artichaut_ natureAZ

Artichaut : bienfaits et vertus

L’artichaut est un légume que l’on connaît tous. Très prisé dans le bassin méditerranéen, il entre dans la composition de nombreux plats de la région. Malheureusement, peu de gens connaissent les vertus de cette plante médicinale qui a su séduire nos palais, même les plus fins. Combien en connaissez-vous ? Savez-vous comment faire pour en tirer le plus de bienfaits ?

Les origines de l’artichaut

artichaut_au_citron_natureAZ

On remonte les origines de l’artichaut dans l’Antiquité. Le légume était déjà consommé par les Romains et les Grecs d’antan. La médecine traditionnelle grecque la considère comme une plante thérapeutique ayant la capacité de purifier le tube digestif, à commencer à l’estomac et les organes qui le succèdent pour la digestion. On le recommandait à l’époque pour soigner les intoxications alimentaires, la purification de sang en cas d’empoisonnement, etc.

On raconte dans la mythologie grecque que Jupiter s’était épris d’une ravissante blonde du nom de Cynara. Malheureusement, elle repoussa ses avances. Pour la punir et donner l’exemple, le dieu des dieux la transforma en artichaut. Le nom scientifique de l’artichaut, cynara scolimus, provient inéluctablement de cette histoire.

On suppose que l’artichaut serait d’origine africaine. Elle viendrait notamment d’Égypte et d’Éthiopie. La plante est plusieurs fois mentionnée dans des écrits d’agronomes arabes datant du Moyen-âge dans lesquels sa culture par œilletonnage y est scrupuleusement détaillée. D’un autre côté, on fait également mention de l’artichaut dans le nord de l’Italie au XVe siècle comme une fleur de chardon que les Arabes auraient modifiée. Elle arrive en France à la même période. On raconte que Catherine de Médicis en raffolait. La plante n’arrive en Amérique que sous le règne de Louis XIV. Cependant, elle ne conquit que vers les années 20 où les premières cultures voient le jour en Californie, cette fois-ci introduite par des immigrants.

Les bienfaits de l’artichaut

Pour un nettoyage optimal du tube digestif

Une alimentation peu saine constitue aujourd’hui l’une des causes les plus fréquentes des problèmes de digestion. L’accumulation des mauvaises graisses n’aide en rien l’organisme. Pire encore, il a parfois besoin d’être purifié pour fonctionner de nouveau de manière normale. L’artichaut fait partie de ces légumes possédant la capacité de purger les organes du tube digestif dans son ensemble. Il nettoie le foie en profondeur et purifie la vésicule biliaire. Par ces actions, il prévient le corps contre le développement de problèmes hépatiques.

En le combinant avec du chardon Marie, on obtient un remède très efficace contre les intoxications alimentaires. Cette association aide également à la digestion et booste les fonctions hépatiques. L’artichaut possède des propriétés dépuratives et détoxifiantes. Concrètement, il stimule l’organisme dans l’élimination des graisses et des toxines emmagasinés au niveau du tube digestif. On lui reconnaît par ailleurs des actions brûle-graisse, ce qui fait de ce légume un allié de choix pour les personnes désireuses de perdre du poids.

Pour un meilleur transit intestinal

L’artichaut contribue à un bon transit intestinal et à un meilleur confort intestinal. Il doit cette vertu à sa richesse en fibre que l’on estime à plus de 35 % de sa composition. On le prescrit souvent pour régler les constipations. Toujours grâce à cette quantité élevée de fibre, ce légume aide dans la prévention du cancer du côlon.

Par ailleurs, des études en laboratoire confirment que l’inuline, un glucide contenu dans l’artichaut, inhibe la prolifération de plusieurs bactéries pathogènes localisées dans le tube digestif. L’artichaut amoindrit ainsi les risques de dérèglement de la flore intestinale. À noter que l’inuline est le composant qui apporte le goût sucré du légume.

légume_artichaut_natureAZ

Pour un sevrage réussi

Un des bienfaits que l’on évoque rarement à propos de l’artichaut : son aide très appréciable en cas de sevrage de drogues et d’alcool. Le légume soutient l’organisme face aux crises de boulimie passagères et de soudaines compulsions, dont les envies de prendre de la drogue. Par ailleurs, on sait que le ses actions de détoxination de l’artichaut sur le foie vont purifier tout le corps. La dépendance se rompt donc plus facilement.

Des propriétés drainantes

L’artichaut est riche en phosphore et en potassium. Ces deux composants sont à l’origine de ses vertus diurétiques. Grâce à ces effets drainants naturels, il influe positivement sur certaines maladies comme les œdèmes ou encore l’insuffisance cardiaque. Beaucoup de médecins le prescrivent aujourd’hui pour traiter l’hypertension artérielle.

À noter que même si le légume favorise la perte d’eau dans le corps et une perte de poids, il suffit d’associer son utilisation à un régime minceur pour obtenir un meilleur effet drainant.

Composition et posologie de l’artichaut

On peut diviser l’artichaut en deux parties. La première est son bouton floral qui s’avère être la partie comestible du légume. La seconde, sa tige, est celle qui contient le plus de substances actives.

Les feuilles d’artichaut se composent avant tout de cynarine. Cette substance lui apporte ses propriétés cholérétiques. Elle donne également à la feuille son arôme et son goût relativement amer. Le principe actif dominant de l’artichaut reste l’inuline qui est à l’origine de ses vertus diurétiques. À cela s’ajoute le potassium.

En consommant de l’artichaut, nous fournissons à notre organisme de la vitamine B9 sous forme de folates. Sa quantité de folates équivaut à 1/3 de nos besoins quotidiens en vitamine B9. Par ailleurs, l’artichaut figure parmi les légumes embarquant une quantité notable de fibres, de flavonoïdes, de stérols.

L’artichaut est disponible sous trois types de préparations. Il est disponible en pharmacie sous forme de gélule ou de comprimés, avec un taux élevé de cynarine (3 % ou 5 %). Le dosage recommandé ne doit pas dépasser les 600 mg par jour, à raison de trois prises par jour. On retrouve facilement des feuilles séchées d’artichaut que l’on peut consommer comme infusion. La quantité à respecter est d’une cuillère à soupe de cette préparation pour une tasse d’eau bouillante. Cette infusion se boit avant chaque repas. Bien évidemment, il est aussi possible de consommer l’artichaut comme légume, à préparer dans plusieurs types de plats.

artichaut_cueilli_natureAZ

Contre-indications et effets secondaires

Les préparations à base d’artichaut ne doivent pas être utilisées par les personnes souffrant de voies biliaires obstruées ou celles qui développent des allergies contre les marguerites ou la camomille.

Les rares cas où des effets indésirables liés à l’usage d’artichaut se manifestent proviennent d’un surdosage. Il s’agit de troubles bénins et temporaires que l’on peut facilement stopper : diarrhée, perte d’appétit, etc.

Association avec d’autres plantes médicinales

Afin d’améliorer la digestion, il est possible de combiner l’artichaut avec du boldo. Ce mélange est tout à fait indiqué après les repas copieux ou assez gras. Pensez également le mélanger avec du curcuma ou de l’aubier de tilleul pour soulager les symptômes d’insuffisance biliaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page