FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Diabète

Le diabète est

Les symptômes du diabète

  • Maladie chronique incurable, survenant quand l’organisme ne parvient pas à absorber le glucose (sucre) contenu dans les aliments par l’intermédiaire de l’insuline. Au lieu d’assurer le bon fonctionnement des cellules en leur fournissant de l’énergie, le glucose s’accumule dans le sang et provoque une série de complications.
  • Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune: le pancréas ne synthétise pas l’insuline par déficience immunitaire, il est donc insulino-dépendant.
  • Le diabète de type 2 est un trouble métabolico-endocrinien d’absorption du glucose, causé par un dérèglement du pancréas, qui ne secrète pas suffisamment d’insuline pour faire face à l’apport de sucre: il est non insulino-dépendant. C’est le diabète de la maturité, faisant son apparition à la quarantaine. Il s’associe souvent à d’autres risques, en particulier cardiovasculaires (hypertension, hypertriglycémie).
  • Le diabète gestationnel apparaît chez certaines femmes en période de grossesse et disparaît après l’accouchement. Il représente néanmoins une alerte pour les diabètes de type 1 ou 2.
  • Parmi les symptômes, on constate de fréquentes envies d’uriner, de la somnolence, une
    vision trouble, des infections bactériennes (cystite) ou des mycoses internes.

Les causes du diabète

  • Le diabète de type 1 est dû à un ensemble de causes génétiques. On ignore la raison pour laquelle le système génétique réagit de cette façon: c’est l’un des défis de la recherche médicale. Par précaution, l’intolérance au gluten est à dépister.
  • Le diabète de type 2 se déclenche généralement après 40 ans. Néanmoins, depuis une vingtaine d’années, il survient chez des individus de plus en plus jeunes, voire chez de très jeunes enfants. La surconsommation de sucres rapides et de mauvaises graisses, ainsi que le manque d’activité physique, sont les principales causes de ce type de diabète. Le surpoids oppose une résistance à l’insuline jusqu’à épuisement du pancréas.

Prévention du diabète

Alimentation

  • L’alimentation est primordiale dans le traitement du diabète de type 2.
  • Fractionner son apport alimentaire, en faisant 3 repas par jour, permet de répartir les apports glucidiques sur la journée et ainsi d’éviter les fluctuations importantes de la glycémie.
  • Supprimer les sucres rapides (pâtisserie, confiserie, confiture, farine blanche).
  • Privilégier le poisson (au moins 3 fois par semaine), réduire la consommation de laitages à une seule fois par jour, et les fritures, les plats en sauce et les charcuteries à une seule fois par semaine.
  • Éviter d’associer un plat gras avec un plat sucré lors du même repas.
  • Privilégier les modes de cuisson à l’eau, à la vapeur ou au gril.
  • li>Limiter fortement les boissons alcoolisées.



Hygiène de vie

  • Adopter une activité physique quotidienne (marche, cyclisme, natation, course à pied).

Traitement et soins du diabète

Le diabète de type 1 demande un suivi médical. En cas de diabète de type 2, le premier traitement à faire est de revoir son alimentation et de perdre du poids si besoin est.
Faire des cures de drainage général est indispensable pour relancer un bon métabolisme et
éliminer la surcharge de toxines alimentaires.


Usage interne

  • Détoxifier l’organisme
    TISANE :
    Chicorée (racines), kinkéliba (feuilles), ortie piquante (feuilles), pissenlit (racines), saponaire (sommités fleuries) : mélanger 50 g de chaque plante. Ajouter 4 cuillerées à soupe du mélange par litre d’eau, faire bouillir pendant 3 min, laisser infuser 10 min. Boire ce litre dans la journée pendant 1 mois. Faire cette cure au changement de saison, au printemps et à l’automne.
  • Soulager avec des plantes traditionnelles
    On utilise traditionnellement deux types de plantes pour soulager cette affection: les plantes qui agissent à la manière de l’insuline (en empêchant l’absorption du glucose au niveau intestinal) et celles, souvent riches en tanins, qui agissent sur le diabète lui-même (en diminuant la résistance à l’insuline et en neutralisant l’effet des radicaux libres).
    TISANE :
    Aigremoine (tiges et feuilles), géranium, herbe à Robert (tiges et feuilles), myrtilles (feuilles), olivier (feuilles), ortie piquante (feuilles) : mélanger 50 g de chaque plante. Ajouter 1 cuillerée à soupe du mélange par tasse d’eau, faire bouillir pendant 3 min, laisser infuser 10 min. En boire 2 à 3 tasses par jour tous les jours.
  • Ralentir l’envie de sucres
    GÉLULES :
    Gymnéma : prendre 1 gélule en fin de matinée, 1 gélule en fin d’après-midi en fonction des besoins.



Usage externe
Aucun traitement réellement efficace.