FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Bourrache : bienfaits et vertus

bourrache_natureAZ

La bourrache est cette petite plante à fleurs bleutée en forme d’étoile que nous trouvons parfois sur les parcelles abandonnées. Plébiscitée durant le Moyen-Âge pour ses nombreuses vertus médicinales, on la retrouve aujourd’hui dans nos assiettes pour garnir nos salades, et en tant que remède naturel utilisé en phytothérapie. Toutefois, il ne s’agit que d’une partie de ses nombreuses applications, si vous désirez en savoir plus, cet article est pour vous.

Les origines de la bourrache

fleur_bourrache_natureAZ

La bourrache pousse dans le sud de l’Europe et en Europe centrale. On la qualifie de « rudérale » puisqu’elle s’épanouit naturellement un peu partout, sur les terrains abandonnés, dans les ruines, etc. Ses origines s’entourent encore de plusieurs incertitudes, toutefois, les pistes sont nombreuses. Certains disent qu’elle serait d’origine syrienne et que son nom dériverait de l’arabe « abu rach ». Ces mots se traduisent littéralement « père la sueur », faisant sans doute référence à ses vertus diurétiques, laxatives et diaphorétiques. D’autres racontent que les Celtes connaissaient déjà la plante depuis des siècles sous l’appellation « borrach », ce qui signifie « homme de courage ». On dit de la bourrache qu’elle donne du bonheur et de la bravoure.

Les Grecs utilisaient la bourrache à l’époque pour rehausser le parfum de leurs plats et de leurs vins. Ses feuilles et ses fleurs agrémentaient ainsi les salades, et on les appréciait grandement pour leur goût assez particulier rappelant celui des huîtres. Ils l’appelaient « euphrosine », sûrement à cause de ses propriétés euphorisantes qu’elle doit à ses alcaloïdes.

La bourrache ou borago officinalis devient au Moyen-âge une plante populaire pour ses effets aphrodisiaques. On la considérait également comme un expectorant redoutable, doublée de propriétés diurétiques. En outre, elle prodiguait aussi des vertus énergisantes et toniques. La médecine vétérinaire en utilisait beaucoup pour traiter les différentes inflammatoires et troubles respiratoires dans l’élevage porcin et bovin. Aujourd’hui, on la connaît surtout en cuisine et pour son huile que l’on obtient à partir de ses graines.

Les bienfaits de la bourrache

Pour une peau hydratée et jeune

L’huile de bourrache est depuis très longtemps utilisée pour améliorer la santé de la peau. Elle doit ses bienfaits avant tout à ses acides gras essentiels qui viennent nourrir la peau en profondeur. L’huile réhydrate et la rend plus souple. Elle participe à la régénération des cellules cutanées et vient renforcer la barrière lipidique, comme un bouclier contre les agressions extérieures. Par ailleurs, on sait que la bourrache dispose de nombreux composants actifs offrant d’intéressantes vertus anti-âge, à l’instar des phytostérols. Ces derniers combattent les actions des radicaux libres et stoppent le vieillissement prématuré des cellules. Profitant de cette particularité, l’huile de bourrache retarde ainsi l’apparition des rides et ridules sur la peau. C’est la raison pour laquelle, utiliser cette huile régulièrement permet d’avoir une peau jeune, lisse et soyeuse. Par ailleurs, la bourrache figure parmi les remèdes naturels anti-vergeture les plus efficaces, puisqu’elle contribue à rendre la peau plus élastique. En somme, on obtient une peau nourrie et hydratée.

Pour le bien-être des ongles

En phytothérapie, on conseille souvent d’appliquer de l’huile de bourrache sur les ongles pour bien les entretenir. En effet, elle nourrit les ongles en profondeur. Des études montrent que les acides gras poly-insaturés qu’elle contient sont des précurseurs des constituants membranaires des cellules. En d’autres termes, l’huile aide les ongles cassants à se régénérer et les renforce au passage. En général, on procède à un bain d’huile régulier des bouts des doigts pour obtenir rapidement des résultats significatifs.

bourrache_plante_natureAZ

Pour une meilleure chevelure

Tout comme pour la peau et les ongles, l’huile de bourrache est extrêmement bénéfique pour les cheveux. Elle redonne de la brillance aux cheveux ternes et les renforce. La bourrache doit cette faculté à composition riche en acides gras et en vitamine. Une application régulière de cette huile favorise la pousse des cheveux. Elle limite également leurs chutes. L’huile de bourrache est parfois utilisée comme soin capillaire.

Pour soulager les rhumatismes

Une étude menée en 1994 a révélé qu’une supplémentation en huile de bourrache réduisait les douleurs rhumatismales, ainsi que les gonflements au niveau des articulations. De plus, aucun effet secondaire n’a été constaté durant les différents tests. Plus tard, les résultats d’une méta-analyse de 2011 confirment que l’huile pouvait réduire significativement la douleur perçue au niveau des articulations, à hauteur de 33 %. Cette prouesse est due à sa concentration d’acide gamma linolénique (AGL). À noter que les scientifiques ont également constaté un net progrès de mobilité chez les personnes où les articulations accusaient des raideurs matinales.

Des vertus dépuratives intéressantes

La bourrache contient une excellente teneur en nitrate de potassium. Cette substance lui prodigue des effets dépuratifs importants. Il stimule les reins et aide l’organisme à se purifier en éliminant les toxines et autres substances toxiques emmagasinées au fil du temps.

Composition et posologie de la bourrache

La bourrache est une plante riche en substances actives. Leurs teneurs varient en fonction de la partie de la plante utilisée. Toutefois, on utilise principalement de nos jours de l’huile de bourrache qui regroupe à peu tous les principes actifs de la plante, à commencer par une concentration importante d’acides gras (AGL, AAL, acide linoléique, etc.). Elle contient également des flavonoïdes qui proviennent essentielles des parties aériennes de la plante, des anthocyanes, et des alcaloïdes pour un vieillissement cutanée limitée.

L’huile de bourrache est disponible sous forme de gélules ou sous forme liquide. Lorsqu’elle est consommée par voie orale, mieux vaut privilégier les gélules. On prescrit normalement 1 à 2 g d’huile de bourrage pour une dose quotidienne. L’huile conditionnée en bouteille se révèle plus pratique pour un usage externe, notamment pour une application sur la peau, les ongles et les cheveux. Une cuillère à café par jour suffit à profiter pleinement des bienfaits de la plante. Très rare, vous pourrez trouver de la poudre sèche de bourrache qu’il faudra consommer en infusion. Retenez la proportion : ce sera 20 g pour 1 litre d’eau bouillante.

borago_officinalis_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

L’huile de bourrache est sans danger pour la santé. Cependant, un surdosage peut entraîner des ballonnements. Mieux vaut éviter les produits dérivés des parties aériennes qui deviennent hépatotoxiques avec une consommation sur le long terme. La bourrache est déconseillée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Association avec d’autres plantes médicinales

Le combo huile de bourrache et huile d’onagre est extrêmement bénéfique et rend la peau souple. Si vous désirez améliorer ses vertus anti-âge, n’hésitez pas à l’associer à une cure de vitamine E. Avec de la levure de bière, elle vous aidera à prendre soin de vos ongles et de votre chevelure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *