Le top des antifongiques naturels sans ordonnance

Les antifongiques sont des traitements destinés à soigner une infection fongique. Il s’agit de maladies causées par des champignons et des levures, comme les mycoses des pieds ou la teigne. En règle générale, ces médicaments ne s’obtiennent que sur ordonnance en pharmacie, alors que plus d’un milliard de personnes souffrent de ce type d’infection dans le monde. Ce type de médicaments devrait donc être plus accessible. Toutefois, il existe des alternatives naturelles tout aussi efficaces et que l’on peut s’en procurer facilement dans le commerce en toute légalité. Nous avons donc fait un tri des meilleurs antifongiques ou fongicides naturels pour vous.

Origine des fongicides chimiques

antifongique_chimique_natureAZ

Les premiers médicaments antifongiques voient le jour dans les années 40. À l’époque, il était surtout question de crèmes composées d’agents antifongiques allopathiques. Elles ne pouvaient traiter que les infections fongiques systémiques. La recherche en matière fait un bond en avant dans les années 70 quand un azole fut découvert. Ce composé organique possède des propriétés antifongiques qui empêchaient la levure de candida à absorber les purines. Malheureusement, même si ces études représentaient des avancées exceptionnelles en la matière, elles faisaient aussi état d’effets secondaires non négligeables. Au fil des années, d’autres agents antifongiques furent découverts, moins nocifs et plus efficaces, à l’instar du fluconazole et de l’itraconazole. Il faut noter que les médicaments antifongiques ne se valent pas et que leur prescription varie selon le type d’infection fongique. C’est tout aussi valable pour les remèdes naturels antifongiques.

Les antifongiques naturels pour traiter le candida albicans

L’huile de coco

On connaît surtout l’huile de coco pour ses propriétés antibiotiques, mais saviez-vous qu’elle est également un excellent antifongique ? Toutes les muqueuses de notre organisme abritent des levures et certains champignons pathogènes. En temps normal, ils ne causent aucun problème et permettent même au corps de fonctionner normalement sauf quand ils commencent à proliférer. L’huile de coco aide notre organisme à éradiquer ces champignons, notamment grâce à sa composition contenant des acides gras à chaîne moyenne. Ces graisses possèdent des vertus antibactériennes, antivirales et bien évidemment antifongiques. On la prescrit souvent pour traiter les mycoses des ongles. Il existe deux manières de profiter de ses bienfaits : une administration par voie orale ou bien par une application directe sur la zone à soigner.

La cannelle

Selon les résultats de plusieurs études, la plupart des variétés de la levure Candida ne résistent pas aux actions antifongiques de la cannelle. Cette prouesse est due à la présence de l’eugénol dans cette plante, plus précisément dans son écorce. Il est possible d’utiliser les deux types de cannelle, car ils se révèlent tous deux efficaces contre les candida albicans : le cinnamomum cassia et le cinnamomum zelanicum. La consommation régulière de thé à la cannelle permet de prévenir la croissance de cette levure en particulier.

gingembre_antifongique_natureAZ

Le gingembre

Le gingembre est utilisé depuis des siècles pour contrer les candida albicans. Ses propriétés antifongiques proviennent de ses substances actives qui sont le gingérol et les shoagols. Des recherches en laboratoires montrent que le gingembre serait tout aussi efficace que le Nystatin, un antifongique chimique, pour stopper la prolifération de candida.

Le vinaigre de cidre

Ce vinaigre obtenu à partir de la pomme s’attaque directement aux parois des cellules candida. Il freine ainsi leur prolifération grâce à des enzymes particulières. Par ailleurs, le vinaigre de cidre instaure les conditions favorables à la multiplication des bactéries saines et bénéfiques dans le tube digestif. Il suffit d’en consommer trois fois une cuillère à soupe diluée à chaque fois dans un verre d’eau chaud pour en obtenir les bienfaits.

Des antifongiques à large spectre

Le curcuma

On reconnaît dans le curcuma un remède antifongique puissant, sans doute l’un des plus efficaces. La curcumine qui est la substance active de cette épice stoppe la croissance des Candida et soigne également d’autres infections fongiques. Du jus de racine de curcuma cru traite rapidement les infections lorsqu’il est appliqué directement sur la partie concernée.

L’extrait de feuille d’olivier

De nombreuses études démontrent que l’extrait d’olivier, à travers sa substance active, l’oleuropéine, posséderait la capacité d’endiguer la multiplication des champignons. Il stimule le système immunitaire à mieux combattre l’invasion d’agents nocifs tels que les candida albicans, toutes sortes de levures et d’autres champignons mycotoxigènes.

L’ail

L’utilisation de l’ail en tant qu’antifongique remonte à l’Antiquité. Il s’agit sans doute de l’une des plantes les plus étudiées de ces 20 dernières années. Et pour cause, ses nombreuses vertus. Plusieurs recherches affirment que l’ail posséderait de puissants agents antifongiques et antiparasitaires. Il se montre très efficace pour soigner le pied d’athlète, par exemple.

Le clou de girofle

Cette épice aux arguments culinaires imparables représente un traitement de choix contre la mycose des ongles. Il peut également guérir le pied d’athlète. L’huile essentielle de clou de girofle se compose de substances antifongiques puissantes qui viendraient à bout des levures et des bactéries. On y compte également des composés antimicrobiens.

L’hydraste du Canada

Peu connue en Occident, cette herbe fut surtout employée par les Amérindiens. Aujourd’hui, l’hydraste du Canada sert à soigner les infections fongiques. On la prescrit également pour traiter les virus et les différentes bactéries nocives. Il doit ses propriétés antifongiques à la berbérine, son principe actif.

Des antifongiques pour la peau

huile_aneth_natureAZ

L’huile d’aneth

L’Ayurvéda recommande l’usage d’huile d’aneth pour ses vertus antibactériennes. Elle serait aussi un excellent antifongique naturel. En effet, elle est capable d’éradiquer les bactéries responsables des champignons.

L’acide caprylique

On retrouve cet acide naturellement dans les noix de coco. Il possède des vertus antibactériennes et antifongiques avérées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’acide caprylique entre dans la composition de nombreux fongicides topiques. Il endigue la prolifération des levures dans l’estomac pour favoriser la croissance des bonnes bactéries dans le corps.

L’acide borique

L’acide borique permet d’éradiquer toutes sortes de champignons. Des études démontrent que cette substance se révèle particulièrement efficace pour traiter les infections causées par des levures. Il existe sous forme de suppositoire vaginal. Il faut noter que son usage doit faire l’objet d’un suivi médical.

La canneberge

Si vous souhaitez lier l’utile à l’agréable, sachez que le jus de canneberge délivre d’excellentes propriétés antifongiques. Les nombreuses substances actives de ce fruit possèdent des vertus antibactériennes et antifongiques, ce qui le rend tout à fait indiqué pour un usage quotidien à titre préventif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Main Menu