FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 25€ !

Lin

Linum usitatissimum

Fiche de synthèse :

  • lin usuel, lin domestique, lin des fileurs, lin de Riga, lin de Manouse
  • Linum usitatissimum
  • Famille des linacées
  • -
  • Les graines, séchées, en poudre (farine), sous forme d'huile ou de capsules d'huile.
  • -

Présentation de Lin

Plante annuelle à racine grêle, simple ou fibreuse, dont la tige, de 40 à 70 cm de hauteur, est cylindrique, effilée, fragile, dressée, simple à la base, rameuse sur la hauteur. Feuilles alternes, sessiles, lancéolées, étroites, aiguës, entières, marquées dessous par trois nervures longitudinales. En juin-juillet, fleurs bleu clair ou violacées à cinq pétales, solitaires à l’extrémité des rameaux. Fruit en forme de capsule, entouré par le calice persistant et divisé en dix lobes qui renferment des graines ovales, aplaties, brunes, luisantes.
Certainement originaire du Caucase, cultivé en Europe, au Maroc, en Argentine et en Inde.

Propriétés et indications

  • Grâce aux mucilages et aux fibres, les graines de lin constituent un laxatif doux à effet de lest. Elles conviennent pour traiter la constipation des intestins fragiles ou irrités, ainsi que ceux des jeunes sujets, des personnes âgées et des femmes enceintes.
  • Traditionnellement, elles sont utilisées pour leurs propriétés émollientes dans l’inflammation de l’estomac (gastrite) et du côlon (colites, diverticules).
  • À dose élevée (50 g par prise), les graines absorbent le liquide contenu dans l’intestin, épaississant ainsi les selles, ce qui les rend utiles contre les diarrhées et dysenteries.
  • Le lin, source de phyto-œstrogène (lignane), est recommandé à titre préventif pour l’adénome de la prostate, pour atténuer les troubles liés à la ménopause.
  • Riche en oméga-3, le lin est préconisé en prévention des maladies cardiovasculaires.
  • Émolliente et anti-inflammatoire, la farine de lin peut traiter les furoncles et abcès en les faisant « mûrir », ainsi que les ulcérations de la peau.

Utilisation

Usage interne

Constipation chez les personnes ayant une atonie intestinale, prévention de l’adénome prostatique, des maladies cardiovasculaires, des troubles de la ménopause

  • GRAINES : Avaler 1 cuillerée à soupe avec un grand verre d’eau le soir au coucher jusqu’à amélioration des symptômes.
  • FARINE : Mélanger 1 cuillerée à soupe dans un peu d’eau, accompagner cette prise d’un grand verre d’eau jusqu’à amélioration des symptômes.
  • HUILE : 1 cuillerée à café au cours des repas, 2 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.
  • CAPSULE : 2 capsules au début des repas, midi et soir jusqu’à amélioration des symptômes.

Gastrite, constipation avec colite, diverticule, inflammation du côlon

  • DÉCOCTION : 1 uillerée à soupe de graines par tasse d’eau. Faire bouillir 5 minutes, filtrer. Boire 1 tasse avant les repas, midi et soir jusqu’à amélioration des symptômes.

Diarrhée, dysenterie

  • GRAINES : 1 cuillerée à soupe, 2 à 3 fois par jour, avec un minimum d’eau jusqu’à amélioration des symptômes.

Prévention des maladies cardiovasculaires

  • HUILE : 2 à 3 cuillerées à soupe dans l’alimentation, ou matin et soir au début des repas. Cette huile doit se mélanger au bol alimentaire, et ne doit pas être cuite.
  • CAPSULES : 2 capsules matin et soir avant le repas.



Usage externe

Furoncles, abcès, ulcération de la peau

  • FARINE : Mélanger 2 cuillerées à soupe dans de l’eau tiède, de façon à obtenir une pâte. Étaler sur un linge fin, appliquer sur la partie à traiter, laisser poser 10 minutes. L’application se fait jusqu’à amélioration des symptômes.

Précautions d'emploi

Contre-indiqué en cas d’occlusion intestinale. Il est important de boire beaucoup d’eau lors de la prise de graines de lin, sauf en cas de diarrhée, pour laquelle l’absorption se fera avec un minimum d’eau. L’huile de lin s’oxyde rapidement ; ne pas la consommer si elle dégage une odeur désagréable