FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Polyarthrite rhumatoïde et fibromyalgie : quelle différence ?

Polyarthrite rhumatoïde et fibromyalgie

Qu’est-ce que la polyarthrite rhumatoïde ? Qu’est-ce que la fibromyalgie?

La polyarthrite rhumatoïde (PR) et la fibromyalgie sont deux affections différentes, mais ayant des symptômes similaires :

  • Douleurs pouvant ressembler à une douleur sourde
  • Perturbations de sommeil
  • Fatigue
  • Sentiments de dépression et d’anxiété

Les causes des ces maladies sont également très différentes. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, provoquée parce que le système immunitaire s’attaque aux articulations. La fibromyalgie est un trouble caractérisé par des douleurs musculo-squelettiques et des symptômes de fatigue, des troubles du sommeil et des problèmes de mémoire et d’humeur.

La polyarthrite rhumatoïde et la fibromyalgie évoluent très différemment. La fibromyalgie provoque généralement une douleur constante qui peut s’aggraver en cas de manque de sommeil et de stress. En revanche, la PR peut apparaître et s’aggraver progressivement sans traitement.

Polyarthrite rhumatoïde et fibromyalgie : en quoi les symptômes sont-ils différents ?

Bien que les deux maladies présentent des symptômes similaires, les causes ainsi que la façon dont les personnes atteintes les ressentent, peuvent être différentes.

La douleur

La douleur est courante pour les deux maladies. Mais les déclencheurs ne sont pas les mêmes. L’inflammation est l’une des plus grandes différences entre la PR et la fibromyalgie. La douleur de la fibromyalgie n’est pas due à une inflammation.

Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, l’inflammation articulaire est l’un des principales causes de la douleur. Les personnes atteintes de cette malade remarquent souvent que leurs douleurs articulaires concernent les deux côtés de leur corps. Si elles ont, par exemple, articulation douloureuse au poignet droit, elles peuvent également ressentir une douleur correspondante au poignet gauche.

De nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie signalent des douleurs au bas du dos et il n’est pas rare de ressentir ces symptômes:

  • Maux de tête fréquents
  • Douleur articulaire
  • Spasmes musculaires
  • Picotements

Une autre étude a comparé des personnes atteintes de fibromyalgie et de PR à un groupe témoin sain avant et après un exercice. Les chercheurs ont découvert que les personnes atteintes de PR présentaient une douleur réduite après l’exercice. Les résultats n’étaient pas significatifs pour les personnes atteintes de fibromyalgie.

Troubles du sommeil et fatigue

La polyarthrite rhumatoïde (PR) et la fibromyalgie peuvent toutes deux causer des troubles du sommeil et de la fatigue. Mais les problèmes de sommeil chez les personnes atteintes de fibromyalgie sont plus épuisants.

Une étude préliminaire a révélé que les femmes atteintes de fibromyalgie signalaient une somnolence et une fatigue diurnes plus importantes que les femmes atteintes de PR. Cependant, plusieurs tests de latence du sommeil (MSLT) sur les participants ont montré que les femmes atteintes de fibromyalgie avaient une somnolence diurne moins objective que les femmes atteintes de PR.

Dans le cas d’une PR, la fatigue peut également être le résultat d’une inflammation et d’une anémie. L’anémie, ou le manque de globules rouges, affecte jusqu’à 70% des personnes atteintes de PR.

Une autre étude a révélé que la réduction du sommeil affectait davantage les femmes atteintes de fibromyalgie que les femmes atteintes de PR. Les femmes atteintes de fibromyalgie ont déclaré ressentir plus de somnolence diurne et avoir besoin d’un temps de récupération plus long.

Dépression et anxiété

Les sentiments de dépression et d’anxiété sont des symptômes courants de la fibromyalgie et de la PR. Ces sentiments peuvent affecter la qualité de vie.

Une étude réalisée en 2007 a révélé qu’ils n’étaient pas statistiquement différents entre les personnes atteintes de PR et de fibromyalgie.

Polyarthrite rhumatoïde et fibromyalgie : les symptômes distincts

La polyarthrite rhumatoïde et la fibromyalgie peuvent avoir de nombreux symptômes en commun. Mais elles ont également des symptômes spécifiques à chacune.

Les symptômes propres à la polyarthrite rhumatoïde

Dans le cas d’une PR, les symptômes éclatent souvent, ou vont et viennent, périodiquement. Les plus courants sont :

  • Les douleurs articulaires, sensibilité et raideur.
  • Les articulations rouges et enflées, souvent au niveau des mains ou les pieds.
  • L’intensification soudaine des symptômes pendant une période de quelques jours à plusieurs mois avant de disparaître temporairement.
  • L’inflammation

L’inflammation peut affecter plusieurs parties du corps :

  • Yeux : sécheresse, sensibilité à la lumière et troubles de la vision
  • Bouche : sécheresse, irritation ou infection des gencives
  • Peau : petites bosses autour des zones osseuses
  • Poumons : essoufflement
  • Vaisseaux sanguins : lésions aux organes, à la peau ou aux nerfs
  • Sang : anémie

Selon la clinique Mayo, environ 40% des personnes atteintes de cette maladies présentent ces signes et symptômes.

Les symptômes propres de la fibromyalgie

Les symptômes de la fibromyalgie ressemblent à ceux de nombreuses autres maladies. Mais dans son cas, la douleur est répandue et a tendance à se produire sur des points sensibles et spécifiques.

Ces points sont situés par paires symétriques sur :

  • L’arrière de la tête
  • La région de la clavicule
  • Le haut du dos
  • Les coudes
  • Les fesses
  • Les genoux

Vous pouvez également souffrir de :

  • Trouble de la mémoire, souvent appelé brouillard fibro
  • Maux de tête
  • Douleurs menstruelles
  • Le syndrome des jambes sans repos
  • Sensibilité à la température, aux bruits forts ou aux lumières vives
  • Engourdissement ou fourmillement
  • Syndrome du côlon irritable

La douleur liée à la fibromyalgie peut apparaître dans les articulations et les muscles, mais elle n’endommage pas les articulations comme l’arthrite. Elle n’endommage pas non plus les muscles ni autres tissus mous. Mais elle peut aggraver la douleur arthritique.

Polyarthrite rhumatoïde et fibromyalgie : le diagnostic

Les médecins utilisent différentes techniques pour diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde et fibromyalgie. Dans chaque cas, il est nécessaire de donner au médecin le plus d’informations possible sur vos antécédents médicaux et les symptômes que vous ressentez.

Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

Il n’existe pas de test unique pour la PR, votre médecin procèdera donc un historique médical complet et un examen physique. Ils effectueront également plusieurs tests pour aider à confirmer le diagnostic :

  • Un examen de vos antécédents médicaux et de ceux de votre famille.
  • Un examen physique pour rechercher une sensibilité, un gonflement et une douleur articulaires.
  • Des tests sanguins pour rechercher une inflammation.
  • Des tests d’auto-immunité pour détecter l’anticorps du facteur rhumatoïde, qui, en combinaison avec un test d’anticorps anti-CCP, augmente les chances d’un diagnostic précis de la PR.
  • Des tests d’imagerie, tels que l’échographie, pour rechercher des lésions articulaires ou une inflammation

Si vos tests sont négatifs pour certains des marqueurs courants de la polyarthrite rhumatoïde, il est toujours possible qu’une PR se présente, car ces tests peuvent souvent être négatifs pour les personnes qui en sont atteintes.

Votre médecin vous recommandera immédiatement un traitement si vous souffrez de PR, car la maladie nécessite une prise en charge rapide. Ses symptômes peuvent entraîner des lésions articulaires à long terme. Les cas graves peuvent même endommager les organes, y compris votre cœur.

Le diagnostic de la fibromyalgie

Le diagnostic de la fibromyalgie est difficile à confirmer. Bien qu’il puisse y avoir des signes et des symptômes clairs, il n’y a pas un seul test ou examen qui puisse déterminer si vous en souffrez ou non.

L’un des meilleurs moyens de diagnostiquer la fibromyalgie est d’exclure les autres maladies possibles. Il n’y a pas non plus de remède pour la fibromyalgie, mais il existe des options de traitement qui peuvent faire une différence dans la qualité de vie du patient. Cela peut impliquer aussi bien la prise de médicaments que le changement de mode de vie.

Les symptômes de la PR et de la fibromyalgie peuvent-ils être le signe d’une autre maladie ?

Les douleurs articulaires, la fatigue et les douleurs musculaires peuvent également être les signes d’autres maladies :

  • Le lupus, une maladie auto-immune qui cause des dommages à n’importe quelle partie du corps.
  • La maladie de Sjögren, un trouble du système immunitaire qui présente également des symptômes de sécheresse oculaire et buccale.
  • L’hypothyroïdie, faibles niveaux d’hormones thyroïdiennes qui causent de la douleur partout.
  • La sclérose en plaques, un trouble du système immunitaire qui attaque le système nerveux central.
  • L’apnée du sommeil, sommeil non rafraîchi qui cause de la fatigue.

Si vous présentez l’un des symptômes associés à la PR ou à la fibromyalgie, prenez rendez-vous avec votre médecin. Même si ces maladies partagent des symptômes similaires, le traitement et les perspectives de chacun sont très différents. Parler à votre médecin de tous vos symptômes peut l’aider à déterminer ce qui cause votre inconfort.

Votre médecin peut vous aider à diagnostiquer la maladie et vous recommander le bon traitement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *