LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 25€

Fiche de synthèse :

  • Sélenium
  • Se
  • oligo-éléments
  • origine minérale retrouvé dans les végétaux et les animaux
  • -
  • Aiderait à la prévention du déclin cognitif, des maladies cardiovasculaires, renforcerait le système immunitaire et thyroïdien, réduirait les symptômes de l'asthme

Présentation du sélénium

Le sélénium, du grec selènè la lune, est un minéral présent dans le sol. Il apparaît naturellement dans l’eau et certains aliments. Même si une très petite quantité est suffisante à l’organisme, le sélénium joue un rôle clé dans le métabolisme. Il s’agit donc d’un oligo-élément, c’est-à-dire un petit nutriment minéral nécessaire à condition qu’il soit apporté en faible quantité.

Il jouerait un rôle essentiel dans la reproduction et le métabolisme des hormones thyroïdiennes. En parallèle, il aurait des propriétés anti-oxydantes, aiderait à combattre les infections et l’asthme. Avec la vitamine E, il participe à l’activité de la glutathion peroxydase, une enzyme qui protège les cellules contre l’oxydation liée au métabolisme.

Ce minéral a été découvert par Jöns Jacob Berzelius à Stockholm en 1817. Il avait des parts dans une usine d’acide sulfurique et a été intrigué par un sédiment rouge-brun qui s’est rassemblé au fond des chambres dans lesquelles l’acide a été fabriqué. Au début, il pensait que c’était l’élément tellure car il dégageait une forte odeur de radis lorsqu’il était chauffé, mais il a finalement réalisé qu’il s’agissait en fait d’un nouvel élément. Il a également noté qu’il ressemblait au soufre et avait en effet des propriétés intermédiaires entre le soufre et le tellure.

Les noix du Brésil sont les sources alimentaires les plus riches en sélénium. Leur consommation peut provoquer un apport bien supérieur à l’apport journalier recommandé. Consommées régulièrement elles pourraient entraîner une toxicité au sélénium, il ne faut donc pas en abuser. Cependant, ce minéral est aussi présent dans, les fruits de mer, le thon, le flétan, le riz brun, les œufs et le pain. La quantité de sélénium dans les céréales et les aliments à base de céréales dépend de la teneur du sol où les elles ont poussé. La quantité de sélénium dans l’eau potable n’est pas significative d’un point de vue nutritif dans la plupart des régions géographiques.

Bienfaits et vertus du sélénium

  • Pourrait aider à la prévention des cancers

Le sélénium aurait un rôle dans la réparation de l’ADN (les cellules cancéreuses le deviennent généralement à cause d’une mutation de leur ADN contenu dans le noyau lors d’une mauvaise réplication cellulaire), l’apoptose (le sélénium favoriserait la mort programmée des cellules cancéreuses) et les systèmes endocrinien et immunitaire. Il aurait par ailleurs des propriétés antioxydantes. Aussi, il pourrait intervenir dans la prévention du cancer pour les diverses raisons citées précédemment. De plus, des études épidémiologiques ont suggéré une association inverse entre le statut en sélénium et le risque de cancers colorectal, prostatique, pulmonaire, vésical, cutané, œsophagien et gastrique. Cependant, bien que le sélénium représente une piste intéressante, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer la relation entre les concentrations de sélénium et le risque de cancers.

 

  • Aiderait à prévenir les maladies cardiovasculaires

Une alimentation riche en sélénium aiderait à maintenir le cœur en bonne santé car de faibles niveaux de sélénium ont été associés à un risque accru de maladie cardiaque. Dans une analyse de 25 études observationnelles, une augmentation de 50% des taux sanguins de sélénium était associée à une réduction de 24% du risque de maladie cardiaque. Le sélénium aurait un rôle d’anti-oxydant au niveau cellulaire car il favorise la production d’une enzyme, la glutathion-peroxydase qui protège les membranes des cellules en luttant contre les radicaux libres. Les radicaux libres sont des atomes déséquilibrés qui, pour se stabiliser, vont se fixer sur d’autres molécules complètes. Ils aident le corps à lutter efficacement contre les microbes et les virus mais en excès ils peuvent entraîner de nombreuses pathologies.

Cependant les données épidémiologiques sur le rôle du sélénium dans les maladies cardiovasculaires ont parfois donné des conclusions contradictoires. Les preuves limitées des essais cliniques à ce jour ne soutiennent donc pas l’utilisation de suppléments de sélénium pour prévenir les maladies cardiaques chez les personnes en bonne santé qui obtiennent déjà suffisamment de sélénium dans les aliments. Des essais cliniques supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les contributions du sélénium des aliments et des compléments alimentaires à la santé cardiovasculaire.

 

  • Retarderait le déclin cognitif

Les concentrations en sélénium diminuent avec l’âge et pourraient être associées à un déclin de la fonction cérébrale. En effet, un faible taux de sélénium diminuerait l’activité antioxydante , favoriserait l’augmentation de radicaux libres ce qui conduirait à une altération des fonctions cognitives. De plus, certaines études ont montré que les antioxydants dans les aliments et les suppléments peuvent améliorer la mémoire des patients atteints d’Alzheimer. Une autre étude a révélé que la supplémentation en noix du Brésil, aliment riche en sélénium, améliorait la fluidité verbale et d’autres fonctions mentales chez les patients souffrant de troubles cognitifs légers.

Cependant, ces études sont encore récentes et associaient la prise de sélénium à d’autres prises de compléments. Aussi, des preuves supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si les suppléments de sélénium seuls pourraient aider à prévenir ou à traiter le déclin cognitif chez les personnes âgées.

 

  • Réduirait le risque de maladies thyroïdiennes

La concentration de sélénium est plus élevée dans la glande thyroïde que dans tout autre organe du corps et, comme l’iode, le sélénium a des fonctions importantes dans la synthèse et le métabolisme des hormones thyroïdiennes.

Ce minéral puissant aide à protéger la thyroïde contre les dommages oxydatifs et joue un rôle essentiel dans la production d’hormones thyroïdiennes. Une glande thyroïde saine est importante, car elle régule votre métabolisme et contrôle la croissance et le développement.

La carence en sélénium a été associée à des affections thyroïdiennes comme la thyroïdite d’Hashimoto, un type d’hypothyroïdie dans lequel le système immunitaire attaque la glande thyroïde. Or certaines études ont montré que les suppléments de sélénium peuvent bénéficier aux personnes atteintes de la maladie de Hashimoto. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires avant que des suppléments de sélénium puissent être recommandés pour cette maladie.

 

  • Renforcerait le système immunitaire

Le système immunitaire maintient le corps en bonne santé en identifiant et en combattant les menaces potentielles. Il s’agit notamment des bactéries, des virus et des parasites. Le sélénium y jouerait un rôle important car il aiderait à réduire le stress oxydatif dans votre corps, ce qui réduit l’inflammation et renforce l’immunité. Des études ont démontré qu’une augmentation des taux sanguins de sélénium est associée à une réponse immunitaire accrue. De plus, les compléments de sélénium pourraient aider à renforcer le système immunitaire chez les personnes atteintes de la grippe, de la tuberculose et de l’hépatite C.

 

  • Pourrait réduire les symptômes de l’asthme

L’asthme est une maladie chronique qui affecte les voies respiratoires chargées de transporter l’air dans et hors des poumons. dans le cas de l’asthme, ces voies s’enflamment et commencent à se rétrécir, provoquant des symptômes comme une respiration sifflante, un essoufflement, une oppression thoracique et une toux.

L’asthme a été associé à des niveaux accrus de stress oxydatif et d’inflammation dans le corps. La recherche suggère que les personnes asthmatiques ont des taux sanguins de sélénium plus faibles. En raison de la capacité du sélénium à réduire l’inflammation, certaines études suggèrent que ce minéral peut aider à réduire les symptômes liés à l’asthme.

 

  • Soins Cutané et Acné

Selon une étude publiée en 2012‌, le sélénium aurait un impact bénéfique dans la lutte contre l’acné. En effet, même si les résultats ne sont pas significatifs, il permettrait de diminuer l’apparition des boutons et le développement des lésions.

 

  • Augmentation des taux de testostérone, des spermatozoïdes et de la fertilité

Des études scientifiques montrent qu’un faible taux ou une carence en zinc sont associés à de faibles taux de testostérone, une mauvaise qualité du sperme et un risque accru d’infertilité masculine.

En outre, la prise de suppléments de zinc augmente les niveaux de testostérone et le nombre de spermatozoïdes chez ceux qui sont faibles en zinc.

Cela améliorerait également la fertilité.

