quotidienne de 1000 mg pendant deux mois et ont vu leur IMC diminuer de façon notable.

Prévention contre les thromboses

Le coléus d’Inde propose des propriétés vasodilatatrices très efficaces, si bien qu’il peut améliorer la circulation sanguine dans tout l’organisme. Mieux encore, la forskoline réduit de moitié les risques d’avoir des caillots dans le sang. De nombreuses études confirment ses actions antithrombotiques. En d’autres termes, le Coleus Forskohlii entrave l’agrégation des cellules sanguines qui se transforment en caillots. Munis de cette conclusion, de nombreux scientifiques supposent que la plante permet d’éviter les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Grâce à son effet vasodilatateur, il contribue à une meilleure circulation sanguine au niveau du cerveau et même dans le cœur.

Un traitement contre l’asthme

La consommation de Coleus Forskohlii permet de traiter l’asthme. La plante doit ce bienfait à la forskoline qui est à l’origine de ses propriétés bronchodilatatrices. Ce remède naturel lève les difficultés respiratoires résultantes d’une allergie ou d’une inflammation des voies respiratoires. D’après une étude américaine de 2006, la forskoline se montre plus efficace que du cromoglycate de sodium, le traitement standard prescrit pour les rhinites allergiques. Les conclusions définissent le forskoline comme un potentiel remède pour prévenir l’asthme.

homme_dépressif_natureAZ

Contre le stress et la dépression

Une étude effectuée sur des souris albinos a révélé que l’usage répété de forskoline a fait baisser le stress chez ces animaux. Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé des doses variables allant de 25 à 100mg/kg. On suppose donc que ce principe actif pourrait soigner des troubles neurobiologiques. Jusqu’à maintenant, très peu de recherches sont effectuées sur l’homme pour confirmer pleinement ces effets de la forskoline.

Par ailleurs, ce dont nous sommes sûr, c’est que le Coleus Forskohlii soigne la dépression. Il stimule la production d’hormones thyroïdiennes (la dopamine et la sérotonine) et réduit significativement les symptômes de dépression. On pourrait également lui trouver des applications dans le traitement de l’hypothyroïdie.

D’autres propriétés thérapeutiques intéressantes

D’après une étude in vitro, le forskoline empêcherait le glucose de se transformer en graisse. Elle permet aussi au taux de sucre de rester constant. On suppose donc que cette substance pourrait être très bénéfique pour les personnes atteintes de diabète. Par ailleurs, on lui attribue également des effets anti-inflammatoires.

Composition et posologie du Coleus Forskohlii

Comme il a été mainte fois évoqué, le forskoline est le principe actif le plus plébiscité contenu dans le coléus d’Inde. Cette substance est à l’origine de bon nombre de ses propriétés thérapeutiques. On retrouve également dans sa composition des glycosides cardioactifs et d’autres dérivés diterpénoïdes.

Le Coleus Forskohlii existe sous forme d’extraits normalisés à 10 ou 20 % de forskoline sur le marché. Sa cure s’étale sur tout un mois et est renouvelable, à raison d’une dose quotidienne de 60 mg au maximum. Dans le cas d’extraits fluides, le dosage à respecter est entre 2 à 4 ml consommé trois fois par jour.

coleus_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

En respectant les doses recommandées, le Coleus Forskohlii est tout à fait sécuritaire. Toutefois, il faut noter qu’une étude de 1981 a pu montrer que la forskoline rendrait l’estomac plus acide. Sa consommation peut donc engendrer des brûlures gastriques chez les individus développant une grande sensibilité de l’estomac. Il est également contre-indiqué aux personnes souffrant d’hypotension de prendre du coléus d’Inde. Par précaution, les femmes enceintes et allaitantes devraient l’éviter également. Il en est de même pour les personnes ayant des troubles de la coagulation du sang.

Association avec d’autres plantes médicinales

Le Coleus Forskohlii se marie parfaitement avec le guarana. Cette combinaison améliore la perte de poids. On peut également envisager une association avec du poivre noir ou encore du pois mascate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *