FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Marronnier d’Inde

Aesculus hippocastanum

Fiche de synthèse :

  • châtaignier de cheval, châtaignier de mer, marronnier blanc
  • Aesculus hippocastanum
  • Famille des hippocastanacées
  • -
  • L'écorce séchée, les graines séchées (marrons), en teinture ou en gélules.
  • -

Présentation du Marronnier d'Inde

Bel arbre robuste à racine pivotante et ramifiée. Tige pouvant atteindre 25 m, couverte d’une écorce rugueuse et grisâtre, divisée en nombreux rameaux opposés dont l’ensemble forme une cime pyramidale. Feuilles opposées, à pétiole très long, divisées en cinq ou sept folioles ovales, pointues, dentées. En avril-mai, fleurs blanches tachées de rose, groupées en longues et larges panicules terminales.
Fruit en forme de capsule charnue, coriace, épineuse, qui renferme une à quatre graines déformées,
parce que comprimées, luisantes, marquées d’un hile blanchâtre. Originaire des Balkans, se cultive sur tous les sols.

Propriétés et indications

  • L’écorce du marronnier doit son action à l’esculoside, la graine à l’aescine. Les deux composants sont complémentaires : ils exercent une action vasorégulatrice en diminuant la perméabilité capillaire, ce qui permet de lutter contre l’insuffisance veineuse chronique.
  • Astringente par ses tanins, la graine s’utilise contre les diarrhées.
  • Grâce à ses saponosides, flavonoïdes et coumarines, la graine traite la fatigue, les angoisses et l’insomnie, souvent également liées à une mauvaise circulation sanguine.
  • Elle soigne aussi l’excès d’acide urique, en traitement complémentaire des maladies rénales et vésicales aiguës ou chroniques : œdèmes, artériosclérose, congestion hépatique, cholécystite, pancréatite, congestion de la veine porte.

Utilisation

Usage interne

Insuffisance veineuse chronique, bourdonnement d’oreille, jambes lourdes, œdème, crampe nocturne, prurit anal, fissure anale, hémorroïdes, diarrhée, artériosclérose, pancréatite, congestion hépatique et biliaire, varices, thrombose, mauvais fonctionnement cardiaque, hypo- ou hypertension, mains et pieds froids, ulcère variqueux, vertiges, insuffisance myocardique chez les personnes âgées (en complément d’un traitement adapté), angoisse, insomnie, fatigue, excès de poids, excès d’acide urique

  • TISANE : 1 cuillerée à café d’écorce ou de graines concassées (marrons) par tasse. Faire bouillir 5 minutes, laisser infuser 10 minutes. Boire 3 tasses par jour pendant 20 jours par mois, (en dehors des périodes de règles), jusqu’à amélioration des symptômes.
  • TEINTURE : 30 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois par jour pendant 20 jours par mois, (en dehors des périodes de règles),jusqu’à amélioration des symptômes.
  • GÉLULES : 2 gélules matin,midi et soir,pendant 20 jours par mois,(en dehors des périodes de règles),jusqu’à amélioration des symptômes.



Usage externe

Jambes lourdes, œdème, ulcère variqueux, prurit, hémorroïdes, lupus, varices

  • TISANE : Voir ci-dessus. Appliquer la décoction en lotion ou en compresse sur les parties à traiter, 2 fois par jour, jusqu’à amélioration des symptômes.

Précautions d'emploi

Éviter chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants de moins de 6 ans. Dans de rares cas, on a constaté des prurits, nausées, œdèmes. En cas d’insuffisance veineuse, divers impératifs doivent être respectés : bandage des jambes ou port de bas de contention, jambes surélevées en position allongée, jet d’eau froide.