FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Alcoolisme

L’alcoolisme est

Les symptômes de l'alcoolisme

  • L’alcoolisme désigne l’ensemble des dommages physiques, psychiques et sociaux directement liés à une consommation d’alcool importante et régulière.
  • L’alcoolisme chronique fait partie de la grande famille des addictions.
  • L’alcool est une substance toxique qui modifie l’état psychique d’une personne et provoque à long terme :
  • – l’atteinte progressive du système nerveux (démence, polynévrites sensitivo-motrices, épilepsie, perte de l’équilibre, perte de la mémoire, confusion mentale, perte de repères, etc.);
    – la dégradation progressive et irréversible de certains organes vitaux (cirrhose du foie
    conduisant au cancer, troubles gastro-intestinaux, pancréatites chroniques ou aiguës, atteinte du système cardiovasculaire, etc.) ;
    – des troubles comportementaux menant aux conflits familiaux, à l’absentéisme au travail, à l’isolement.

Les causes de l'alcoolisme

  • L’alcool a des effets anesthésiants, euphorisants ou anxiogènes. Il peut désinhiber artificiellement dans une tentative de survie, d’échappatoire.
  • L’alcoolisme chronique étant étroitement lié à l’excitation buccale, certaines théories l’attribuent à un manque de frustration dans l’enfance, quand la maman anticipait les besoins de l’enfant et rendait ainsi le sevrage synonyme de trahison.
  • L’alcoolique a besoin d’aide sur le plan psychologique d’abord, la prise en charge étant
    destinée à mieux supporter les frustrations émotionnelles et physiques provoquées par le sevrage.

Prévention de l'alcoolisme

Alimentation :

  • En dehors du sevrage inévitable, l’alimentation doit être équilibrée, enrichie en fruits, légumes, protéines.
  • Éviter autant que possible les matières grasses, le foie a déjà été trop sollicité.
  • La seule boisson recommandée est l’eau, à consommer à volonté.



Hygiène de vie :

  • L’activité physique est indispensable, notamment la marche, la natation et le cyclisme.
  • L’activité intellectuelle, en guise de rééducation, se fait en douceur, le malade devant faire son choix de vie en s’appuyant sur d’autres personnes proches, à qui il fait confiance.

Traitement et soins de l'alcoolisme

Usage interne :

  • Augmenter la résistance au stress
    GÉLULES :
    Kudzu : prendre 2 gélules matin et soir 3 semaines par mois, jusqu’à amélioration des symptômes.
  • Renforcer l’organisme
    POUDRE :
    Éleuthérocoque : délayer 1 cuillerée à café rase de poudre dans un peu d’eau et boire matin et soir avant les repas, 3 semaines par mois jusqu’à amélioration des symptômes.
  • Soulager le système digestif (foie, estomac, intestins) sollicité de façon intensive
    TISANE :
    Chardon-marie (semences), desmodium (feuilles), kinkéliba (feuilles), lapacho (écorces), pissenlit (racines) : mélanger 50 g de chaque plante. Ajouter 1 cuillerée à soupe du mélange par tasse d’eau, faire bouillir pendant 3 min, laisser infuser 10 min ; en boire 2 à 3 tasses par jour 3 semaines par mois, 1 mois sur 2, jusqu’à
    amélioration des symptômes.


    Usage externe
    Aucun traitement réellement efficace