En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des aliments et des compléments alimentaires contenant du sélénium. Il ressort que cela contribue à la production normale de spermatozoïdes.

Le mode d'action du sélénium

Le sélénium est un élément du système enzymatique glutathion-peroxydase, qui protège les composants cellulaires de l’oxydation due aux peroxydes produits par le métabolisme cellulaire.

Il joue un rôle dans le fonctionnement de l’enzyme glutathion-peroxydase qui va venir casser la chaîne de radicaux libres, c’est à dire les groupements d’atomes déséquilibrés qui pourraient nuire à la santé s’ils sont présents en trop grand nombre.

Individus à risque de développer une carence en sélénium

  • Les individus vivant dans des régions pauvres en sélénium

Les personnes dans certains pays dont le régime alimentaire se compose principalement de légumes cultivés dans des zones à faible teneur en sélénium sont à risque de carence. Les apports en sélénium les plus faibles du monde se trouvent dans certaines régions de la Chine, où une grande partie de la population a un régime essentiellement végétarien et où les niveaux de sélénium dans le sol sont très faibles.

 

  • Les individus sous dialyse rénale

Les niveaux de sélénium sont significativement plus faibles chez les patients subissant une hémodialyse (méthode d’épuration du sang en raison d’une fonction rénale déficitaire) à long terme que chez les individus en bonne santé. L’hémodialyse élimine une partie du sélénium du sang. En outre, les patients hémodialysés sont à risque de faibles apports alimentaires en sélénium en raison d’un aménagement de leur régime alimentaire pour protéger leur rein. Bien que la supplémentation en sélénium augmente les taux sanguins chez les patients hémodialysés, davantage de preuves sont nécessaires pour déterminer si les suppléments ont des effets cliniques bénéfiques chez ces personnes.

 

  • Les individus ayant contracté le VIH

Les niveaux de sélénium sont souvent faibles chez les personnes vivant avec le VIH,  en raison des pertes excessives dues à la diarrhée et d’une malabsorption globale du sélénium. Certains essais cliniques randomisés sur l’apport en sélénium chez les adultes vivant avec le VIH ont montré qu’il pourrait réduire le risque d’hospitalisation et empêcher l’augmentation de la charge virale (nombre de copies d’un virus dans un volume de fluide donné).

 

  • Les individus suivant un régime végétarien ou végétarien

Si le sélénium est certes présent dans les produits céréaliers, il l’est davantage dans les viandes, les poissons, les fruits de mer. C’est pourquoi un régime végétarien ou végétalien peut induire un déficit en sélénium. La prise de compléments alimentaires de sélénium peut donc être recommandée.

 

Posologie, Formes, et dosage

Les apports journaliers recommandés en sélénium varient selon l’âge, la grossesse et l’allaitement.

Le sélénium peut être bénéfique chez la femme enceinte et chez la femme qui allaite. Il n’est cependant pas recommandé chez l’enfant sauf en cas de carence ou sur l’avis d’un pédiatre.

 

  • Références nutritionnelles (apports nutritionnels conseillés)

L’apport nutritionnel conseillé, proportionnel au poids corporel, est fixé, pour les enfants, à 1 µg par kilo de poids et par jour. Pour les adultes (femmes et hommes), il est fixé à 70 µg par jour.

Chez les personnes âgées de plus de 75 ans, l’apport conseillé est de 80 µg par jour, prenant en compte l’augmentation du stress oxydatif avec l’avancée en âge et devant permettre de maintenir le bon fonctionnement du système immunitaire.

Chez le sportif s’entraînant de façon intense, un apport complémentaire de 10 à 30 µg par jour, proportionnel à la dépense énergétique, est proposé compte-tenu des phénomènes oxydatifs occasionnés par le travail musculaire.

ÂgeMasculinFemmeGrossesseLactation
De la naissance à 6 mois

15 µg *

15 µg *

7 à 12 mois

20 µg *

20 µg *

1 à 3 ans

20 µg

20 µg

4 à 8 ans

30 µg

30 µg

9-13 ans

40 µg

40 µg

14-18 ans

60 µg

60 µg

60 µg

70 µg

19–50 ans

70 µg

70 µg

75 µg

80 µg

51+ ans

80 µg

80 µg

 

  • Sources alimentaires de sélénium

Les aliments les plus riches en sélénium sont les poissons et les fruits de mer. Ensuite, viennent les viandes, les abats, les œufs, les légumes secs, les aliments céréaliers complets et les fruits à coque.

