LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 25€

Sélénium : bienfaits et vertus

noix_du_brésil_sélénium_natureAZ

Peu d’entre nous connaissent le sélénium, car il n’est pas sûrement le plus célèbre des oligo-éléments que nous consommons au quotidien. Cependant, vu son rôle dans le bon fonctionnement de notre organisme, il serait intéressant d’en savoir un peu plus à son propos. Le sélénium, kézako ? Quelles sont ses vertus ? Comment en bénéficier ?

Qu’est-ce que le sélénium ?

noix_du_brésil_natureAZ

Le sélénium est un sel minéral disponible dans notre organisme en de très faibles quantités. Malgré cela, cet oligo-élément revêt un rôle principal dans le bon fonctionnement du corps. Avec « Se » comme symbole, son numéro atomique est le 34 dans le tableau périodique des éléments. On doit sa découverte à un savant suédois du nom de Jons Jacob Berzelius et à son collègue Johan Gottlieb en 1817. En tant que métalloïde, il posséderait à peu près les mêmes propriétés que le soufre. Les premières études dédiées aux bienfaits du sélénium commencent en 1950. Elles étaient réalisées sur des animaux et avaient permis de mettre en lumière les vertus antioxydantes de ce bioélément.

Le corps ne synthétise pas de sélénium. Il nous faut donc en consommer pour pouvoir en disposer à la bonne quantité. La plus grande source de sélénium est la noix du Brésil. Il suffit d’en manger une seule pour combler nos besoins quotidiens en sélénium. Pour ceux qui veulent diversifier les sources, sachez que vous en trouverez également dans les huîtres du pacifique, les palourdes, les abats de volailles…

Les bienfaits du sélénium

Des effets antioxydants puissants

Le sélénium possède d’importantes vertus antioxydantes. Il retarde ainsi l’oxydation des cellules et stoppe les actions des radicaux libres. Il stimule l’organisme dans la production de glutathion-peroxydase. Cette enzyme, couplée à la vitamine E, préserve les membranes des cellules du stress oxydatif. C’est dans cette démarche qu’elle freinerait l’apparition de la dégénérescence maculaire de la rétine. En d’autres termes, le sélénium protège nos yeux. Le processus d’oxydation des cellules reste aujourd’hui la première cause de cécité en France chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Par ailleurs, ses effets antioxydants obtenus par la libération des glutathion peroxydase aident également les cellules ayant besoin d’une détoxination pour leur bon fonctionnement. C’est le cas des cellules du cerveau.

Une prévention contre le cancer

femme_malade_natureAZ

Des études tendent à penser que le sélénium aiderait les cellules à combattre le cancer. Toujours grâce à ces vertus antioxydantes, il agirait directement sur les lésions de l’ADN ainsi que sur le système nerveux central. Une fois les lésions neuronales bien protégées, l’organisme peut sans problème entraver la maladie d’Alzheimer, par exemple.

Une étude de 1996 montre que la consommation régulière de sélénium réduisait l’incidence du cancer de moitié dans le cas du cancer de la prostate et du cancer colorectal. Plusieurs contre-analyses à des fins de confirmation furent entamées après l’étude. Ce qui a démontré le rôle de protecteur du sélénium uniquement dans le cas du cancer de la prostate.

Plusieurs pistes médicales annoncent le sélénium comme un futur traitement additif pour les sujets contractant diverses formes de cancer. Pour le moment, cela reste au stade expérimental dans l’attente de résultats plus probants.

Un renforcement du système immunitaire

Le sélénium se révèle comme un parfait stimulant pour nos défenses immunitaires. Plusieurs recherches démontrent l’impact de cet oligo-élément sur le génome viral. Ses propriétés antioxydantes diminueraient la capacité de certains virus à altérer notre état de santé. Il tient également un rôle important dans les réactions anti-inflammatoires du corps humain. Cela se manifeste concrètement par un meilleur état de santé général. L’organisme est moins en proie à certaines maladies virales : grippe, rhume, etc., tout en ayant des défenses naturelles efficaces.

Une détoxination de l’organisme

Nous sommes de plus en plus exposés à des toxines et à des métaux lourds de nos jours, ce qui a une forte incidence sur notre santé. Le sélénium permet à notre corps une détox optimale. Il stimule l’organisme à évacuer les métaux lourds nocifs comme le plomb, l’arsenic ou encore le mercure. Selon des recherches en laboratoire, on sait que cet oligo-élément a la capacité de neutraliser les résidus toxiques laissés par le tabac et l’alcool. Par ailleurs, il évite le dépôt de mauvaises graisses dans les artères et améliore donc la circulation sanguine.

Manifestations de la carence en sélénium

Le sélénium est présent dans notre organisme grâce à notre alimentation. En général, c’est un sol riche en sélénium qui nourrit les légumes et les plantes que l’on consomme au quotidien. Les personnes ayant de fortes probabilités de souffrir de carence en sélénium sont donc celles qui vivent dans des régions où le sol est extrêmement pauvre en cet élément.

Même si nous n’en avons besoin que dans d’infimes quantités, sa carence peut dérégler notre organisme. L’absence de sélénium perturbe l’action de plusieurs enzymes. Elle favorise le développement de la maladie de Keshan. Les enfants carencés ont parfois des problèmes de croissance au niveau des os, comme il est constaté en Sibérie et en Chine.

Posologie du sélénium

lait_sélénium_natureAZ

Un adolescent, moins de 19 ans, n’a besoin que de 50 microgrammes de sélénium au quotidien. À l’âge adulte, nos besoins augmentent. Chez les hommes, la dose recommandée est de 80 microgrammes par jour. Chez la femme, elle avoisinerait les 60 à 70 microgrammes. Il existe deux manières d’en consommer. La première consiste à adopter une alimentation riche en sélénium, c’est-à-dire inclure des aliments tels que la noix du Brésil, le lait ou autres. Le second consiste à supplémenter du sélénium dans l’organisme à travers l’usage de complément alimentaire.

Contre-indications et effets secondaires

La consommation de cet oligo-élément doit être scrupuleusement contrôlée. On peut atteindre facilement une surdose, surtout avec l’usage de complément alimentaire. Un excès de sélénium peut entraîner une importante chute de cheveux, des problèmes digestifs et une fatigue chronique. Le sélénium n’est pas contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante. Par contre, un suivi médical strict est nécessaire.

Association avec d’autres minéraux

Il existe une grande synergie entre sélénium et la vitamine C et E. Une fois combinés, ils permettent aux cellules d’être plus résistantes face au stress oxydant. Il est également conseillé de consommer du zinc avec pour de meilleurs effets antioxydants.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *