méditation_pleine_ conscience_natureAZ

Soulager la douleur avec la méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience est une pratique thérapeutique qui soulage les douleurs, grâce à son effet au cerveau. Elle fait de plus en plus d’adeptes et promet beaucoup d’avantages…

Pourquoi choisir la méditation de pleine conscience ?

la_méditation_natureAZ

Le principe

La méditation de pleine conscience est une pratique qui se résume par le fait de se concentrer sur le corps et la perception. C’est très pratique pour soulager et moduler les douleurs. Mais comment ? La plupart de nos douleurs sont toujours d’origine émotionnelle. Les recherches ont établi qu’une personne qui a une difficulté à se contrôler émotionnellement est facilement atteinte par la dépression, l’anxiété et l’addiction. Or, cela entraîne des douleurs atroces au corps. Ces gens pourraient avoir tout le temps des maux de tête à part les autres douleurs qui pourraient se manifester. C’est de là que la méditation de pleine conscience puise son avantage.

Le contexte

Puisque la méditation de pleine conscience consiste à se concentrer sur le corps et la perception, c’est une pratique très efficace pour contrôler notre cerveau et nos émotions. Sa pratique nous ramène à la réalité, en nous aidant à accepter l’instant présent, mais sans jugement. Cette pratique est efficace même avec des enfants. Le professeur Tran a écrit un guide, le livre Méditasoins, sur comment pratiquer la méditation de pleine conscience a des enfants, et a établi dans cette guide, après avoir fait cette recherche, que la méditation est une pratique qui aide notre « esprit à ne plus réagir » à des sentiments négatifs. Le mindfulness “supprime la composante mentale de la douleur”.

Récemment, des études ont prouvé encore une fois que la méditation de pleine conscience est très efficace pour soulager les douleurs. Voici donc deux études qui montrent à quel point la méditation de pleine conscience peut être un remède pour les douleurs et les émotions négatives.

La méditation de pleine conscience plus efficace que la Placebo

Méthodologie de l’étude

méditation_yoga_natureAZ

Cette recherche a été conçue pour connaître la façon dont notre cerveau se comporte au moment de la thérapie, quand on lui inflige une douleur. Cette étude publiée dans la revue Neuroscience explique dans ses pages que la méditation de pleine conscience diminue fortement la douleur ressentie par les patients et qu’elle est beaucoup plus efficace qu’un placebo.

Pour le faire, les chercheurs ont demandé à 75 personnes de travailler avec eux. Il faut remarquer que ces gens sont en bonne santé. Pendant 4 jours, chaque personne va suivre des pratiques thérapeutiques populaires pour déterminer quelle thérapie marche. Chaque jour, ils auront soit 20 minutes de mindfulness ou méditation de pleine conscience, soit un placebo, soit une fausse méditation de pleine conscience et enfin écouter un enregistrement de livre.

Pendant ce temps, les participants ont été soumis à un test. Après avoir complété la forme courte du Freiburg Mindfulness Inventory et après avoir suivi un entraînement psychologique et physique, on leur a fait subir un stimulus thermique de 35 °C à 49 °C. Pour que les chercheurs connaissent l’intensité de leur douleur, les participants peuvent épeler avec exactitude l’intensité de la douleur qu’ils ressentent grâce à une échelle de valeur préétablie. En même temps, ils passent une IRM pour que les chercheurs puissent observer le comportement de leur cerveau face aux douleurs. Les résultats sont assez surprenants.

Ce qu’il faut retenir de l’étude

Cette étude à montrer que la méditation de pleine conscience est beaucoup plus efficace que le placebo et la fausse méditation. C’est vrai que ces deux thérapies, c’est-à-dire le placebo et la fausse méditation, accroissent significativement la douleur, mais la méditation de pleine conscience lui est beaucoup plus efficace que les deux en même temps.

Cette étude a aussi montré que pendant chaque thérapie, notre cerveau utilise différentes zones pour soulager les douleurs. En effet, après avoir bien observé chaque comportement neurologique des participants, les chercheurs ont constaté que les neurones qui interviennent dans le placebo, la fausse méditation et le mindfulness sont totalement différents. Il existe alors des voies qui sont plus efficaces que les autres.

Le placebo, lui, il touche la partie du cerveau qui contrôle les zones de traitement sensorielles. De ce fait, le placebo désoriente le travail de notre sens. C’est pour cela qu’on ne ressent presque aucune douleur. Pour ce qui concerne la fausse méditation, quand on l’utilise comme thérapie, il réduit la fréquence respiratoire. La méditation de pleine conscience, en revanche, se penche plutôt dans la partie du cerveau qui traite la modulation cognitive de la douleur. C’est comme si le mindfulness incite le cerveau à ne pas se concentrer sur la douleur. De ce fait, elle réduit beaucoup la sensation de douleur.

Après cette recherche, le Dr Fadel Zeidan a expliqué en détail pourquoi le mindfulness est beaucoup plus efficace que le placebo. Il a expliqué que le mindfulness touche plusieurs parties de notre cerveau. Quand on fait de la méditation de pleine conscience, on traite en même temps la partie de notre cerveau qui signale une douleur, notre émotion et la partie qui contrôle notre sens. Il a aussi expliqué que contrairement au placebo, le mindfulness use un sous-ensemble unique du cerveau et cela montre qu’elle est plus efficace en soulageant les douleurs.

Une pratique facile et avantageuse pour tout le monde

méditation_relaxation_natureAZ

Certaines méditations nécessitent un apprentissage. En effet, il existe des positions de méditation que les gens normaux n’arriveront pas à reproduire sans entraînement. Les chercheurs ont alors décidé d’étudier si la méditation de pleine conscience peut être pratiquée par des gens inexpérimentés. L’étude a été faite par les universités de Yale et de Dartmouth. Elle permet de connaître les résultats qu’apporteraient 20 minutes de mindfulness sur des personnes n’ayant jamais fait de méditation. Les résultats ont été publiés dans la revue Social, Cognitive, and Affect Neuroscience.

Dans ces pages, les chercheurs ont souligné que la méditation de pleine conscience peut être pratiquée par des personnes qui n’ont jamais fait de la méditation. Pour la procédure de recherche, les chercheurs ont demandé à quelques personnes de s’entraîner pour le mindfulness. Après cela, ils vont suivre un test. Premièrement, ils sont soumis aux stimuli thermiques et en même temps, ils passeront un examen D’IRM. Deuxièmement, les chercheurs vont montrer à ces participants des images négatives pour pouvoir observer leur réaction. Durant tout le test, les participants ont eu le choix entre utiliser le mindfulness, ou suivre leurs habitudes.

Dans les deux types de tests, les participants ont marqué que le mindfulness leur apportait plus de réconfort émotionnellement. En effet, pendant l’observation de leur comportement neurologique, les chercheurs ont constaté que leur cerveau réagit faiblement à la douleur et aux émotions négatives. Le résultat démontre que pendant que le corps est soumis à une forte température, le cerveau lui, grâce au mindfulness, se comporte comme si notre corps ne percevait qu’une simple chaleur. Hedi Kober, le principal auteur de cet article, affirme que la réaction du cerveau à ce moment-là adopterait la même réaction que si notre corps subissait une température chaude.

Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

Faire le mindfulness n’est pas difficile. La première chose importante, c’est que vous devez vous placer dans un endroit calme et serein. Prenez une position assise et respirez lentement. Empêcher toute pensée négative à entrer dans votre esprit. Concentrez-vous sur le mouvement de votre corps quand vous respirez. Et laissez-vous emporter par cette sensation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page