FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Améliorer votre alimentation peut aider à réduire le risque de coronavirus

Améliorer votre alimentation peut aider à réduire le risque de coronavirus_5f15704a3c920.jpeg

À l’heure actuelle, tout le monde connaît les gestes barrières à mettre en œuvre pour lutter contre la propagation du coronavirus. Laver régulièrement ses mains, éviter de toucher son visage,  maintenir la distanciation sociale, éviter les foules, porter un masque, etc…

Mais moins de personnes savent qu’il existe un autre moyen de réduire les risques d’attraper le Covid19. Cela implique les choix alimentaires que nous faisons chaque jour.

Améliorer son alimentation ne remplace pas toutes les directives précédentes, mais cela peut les compléter. Tout comme certains aliments peuvent ralentir le déclin cognitif lié à l’âge, une alimentation saine peut stimuler le système immunitaire et aider à réduire le risque de contracter le COVID-19.

Les scientifiques affirment qu’une mauvaise alimentation, qui altère le système immunitaire rend les personnes plus vulnérables au COVID-19. Les problèmes associés à une mauvaise alimentation, comme l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie, sont maintenant parmi les principaux facteurs de risque de maladie et de décès par le virus.

Il existe de nombreuses mesures qu’une personne peut prendre pour améliorer immédiatement son alimentation. C’est l’une des rares choses sur lesquelles les gens ont un contrôle total dans leur vie.

Une mauvaise alimentation, un problème croissant dans nos sociétés.

Le Dr Dariush Mozaffarian, doyen de la Friedman School of Nutrition Science and Policy de la Tufts University, a déclaré au New York Times que seulement un adulte sur cinq aux États-Unis est «métaboliquement sain».

Cette phrase fait référence à des niveaux idéaux de sucre dans le sang, de tension artérielle, de lipoprotéines de haute densité (HDL, le «bon cholestérol»), de triglycérides et de tour de taille. Il n’inclut pas le poids dans le calcul, bien que les personnes obèses aient tendance à avoir plus de problèmes de santé.

Et, selon les chercheurs, il existe une corrélation entre une mauvaise alimentation, une santé métabolique dégradée et le coronavirus.

Mauvaise alimentation et coronavirus

Mozaffarian a déclaré que les facteurs de risque du syndrome métabolique* diminuent le système immunitaire et sont associés à une inflammation généralisée dans le corps. Le COVID-19 provoque une réponse inflammatoire importante qui supprime la capacité du corps à combattre les agents pathogènes opportunistes.

*Le syndrome métabolique regroupe dans sa définition la présence de plusieurs anomalies métaboliques associées (obésité abdominale, hypertriglycéridémie, HDL-cholestérol bas, intolérance au glucose ou diabète de type 2, hypertension).

Il est loin d’être le seul à faire le lien. Un autre exemple vient de Tim Spector, professeur au King’s College de Londres, qui est à l’origine de la création de l’application COVID Symptom Tracker utilisée par des millions de personnes depuis son lancement. Dans un webinaire sur la question , Spector a déclaré que sur la base des données de l’application, il s’attend à ce que l’alimentation et la nutrition émergent comme un «facteur de risque modifiable» dans la lutte contre le coronavirus.

Comment améliorer immédiatement votre alimentation

Si vous avez mangé des pizzas, des hamburgers et autres toute votre vie, ou si vous n’avez tout simplement pas prêté beaucoup d’attention à votre alimentation, sachez que cela est réversible. Les changements d’alimentation peuvent avoir un impact immédiat sur votre santé. Une alimentation saine peut renforcer votre système immunitaire et vous aider à réduire votre risque de contracter le COVID-19

Certains aliments sont essentiels à un système immunitaire sain. L’ Organisation mondiale de la santé recommande de manger certains aliments pour stimuler votre système immunitaire. Voici quelques idées basées sur cette liste pour changer votre alimentation et renforcer votre système immunitaire.

  • Concentrez-vous sur les fruits et les légumes . Mettez les fruits et légumes au centre de vos repas.
  • Céréales complètes. Ajoutez des céréales complètes à votre alimentation plutôt que des céréales transformées. Les exemples incluent le riz brun, les flocons d’avoine et les pains, les pâtes et les céréales portant la mention «blé complet».
  • Des haricots. Mélanger les haricots et autres légumineuses dans votre alimentation. Trouvez également des noix, des graines et des sources de protéines maigres (comme le saumon ou le blanc de poulet) que vous aimez et intégrez-les à votre alimentation hebdomadaire.
  • Tubercules féculents . Cela comprend la pomme de terre, l’igname, le taro ou le manioc.
  • Choses à limiter. Limitez ou éliminez la restauration rapide, la viande transformée et rouge et les aliments riches en sucre, en gras et en sel.

Étant donné que les aliments ci-dessus sont disponibles dans des dizaines de variétés, vous pouvez les mélanger et les assortir pendant plusieurs semaines.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *