remèdes naturels contre les virus nature az

Les remèdes naturels de la candidose chronique

La candidose chronique est une maladie méconnue du grand public alors que près 3 personnes sur 10 seraient concernées en France. Aux États-Unis, on parlerait plutôt de 80 % de la population. C’est ahurissant, diriez-vous ? Vous n’avez pas tort, surtout lorsqu’on sait qu’elle provoque toutes sortes de symptômes allant d’une simple fatigue à des douleurs articulaires. Alors doit-on réellement en avoir peur ? D’où vient la candidose chronique ? Quels sont les remèdes naturels ? Peut-il y avoir des complications ? Nous répondons à toutes vos questions.

La candidose chronique : la définition

candidose, Les remèdes naturels de la candidose chronique

La candidose est une infection causée par le Candida albicans, une levure qui vit naturellement dans nos muqueuses. Comme d’autres micro-organismes, ils peuplent notre flore intestinale et y vivent en harmonie. Normalement, ils demeurent inoffensifs, mais dès que le microbiote intestinal subit des variations, les candidas albicans peuvent se proliférer de façon exponentielle et déclencher une candidose chronique. Concrètement, ils passent de l’état de levure à celui de champignon qui va pouvoir se propager. Le système immunitaire sera alors inefficace dans une certaine mesure. En effet, il ne pourra plus empêcher les candidas albicans d’envahir le système gastro-intestinal ou encore d’aller dans le système sanguin pour à la fin se propager dans tout l’organisme. On reconnaît aujourd’hui trois types de candidoses digestives : la candidose orale (de la bouche), la candidose œsophagienne et la candidose intestinale.

Les symptômes

Les candidas albicans produisent des toxines lorsque leur taux est élevé dans l’organisme. Les symptômes qui en découlent varient selon la région du corps colonisée. En voici quelques-uns :

  • Une fatigue chronique : le patient est constamment fatigué, même au réveil. Cet état s’accompagne d’une certaine irritation et d’un état dépressif ;
  • Des problèmes nerveux : on recense chez certaines personnes atteintes de candidose divers troubles cognitifs (perte de mémoire, problème de concentration, etc.) suivis de troubles du sommeil ;
  • Des problèmes digestifs chroniques : qui englobe les brûlures d’estomac, les ballonnements, la diarrhée…
  • Des allergies : des invidus souffrant de candidose développement parfois une hypersensibilité à des aliments qu’ils consomment au quotidien, à des odeurs, à des produits chimiques ;

Plus rares, mais cela pourrait arriver, le candida albican peut être à l’origine d’acné, d’infection urinaire, des troubles de la menstruation, etc.

Pour l’heure, il n’existe aucun diagnostic fiable pour dépister la candidose chronique. Même le dépistage de champignons à partir des selles d’un patient est peu fiable, le taux de faux négatif étant trop élevé. La seule alternative fiable reste un diagnostic prenant en compte le tableau clinique du sujet, car même des recherches d’anticorps spécifiques contre le candida amènent à des résultats trop variables.

Les facteurs de risque

Les facteurs de risques inhérents et probables qui favorisent l’apparition de candidose chronique sont essentiellement liés au sujet et s’apparentent de près à la fragilité de la flore intestinale.

Les nouveau-nés sont les premiers exposés à la candidose du fait de leur microbiote incomplet. D’ailleurs, ils ne possèdent pas non plus un système immunitaire mature capable d’y faire face. Il en est de même pour les personnes âgées qui ont un système immunitaire de moins en moins efficace à cause de l’âge.

Le fait d’avoir une immunodéficience augmente également les facteurs de risque de candidose. C’est le cas pour les personnes atteintes du SIDA.

D’autres causes peuvent influer sur la contraction de candidose : les traitements anti-cancer, certains traitements antibiotiques, la malbouffe…

Une alimentation contre la candidose

aliments_sains_natureAZ

La candidose chronique survient quand le microbiote intestinal se retrouve déréglé. Lorsque les bonnes bactéries intestinales jouent leur rôle temporisateur, en temps normal, les candidas albicans restent inoffensifs. Il convient donc d’instaurer des mesures d’hygiène alimentaire pour stimuler ces bactéries. Pour ce faire, les règles sont simples :

  • Manger moins de sucres et de produits industriels

Les produits sucrés (les sodas, les pâtisseries, le sucre) stimulent la croissance des champignons dans le système digestif. Il faut donc éviter les aliments avec du sucre ajouté sous toutes ses formes.

  • Éviter les aliments fermentés

Pour ne pas encourager la prolifération des candida albicans, mieux vaut éviter les aliments fermentés et ceux qui contiennent des levures : le pain, les fromages, le vin, la bière, etc.

  • Opter pour les bons glucides et la viande de qualité

Les céréales sans gluten sont à privilégier (sarrasin quinoa, etc.), tout comme les viandes maigres.

  • Faire attention aux produits laitiers

Le lactose booste le développement de champignons dans la flore intestinale. Il est donc conseillé de ne pas consommer du lait, du yaourt, du fromage…

En suivant ce rééquilibrage alimentaire et en adoptant un régime alimentaire sain, les résultats commenceront à se manifester au bout de deux mois.

Des solutions naturelles contre la candidose chronique

La candidose chronique trouve son origine dans l’intestin. Cette infection fongique, à son stade le plus avancé, arrive à aller au-delà de la paroi intestinale. Il existe cependant des remèdes naturels qui en viennent à bout ou la soulagent.

La propolis

Ce produit de la ruche protège la paroi intestinale telle une barrière. Une fois consommée, elle aide le système immunitaire à combattre différents agents microbiens pathogènes. La propolis s’avère également très efficace contre les parasites et les champignons.

ail_remède_candidose

L’ail pour combattre la candidose

Les vertus antibactériennes et antifongiques de l’ail font de lui une excellente solution pour contrer la prolifération des levures. Plus le patient en consommera, plus les effets seront visibles rapidement.

L’acide caprylique

Appelé également acide octanoïque, ce liquide huileux possède des vertus antifongiques et antimicrobiennes pouvant contrer les effets du candida albicans. On retrouve l’acide caprylique dans la noix de coco, le lait de chèvre, le lait maternel, etc. Toutefois, il faut le prendre sous forme de complément alimentaire, avec des capsules gastro-résistantes.

De nombreuses études confirment les actions de l’acide caprylique contre la candidose chronique. De plus, il n’altère pas le microbiote intestinal.

Quelques huiles essentielles

Certaines huiles essentielles ont démontré leur efficacité contre le candida albicans. Elles possèdent toutes des vertus antifongiques avérées : l’huile essentielle de cannelle, l’huile essentielle de laurier noble, l’huile essentielle d’arbre à thé bio, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page