FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est le type de démence le plus courant. La démence est un ensemble de symptômes et de troubles qui impliquent une perte de mémoire et d’autres capacités de réflexion et intellectuelles. La démence n’est pas un trouble spécifique, mais fait référence à des symptômes causés par un certain nombre de maladies sous-jacentes. La maladie d’Alzheimer représente 60 à 80% de tous les cas de démence. La maladie d’Alzheimer est une maladie évolutive causée par des lésions cérébrales entraînant la mort de cellules cérébrales. La perte progressive des cellules cérébrales entraîne une perte de mémoire, des changements dans la pensée, des altérations de la personnalité et des problèmes de comportement, entre autres difficultés. La maladie d’Alzheimer se développe généralement avec le temps et s’aggrave progressivement. À mesure que la maladie progresse, un soutien accru sera nécessaire pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Dans les derniers stades, une aide pour toutes les activités quotidiennes sera nécessaire.

Bien que certains symptômes courants de la maladie d’Alzheimer existent, il est important de comprendre que chacun vit la maladie de différentes manières. Bien qu’il n’existe actuellement aucun remède contre la maladie d’Alzheimer, des traitements naturels peuvent soulager temporairement certains des symptômes ou ralentir la progression de la perte de mémoire chez de nombreuses personnes.

Plus la maladie est identifiée et traitée tôt, plus la probabilité que les traitements naturels puissent aider à retarder les symptômes les plus progressifs et vous permettre de vivre une vie heureuse entourée de ceux que vous aimez est grande. Le traitement et les thérapies de la maladie d’Alzheimer sont utiles pour vous et vos proches afin de vous aider mutuellement à faire face aux émotions entourant un diagnostic d’Alzheimer, ainsi qu’à accepter la maladie.

Les symptômes de l'alzheimer

  • Atteinte neurodégénérative d’une partie du cerveau, la maladie d’Alzheimer engendre un déclin progressif des facultés cognitives et de la mémoire, aboutissant à une altération intellectuelle irréversible.
  • C’est la forme de démence qui se développe le plus chez les personnes de plus de 65 ans, avec un pic très important après 85 ans.
  • Son évolution – dont la vitesse et la gravité varient beaucoup d’une personne à l’autre – peut durer plusieurs années.
  • Au fur et à mesure de l’avancée de la maladie, la personne touchée a de plus en plus de mal à se rappeler les événements, les lieux, à reconnaître les objets, à se souvenir d’un visage, d’un nom, ou à exercer un jugement cohérent.

Les causes de l'alzheimer

  • Les causes de la maladie d’Alzheimer sont encore mal connues. Des études récentes
    révèlent que ce serait plutôt une accumulation de plusieurs facteurs à risque, atteignant un niveau qui excède la capacité du cerveau à se réparer tout seul, qui serait l’élément déclencheur de la destruction progressive de certains neurones dans les régions du cerveau attachées à la mémoire et au langage.
  • La prolongation très importante de la durée de la vie participe activement à l’augmentation des cas. Quand on sait qu’à partir de 30-40 ans, on perd déjà en moyenne 4 à 10 % de nos neurones tous les 10 ans, on imagine aisément que cette perte est de plus
    en plus importante dans les tranches d’âge avancé !
  • Avoir un parent proche (mère ou père) atteint de la maladie d’Alzheimer peut prédisposer à la développer plus tard, de même que les blessures ou les coups répétés et violents à la tête, durant la jeunesse (sports à risque, accidents).
  • D’autres facteurs, comme certaines maladies cardiovasculaires (hypertension sévère, obésité, diabète et hypercholestérolémie) peuvent aussi jouer un rôle dans le déclenchement et le progrès de cette affection.

Prévention de l'alzheimer

Alimentation

  • Les femmes asiatiques, qui consomment beaucoup de soja, souffriraient beaucoup moins de la maladie d’Alzheimer, en raison de la présence d’isoflavones (hormones féminines végétales).
  • Les carences répétées en vitamines B9 et B12 auraient aussi un lien direct avec le
    développement de la maladie.
  • Dans l’alimentation, privilégier les céréales complètes, la levure de bière, les pains aux graines, les abats – comme le foie -, ainsi que les fruits et les légumes antioxydants.
  • Réduire la consommation de sel, d’alcool et de café.
  • Ne pas oublier les aliments riches en oméga-3, comme les poissons gras (saumon, sardine … ) et, bien sûr, toute la famille des oléagineux (noix, noisette, amande … ).

Hygiène de vie

  • Pratiquer régulièrement des activités cognitives, sollicitant l’intellect: lecture, mots croisés, activités culturelles, etc.
  • Les liens sociaux sont aussi un rempart important contre le déclenchement de la maladie parce qu’ils maintiennent la personne en éveil.

Traitement et soins de l'alzheimer

Le cerveau humain est sans doute le plus important de nos organes, car il commande tous
nos mouvements et nos actes, et il est le siège de nos émotions. Il faut donc en prendre soin en adoptant le plus tôt possible un mode de vie approprié, car l’évolution de la maladie d’Alzheimer est lente et sa progression très variable. Les premiers dégâts apparaissent dans le cerveau au moins 10 à 15 ans avant les premiers symptômes d’inconfort, d’où l’importance de la prévention. Aucun traitement ne permet, à ce jour, de guérir cette terrible maladie. Les soins proposés ici sont préventifs.

Usage interne

  • Stimuler la circulation cérébrale
    TISANE :
    Ginkgo biloba (feuilles) : ajouter 1 cuillerée à soupe par tasse d’eau, faire bouillir 3 min, laisser infuser 10 min; en boire 2 à 3 tasses par jour, sur une durée de 3 semaines par mois, régulièrement toute l’année.
  • Prendre des antioxydants COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES
    Alterner la consommation de ces antioxydants: vitamines A, C, E, bêta-carotène, sélénium, zinc, oméga-3. Sous forme de gélules, régulièrement toute l’année.
  • Consommer des plantes antioxydantes
    POUDRES :
    Curcuma (racines), gingembre (rhizomes), origan (sommités fleuries), romarin (feuilles),
    thym (feuilles) : mélanger 50 g de chaque plante. Délayer 1 cuillerée à café du mélange dans un peu d’eau; en prendre 2 fois par jour pendant 3 semaines chaque mois.
    GÉLULES :
    Alterner la consommation de ces antioxydants : vitamines A, C, E, bêta-carotène, sélénium, zinc, oméga-3 : prendre 2 gélules par jour de l’un de ces antioxydants, 3 semaines par mois.

Usage externe
Aucun traitement réellement efficace.