La levure de bière peut compléter les apports.

Teneur en sélénium en microgrammes (µg) pour 100 g d’aliment
Lotte grillée425
Pâtes au blé complet131
Merlu cuit119
Maquereau cuit95
Limande cuite73
Lapin cuit73
Levure de bière71
Thon en boîte68
Moule cuite58
Palourde ou crevette rose cuite52
Sardine en boîte48
Pois chiche cuit45
Lentille cuite40
Rôti de porc cuit39
Canard cuit35
Jambon cru ou cuit23 à 24
Champignon de Paris22
Foie de veau cuit22
Œuf cuit20
Poivron rouge19
Noix19
Poulet cuit17
Chou vert cuit15

 

  • Les différentes formes retrouvées du Sélénium en compléments alimentaires

Le sélénium peut être retrouvé sous différentes formes : en gélules, comprimés et solutions buvables.

Les formes où le sélénium est associé à un acide aminé soufré comme la méthionine ou la cystéine, sont mieux absorbées que les sels. Elles sont extraites de la levure de bière cultivée sur un milieu enrichi en sélénium.

Notre formule en gélules enrichie en sélénium, Zinc, et Biotine et associée à la levure de bière, vous garantie tous les apports journaliers dont vous avez besoin.
 

Les effets indésirables du sélénium

  • LES RISQUES EN CAS D’EXCÈS DE SÉLÉNIUM

L’excès chronique de sélénium, induit une sélénose. Il peut être lié à une supplémentation excessive ou dans certaines régions, à l’ingestion d’une eau de boisson riche en cet oligo-élément. En France, la teneur en sélénium de l’eau du robinet est limitée à 10 µg par litre.

La limite supérieure par jour pour le sélénium est de 400 microgrammes pour les adultes. La toxicité du sélénium due à un surdosage est rare mais une surdose de compléments pourrait avoir des effets négatifs comme:

  • une odeur d’ail sur l’haleine et un goût métallique dans la bouche
  • des ongles cassants
  • des dents tachetées ou cariées
  • des problèmes gastro-intestinaux tels que nausées
  • des anomalies neurologiques
  • de la fatigue et une  irritabilité
  • des lésions et éruptions cutanées
  • une chute de cheveux

Dans les cas extrêmes, cela pourrait entraîner une insuffisance rénale et une insuffisance cardiaque. Il est donc absolument nécessaire de se renseigner auprès de son médecin avant d’entamer une prise de compléments alimentaires de sélénium.

Les personnes qui souffrent de goitre doivent éviter les compléments de sélénium.
 

Interactions médicamenteuses avec le sélénium

Les suppléments de sélénium peuvent interagir avec certains médicaments. Il peuvent notamment amoindrir les effets du cisplatine, un médicament de chimiothérapie.

L’assimilation du sélénium est réduite par des apports élevés en fibres, en phosphore ou en métaux lourds (plomb, mercure…).
Au sein des compléments alimentaires multivitaminés, l’association d’une forte dose de vitamine C, plus de 60g, à du sélénite de sodium, peut empêcher le sélénium d’être assimilé. Une plus faible dose de vitamine C ne présente pas cet inconvénient.
 

Risques d'une carence en sélénium

Une carence en sélénium est rare, même dans des pays comme la Nouvelle-Zélande ou la Finlande, où l’alimentation est pauvre  en sélénium . Dans certaines régions de Chine, où la prise de sélénium est encore plus réduite, les personnes carencées ont une probabilité accrue de développer la maladie de Keshan. Cette pathologie virale touche principalement les enfants et les jeunes femmes jeunes. Elle  endommage les parois cardiaques et induit une cardiomyopathie. Généralement consécutive à une infection par le virus Coxsackie elle provoque des nécroses multiples dans le myocarde. L’apport de compléments en sélénium aurait des effets bénéfiques sur ce syndrome.

Une autre maladie due à une carence en sélénium est la maladie de Kashin-Beck. Il s’agit d’une forme défigurante de l’arthrite. Les cartilages s’atrophient progressivement et meurent. Cette maladie se déclare habituellement chez les enfants entre 5 et 13 ans dans quelques régions de la Chine, le Tibet et la Sibérie. Les symptômes de cette pathologie répondent positivement à l’apport de sélénium.