FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Andropause

L’andropause est une condition associée à la diminution de l’hormone mâle testostérone. Contrairement à la ménopause, la diminution de la testostérone et le développement des symptômes sont plus progressifs que ce qui se produit chez les femmes. Environ 30% des hommes dans la cinquantaine présenteront des symptômes d’andropause causés par de faibles niveaux de testostérone. Une personne souffrant d’andropause peut présenter un certain nombre de symptômes liés à la maladie et pourrait être à risque d’autres problèmes de santé graves tels que l’ostéoporose sans traitement approprié.

À mesure que les hommes vieillissent, le niveau de testostérone dans le corps et la production de spermatozoïdes deviennent progressivement plus bas, et ils éprouvent des symptômes physiques et psychologiques en raison de ces faibles niveaux. Cela fait partie du processus de vieillissement naturel et on estime que la testostérone diminue d’environ 10% chaque décennie après que les hommes atteignent l’âge de 30 ans.

 

Symptômes et complications liés à l'andropause

L’andropause est une baisse progressive de la production de testostérone chez les hommes. Cette baisse atteint 10 % par décennie à partir de 30 ans ; elle est beaucoup plus importante après 60 ans. Bien que les symptômes puissent varier d’une personne à l’autre, les symptômes courants des hommes traversant l’andropause comprennent:

Des symptômes physiques qui se caractérisent essentiellement par :

  • une réduction de l’activité génitale et sexuelle, avec notamment une faible libido
  • des difficultés à obtenir des érections ou des érections qui ne sont pas aussi fortes que d’habitude
  • une transpiration inhabituelle,
  • une prise de poids, surtout localisée sur l’abdomen,
  • des insomnies
  • un manque d’énergie
  • une perte de force ou de masse musculaire

 

Les symptômes psychologiques sont surtout :

  • une irritabilité et des sautes d’humeur,
  • une anxiété
  • une fatigue persistante
  • une dépression

 

Les complications associées à l’andropause comprennent un risque accru de problèmes cardiovasculaires et d’ostéoporose (os cassants).

L’andropause ne touche pas tous les hommes, mais seulement 20 à 30 %.

Les causes de l'andropause

Les causes de cette baisse hormonale ne sont pas encore clairement établies, mais certains facteurs semblent avoir une incidence sérieuse: l’obésité, l’alcool, le tabac et le manque d’activité sportive.

La diminution de la testostérone est un facteur important chez les hommes soupçonnés d’avoir une andropause. Cependant, à mesure que les hommes vieillissent, non seulement le corps commence à produire moins de testostérone, mais aussi les niveaux d’une autre hormone appelée globuline de liaison aux hormones sexuelles (SHBG), qui achemine la testostérone utilisable du sang, commence à augmenter. SHBG lie une partie de la testostérone disponible circulant dans le sang. La testostérone qui n’est pas liée à l’hormone SHBG est appelée testostérone biodisponible , ce qui signifie qu’elle est disponible pour être utilisée par le corps. L’augmentation du taux d’hormone SHBG entraine donc la baisse de la testostérone biodisponible pour l’organisme. 

Les hommes qui présentent des symptômes associés à l’andropause ont des quantités réduites de testostérone biodisponible dans leur sang. Par conséquent, les tissus du corps qui sont stimulés par la testostérone en reçoivent une quantité inférieure, ce qui peut provoquer divers changements physiques et éventuellement mentaux chez une personne tels que des sautes d’humeur ou de la fatigue.

Alimentation et Hygiène de vie à adopter en cas d'andropause

Les changements de style de vie tels que l’augmentation de l’exercice, la réduction du stress et une bonne nutrition aident beaucoup à limiter les symptômes de l’andropause en stimulant naturellement la sécrétion de testostérone.

  • En termes d’alimentation, il est conseillé de privilégier l’avoine pour son action très positive sur la libido et en particulier sur l’érection. Il est nécessaire de réduire les aliments salés et éviter de consommer de l’alcool (bière en particulier).

 

  • En termes d’hygiène de vie, il est conseillé de pratiquer un sport régulier et de surveiller l’alimentation dès qu’une prise de poids se fait constater.

Comment diagnostiquer l'andropause ?

Un médecin vous posera des questions sur la façon dont vous vous sentez pour voir si vos symptômes correspondent à ceux des personnes ayant une faible testostérone. Ensuite, un test sanguin est effectué pour vérifier le niveau de testostérone dans le sang.

Étant donné que d’autres conditions sont associées à de faibles niveaux de testostérone (par exemple, l’ hypogonadisme , qui provoque un retard de la croissance et du développement sexuels; le diabète; l’hypertension artérielle), votre médecin effectuera probablement des tests pour exclure ces possibilités avant de poser un diagnostic d’andropause .

Il est important de noter que bon nombre des symptômes associés à l’andropause font également partie du vieillissement normal et peuvent ne pas être réversibles avec un traitement.

Traitements conventionnels de l'andropause avec la prise de testostérone

Les traitements principaux contre l’andropause sont le remplacement de la testostérone dans le sang. C’est pourquoi, tous les traitements pharmaceutiques contiennent de la testostérone, que ce soit en gels, gélules, patchs ou injections. Ces traitements peuvent soulager les symptômes et aider à améliorer la qualité de vie dans de nombreux cas. Mais cela demandera bien souvent des visites de contrôle régulières avec votre médecin pour vérifier votre réponse au traitement, ainsi que vos taux de testostérone sanguine et effectuer des ajustements si nécessaire. Votre médecin vous aidera à décider si le traitement à la testostérone est adapté à votre situation, car le traitement comporte des risques.

En effet, la testostérone ne doit pas être prise par un homme atteint d’un cancer de la prostate ou du sein. Si vous avez une maladie cardiaque, et que vous prenez des médicaments tels que des anticoagulants, si vous avez une hypertrophie de la prostate, si vous avez une maladie des reins ou du foie ou si vous avez trop de calcium dans le sang, vous devrez discuter avec votre médecin pour savoir si la testostérone est appropriée ou non.

Dans de nombreux cas, il est alors bénéfique de s’orienter vers des traitements naturels à base de plantes qui vont également permettre de réguler les effets de l’andropause et permettre de rehausser naturellement vos niveaux de testostérone.

Andropause : les traitements naturels et les alternatives

Comme précisé juste avant, certaines personnes ne peuvent pas prendre de testostérone médicamenteuse ou ne voudront pas, et ce pour limiter les effets secondaires d’un traitement chimique. Il existe donc plusieurs alternatives et traitements naturels qui vont permettre la prise en charge globale des symptômes liés à l’andropause. 

De manière naturel, l’hygiène de vie va-t-être prépondérante. Il sera alors nécéssaire de pratiquer une activité sportive comme la marche, tout en consommant des plantes médicinales reconnues pour augmenter naturellement les niveaux de testostérone. 

 

Pour rétablir l’activité physique : 

  • En poudre :  Éleuthérocoque (racines), gingembre (rhizomes), ginseng (racines), maca (tubercule), schizandra (fruits): mélanger 50 g de chaque plante. Délayer 1 cuillerée à café rase du mélange dans un peu d’eau et boire matin et soir, 3 semaines par mois.
  • En teinture : Gentiane, gingembre : verser 30 gouttes de chaque teinture dans un verre d’eau et en boire avant les repas, 2 fois par jour, 3 semaines par mois.

 

Pour réveiller l’activité érectile et augmenter les taux de testostérone naturellement :

 

Pour équilibrer l’instabilité nerveuse :

 

Pour rétablir un sommeil réparateur :

  • En gélules : Valériane : prendre 3 gélules avant de se coucher.
  • En huile : Huile de chanvre enrichie en CBD 10%Prendre une pipette d’huile avant d’aller se coucher. A laisser sous la langue pendant 30 secondes minimum.