ananas_natureAZ

Ananas : bienfaits et vertus

Quand on parle d’ananas, on fait souvent référence à des cocktails au bord de la mer ou encore à des vacances exotiques sous le soleil. Mais saviez-vous que l’ananas, au-delà d’être un fruit extrêmement juteux, vous apporte également aussi la santé ? De ses vertus minceur à ses propriétés detox, nous allons vous faire découvrir un fruit aux mille et un bienfaits.

Les origines de l’ananas

ananas_fruits_natureAZ

L’ananas nous vient d’Amérique du Sud. Il serait originaire du Paraguay, mais d’autres sources indiquent qu’il aurait aussi des racines dans le sud du Brésil et en Argentine. Étant un fruit tropical, on en trouva aussi en Guadeloupe. On raconte que l’ananas était offert par les indigènes à Christophe Colomb quand il foula pour la première fois l’île en 1493. Les premières cultures d’ananas n’arrivent en Europe que tardivement, vers 1672. L’Angleterre en avait la primeur, cependant, la production rencontrait plusieurs contraintes, notamment un climat particulier et une hydratation en abondance. Il fallait également être très patient pour en obtenir un, car l’ananas met environ un an et demi avant d’être mature. Les Hollandais étaient les premiers à réaliser des ananas confits vers le XVIIe siècle. Par ailleurs, l’Extrême-Orient le découvre par l’intermédiaire des Portugais qui en plantèrent en Inde. Le fruit connaît un succès immédiat, d’autant plus que le sol possédait les sensiblement mêmes caractéristiques que son sol d’origine. La France connaît les premières récoltes d’ananas sous le règne de Louis XIV. La production à l’échelle nati~onale connaît des hauts et des bas jusqu’au XXe siècle où les États-Unis deviennent l’un des plus gros producteurs d’ananas au monde. Aujourd’hui, les USA se disputent le trio de tête avec les Philippines et la Thaïlande. Vous l’aurez compris, il aura fallu à ce fruit suivre une épopée particulière avant d’acquérir la notoriété qu’il possède de nos jours. À noter que le mot ananas est issu du dialecte tipu-guarani « nana nana ». Il se traduit par « parfum des parfums ».

Les bienfaits de l’ananas

Pour une meilleure digestion

Outre sa composition nutritionnelle exceptionnelle, l’ananas embarque de la broméline. Cette substance que l’on trouve essentiellement dans la tige améliore la digestion. Elle aide l’ensemble des organes participant à la digestion à décomposer les nutriments. Une meilleure assimilation de ces derniers évite ainsi les ballonnements et les flatulences. C’est pour cette raison que les médecins et les naturopathes conseillent de manger de l’ananas après un repas copieux. Parfois, il suffit de consommer le fruit en guise de dessert pour éviter les déconvenues citées plus haut.

Parfait pour booster nos défenses immunitaires

La richesse en vitamine de l’ananas a été maintes fois démontrée lors d’étude sur sa composition. Elle embarque une quantité notable de vitamine C qui, comme on le sait, apporte des propriétés immunostimulantes. Sa richesse nutritionnelle fait de l’ananas le fruit ultime pour bénéficier à la fois de vertus antibactériennes et antivirales. En Allemagne où la phytothérapie est une discipline médicale à part entière, le rhume se fait soigner avec de la broméline que l’on prélève de l’ananas. Ce traitement serait bien plus efficace que celui que l’on prescrit conventionnellement, car le temps de la maladie ne dure que 6 jours environ contre 8 pour un traitement allopathique normal.

ananas_naturel_natureAZ

Un anti-inflammatoire pour soulager l’arthrose

Des chercheurs allemands ont mis au point un traitement naturel à base de broméline, de trypsine et de rutine afin de soigner l’arthrose. Les essais ont été menés pendant un mois et demi sur près d’une centaine de patients. Les résultats ont fait l’objet d’une comparaison avec les effets du diclofénac qui est un anti-inflammatoire non stéroïdien. En conclusion, la préparation enzymatique se révéla tout aussi efficace que le diclofénac pour calmer les douleurs provoquées par l’arthrose. En prime, elle ne provoque que très peu d’effets indésirables.

Par ailleurs, les actions anti-inflammatoires de l’ananas s’appliquent également aux brûlures. Cette propriété découle également de la forte teneur en broméline du fruit qui inhibe la production de prostaglandine. Traditionnellement, on applique une tranche d’ananas directement sur la brûlure ou la plaie pour calmer la douleur.

Autres vertus intéressantes de l’ananas

La consommation d’ananas facilite la production d’urine. En règle générale, il aide l’organisme à évacuer les fluides en trop. En manger au quotidien, lutte ainsi contre la rétention d’eau. Mieux encore, le corps se débarrasse en même des toxines et d’autres substances nocives. D’un autre côté, l’ananas améliore la fluidification du sang. Il limite l’apparition de caillots et de thrombose. Par extension, il prévient l’AVC. Le fruit freine l’apparition des aspects peau d’orange en stimulant le destockage de graisses dans l’organisme.

Composition et posologie

L’ananas possède une riche composition nutritionnelle avec des glucides, des protéines, des lipides et des fibres alimentaires. On y retrouve également beaucoup d’eau, des minéraux (calcium, magnésium, phosphore, fer, sodium, etc.) ainsi que de nombreuses vitamines (C, B12, K). La broméline est son principal composé actif. Cet enzyme assez semblable à la papaine du papaye est à l’origine de nombre de ses bienfaits. S’en suivent d’autres excipients de valeur comme l’acide gallique, le caroténoïde…

Il existe plusieurs manières de consommer l’ananas. En tant que fruit, il peut être transformé en jus ou bien il suffit de le couper en tranche pour pouvoir le déguster en guise de collation en matinée ou bien dans l’après-midi. L’idéal serait de n’en manger que 200 g au maximum. Son apport en sucre peut parfois dérégler la digestion.

peau_ananas_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

L’ananas ne provoque des effets secondaires que si on le consomme sans modération. Il peut ainsi être à l’origine de troubles digestifs passagers. Certaines personnes peuvent se plaindre d’urticaire après en avoir mangé. Il ne s’agit pas de réactions allergiques. On pourrait toutefois attribuer cela à une intolérance alimentaire qui peut facilement se résoudre en arrêtant sa consommation. Au-delà de ces quelques désagréments itinérants, l’ananas est un fruit totalement sécuritaire qui dans les bonnes proportions n’apporte que des bienfaits au corps.

Association avec d’autres plantes médicinales

Afin d’améliorer les performances thérapeutiques de l’ananas, il est possible de le combiner avec d’autres fruits exotiques : banane, mangue, papaye, etc. Pensez à des recettes diététiques qui utilisent le fruit frais pour profiter de toutes ses vertus : du quinoa à l’ananas, jus d’ananas frais avec quelques feuilles de basilic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page