krill_natureAZ

Huile de krill : bienfaits et vertus

La popularité de l’huile de krill n’a pas cessé d’augmenter ces dix dernières années. Elle suscite non seulement l’attention des scientifiques, mais aussi d’énormément de personnes pour ses nombreuses propriétés thérapeutiques. Focus sur cette huile d’origine animale assez particulière qui n’a pas fini de nous dévoiler tous ses bienfaits…

Les origines de l’huile de krill

 

fond_marin_krill_natureAZComme son nom l’indique, cette huile est obtenue à partir de krill, des crustacés d’eau froide que l’on retrouve facilement dans toutes les mers du monde. Avec ses allures de petite crevette, il constitue un aliment de choix pour les baleines qui en consomment pas moins de 180 000 tonnes par an. C’est l’équivalent de la moitié de la biomasse de krill qui se renouvelle chaque année. Le mot krill est d’ailleurs d’origine norvégienne et il signifie littéralement « nourriture de baleine ».

Le krill se reconnaît par son corps pellucide qui laisse paraître ses organes luminescents. Il reprend quelques traits de la crevette sans en être une variété. À l’âge adulte, il mesure au maximum 2 centimètres. Dans de rares exceptions, un krill peut atteindre 10 centimètres. C’est un mets de choix pour d’autres poissons. D’ailleurs, on l’utilise dans l’aquaculture pour fabriquer des produits alimentaires pour les aquariums. Dans le sport de pêche de haut niveau, il fait office d’appât. Dans certains pays comme le Japon, il entre dans la confection de recettes gastronomiques.

L’huile de krill ne devient populaire vers le début dans années 2000 même si on l’utilisa bien avant dans certaines régions du monde. Elle ne suscita l’intérêt de la communauté scientifique que quand deux chercheurs québécois arrivèrent à mettre au point une nouvelle méthode d’extraction. Cette permettait de garder toute la richesse nutritionnelle du krill et de préserver ses principes actifs intacts, à savoir une excellente concentration d’acides gras essentiels et d’astaxanthine. De nos jours, d’autres entreprises arrivent à produire de l’huile de krill de qualité sans pour autant passer par ce procédé.

Les bienfaits de l’huile de krill

Des propriétés antioxydantes avérées

L’huile de krill fait partie des rares produits dans lequel on retrouve de l’astaxanthine. Cet antioxydant appartenant à la famille des caroténoïdes figure parmi les plus intéressants et les plus puissants. Il faut noter que le potentiel antioxydant de l’huile de krill vaut 300 fois plus que la vitamine A ou E. Il faudra également multiplier fois 30 celui du CoQ10 pour au moins atteindre le niveau de l’huile de krill. Ce potentiel antioxydant extraordinaire fait de ce produit un complément alimentaire de choix pour freiner le vieillissement prématuré des cellules. Et par extension, elle pourrait prévenir de l’alzheimer et de nombreux cancers.

Pour calmer le syndrome prémenstruel

De nombreuses études se sont intéressées aux possibles effets de l’huile de krill sur les symptômes liés au syndrome prémenstruel. Pour vérifier si elle était efficace, un essai a été réalisé sur 70 femmes. Elles avaient reçu un complément alimentaire à base d’huile de krill ou de poisson, combiné avec un rééquilibrage alimentaire précis. Les résultats démontrent que l’huile a diminué notablement les douleurs dues au syndrome prémenstruel après 3 mois de consommation régulière. Selon les études, l’huile de krill doit cette propriété à sa forte teneur en phospholipide. Cette substance peut réguler la production d’hormones liées au syndrome prémenstruel et à la dysménorrhée. Elle pourrait réduire l’irritabilité et même la fatigue chez les femmes aux règles douloureuses.

douleur_articulaire_huile_de_krill_natureAZ

Une régulation du taux de cholestérol

L’huile de krill est riche en oméga-3. Elle embarque également une excellente teneur en acides gras essentiels. Ces substances possèdent la capacité de réguler le taux de cholestérol sanguin. Un test comparatif sur 120 sujets accusant d’un taux élevé de cholestérol et de triglycéride a révélé que l’huile de krill a fait chuter le taux de cholestérol dans le sang de 18 % chez le groupe l’ayant reçu en supplémentation. Par contre, les scientifiques ont remarqué une hausse du taux de cholestérol chez les personnes ayant reçu un placebo de l’ordre de 9,1 %.

Pour calmer les douleurs articulaires

Les vertus anti-inflammatoires de l’huile de krill ont poussé des chercheurs canadiens à explorer ses effets sur l’arthrite rhumatoïde et l’arthrose. Les résultats de cette étude canadienne ont été révélés en 2007 et montrent que l’huile de ce crustacée pouvait soulager l’inflammation chronique. Comme preuve, ils avaient avancé un taux de protéine C réactive en baisse de 30 %. Il s’agit d’un marqueur propre aux processus inflammatoires. L’huile de krill apaise les articulations fragilisées et contribue à réduire la raideur articulaire.

Composition et posologie

L’huile de krill est composée de nombreux principes actifs. Elle est une excellente source d’oméga-3. Ses principales substances actives sont l’astaxanthine et les phospholipides.

Elle existe sous différentes formes. Les plus répandues dans le commerce sont les capsules. On la retrouve également sous forme liquide. Elle est encapsulée et enveloppée de gélatine pour masquer son goût. Beaucoup de personnes préfèrent cette forme pour sa praticité. Plus rare et plus puissante, l’huile de krill bio se démarque par sa qualité. Pour l’heure, aucune posologie usuelle n’est définie par les professionnels de la santé. Mais en se référant aux différents essais cliniques et tests, on remarque que les doses prescrites oscillent entre 1 à 2 g par jour. Pour information, la plupart des gélules à base d’huile de krill font 500 mg.

gélule_huile_de_krill_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

L’huile de krill ne convient pas aux personnes ayant des allergies aux fruits de mer, notamment aux crustacées. Elle reste contre-indiquée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. Sans excès, elle ne provoque aucun effet indésirable. Toutefois, certains patients peuvent remarquer des problèmes digestifs passagers, marqués par un ramollissement des selles. Un surdosage entraîne parfois un saignement de nez, causé notamment par un excès d’oméga-3.

Interactions avec d’autres plantes médicinales

L’huile de krill embarque une quantité assez conséquente en acides gras essentiels et en oméga-3. Elle boosterait les effets anticoagulants du ginkgo et de l’ail. Il faudra donc l’utiliser avec parcimonie en cas de cure, pour obtenir des résultats optimaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page