myrtille_natureAZ

Myrtilles : Bienfaits et vertus

Les myrtilles sont des fruits dont on soupçonne rarement les bienfaits. Elles se font tellement discrètes dans notre alimentation, comme si c’était normal d’en consommer au quotidien, que l’on ne se pose presque jamais de questions sur les raisons pour lesquelles on en mangerait outre son goût sucré très attachant. Et pourtant, si l’on se penchait un peu plus à son sujet, on saurait que ce fruit nous prodigue des vertus santé assez impressionnantes. D’où vient-elle ? Quels sont ses bienfaits ? Doit-on en avoir peur ou bien doit-on en consommer plus ? Ce qui suit vous intéressera sûrement.

Les origines de la myrtille

blueberry_natureAZ

La myrtille est un fruit que l’on obtient à partir d’arbres fruitiers de l’espèce des Vaccinium. On l’appelle différemment selon les régions et les pays, mais les noms les plus utilisés sont : bleuet, brimbelles et abrêtier.

On retrace les premières utilisations des myrtilles dans la médecine 1000 ans passées. Les Européens s’en servaient pour soigner la diarrhée. Ces fruits ont la capacité de freiner la lactation et peuvent traiter le scorbut. Les feuilles de myrtille, quant à elles, étaient prescrites aux personnes diabétiques pour faire réguler leur taux de glucose dans le sang.

La médecine traditionnelle conseille ces fruits pour le traitement des problèmes de circulation veineuse. La myrtille s’utilise ainsi pour soigner la rétinopathie diabétique, la cataracte et d’autres maladies oculaires. Ces usages thérapeutiques ont évolué au fil du temps chez les médecins européens.

Les Amérindiens, notamment les Algonquins et les Ojibwés l’ont employé pour soigner la folie. Ils trouvaient de multiples utilités aux feuilles de vaccinium : détoxification du sang, fausse couche, déclenchement du travail avant l’accouchement…

Aujourd’hui, la myrtille se consomme dans le monde entier en tant que fruit et bien moins en tant que fruits aux nombreuses vertus médicinales.

Les bienfaits de la myrtille

Prévention contre les maladies cardiovasculaires

La myrtille fait partie de ces super fruits, très riche en polyphénols. Ces molécules sont particulièrement bénéfiques pour les vaisseaux sanguins. D’autre part, le fruit dispose également d’anthocyanines qui seraient très bénéfiques pour la santé vasculaire. En effet, ces composés régulent la dilatation des vaisseaux sanguins, limitant ainsi les accidents cardiovasculaires.

Une étude de 2019 met en avant les bienfaits des myrtilles dans l’amélioration de fonction vasculaire. Les sujets de l’étude devaient consommer 200 g de myrtilles par jour sous forme de boisson et au bout d’un mois, on remarquait chez eux une baisse de la pression artérielle systolique. À titre indicatif, la baisse était de l’ordre 5 mm Hg, un résultat qui s’approche des effets d’un médicament destiné normalement à l’hypertension.

mince_natureAZ

Un possible allié pour perdre du poids

Les myrtilles possèdent un taux élevé d’antioxydants qui ont pour effet de provoquer un sentiment de satiété rapidement. Si cette remarque n’a été constatée que chez l’animal, d’après des études en laboratoire, le fruit pourrait être un parfait allié dans la perte de poids. Par ailleurs, on sait que les myrtilles régulent le taux de glycémie dans le sang. Elles gèrent l’absorption des sucres et limitent les risques de diabètes.

Évoqué par l’American Society for Nutrition dans une étude de 2011, les polyphénols que l’on retrouve dans la myrtille stimulent les cellules graisseuses à ne pas stocker des lipides. Ce qui serait une très bonne chose contre l’obésité et le surpoids.

Une amélioration de la vision nocturne

Vous avez bien lu, les myrtilles amélioreraient notre capacité à voir dans le noir. Les essais qui confirment cette affirmation datent de la Deuxième Guerre mondiale. Les pilotes de la British Royal Air Force affirmaient que la confiture à base de myrtilles avait rendu meilleur leur vision nocturne. Même si d’autres études menées ultérieurement contredisent cette hypothèse, il faut reconnaître que les faits étaient bien réels. Ces fruits contribueraient également au bien-être occulaire.

Les myrtilles et le cerveau

Seules études ont été réalisées pour justifier les bienfaits de la myrtille sur le cerveau. Certaines d’entre elles révèlent que les flavonoïdes contenus de fruit boostaient la capacité du cerveau à apprendre. Mieux encore, elles amélioreraient aussi la mémoire. Cette prouesse s’explique d’un côté par une augmentation des connexions neuronales et un net progrès sur la communication cellulaire de l’autre. On constate aussi que ces substances actives favorisent la régénération des neurones freinant ainsi la dégénérescence des facultés mentales.

Ces dernières années, de nombreuses études confirment que la myrtille améliorerait les performances cognitives, de la fonction exécutive à la fonction psychomotrice.

Composition et posologie des myrtilles

carafe_myrtille_natureAZ

La myrtille est un fruit qui embarque très peu de calories et de sucres. Par contre, elle est très riche en fibres et en antioxydants. Ses principes actifs sont les polyphénols et les flavonoïdes. On trouve dans sa composition de l’eau à 84 %, des glucides, des cendres totales, des protéines et très peu de lipides. Elle embarque plusieurs minéraux et oligoéléments, dont le potassium, le sodium, le fer, le zinc, le magnésium, le calcium… Les myrtilles sont riches en vitamine A, B1, B3, B5, B6, C, K et E.

En tant que fruit, la consommation de myrtille n’est soumise à aucun dosage particulier. Il suffit d’en consommer régulièrement pour bénéficier de ses vertus. Vous trouverez de la myrtille au rayon fruit, mais aussi sous forme de jus. Le mieux étant de faire soi-même son breuvage. Il conservera ainsi tous les nutriments.

Contre-indications et effets secondaires

En théorie, les femmes allaitantes ne devraient pas manger de myrtilles. Le fruit a longtemps été utilisé pour arrêter la lactation, ce qui sera difficilement réversible après.

Pour l’heure, aucune étude ne révèle des effets indésirables dus à la consommation de myrtilles. Toutefois, il convient d’être raisonnable dans son utilisation. En manger en excès pourrait causer des troubles digestifs.

Association avec d’autres plantes médicinales

L’usage de myrtille se marie sans problème avec d’autres plantes aux vertus thérapeutiques. On cite souvent le ginseng pour accompagner des myrtilles. On peut aussi l’utiliser avec des baies de maqui pour compléter ses propriétés antioxydantes. Notez qu’il faudra toujours demander un avis médical avant de l’utiliser à des fins thérapeutiques et pour le coupler avec d’autres herbes et fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page