FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Le régime céto-végé

régime_céto_végé_natureAZ

Avez-vous déjà entendu parler de régime céto-végé ? C’est un mode alimentaire qui intéresse de plus en plus de personnes. Il combine à la fois une alimentation cétogène et exclut la consommation de viande. Pourquoi doit-on s’y intéresser ? Quels sont ses bienfaits ? À qui s’adresse ce régime alimentaire qui commence à avoir le vent en poupe ? Nos réponses…

Être céto-végé : c’est quoi ?

menu_céto_végé_natureAZ

Adopter un régime céto-végé, c’est l’assurance de profiter pleinement du meilleur des deux mondes, c’est-à-dire un régime végétarien et cétogène à la fois. Toutefois, on admet quelques exceptions, comme la consommation d’œufs et de produits laitiers qui est permise. Le régime végé-céto voit sa popularité exploser quand la fameuse Magali Walkowicz, une diététicienne et nutritionniste renommée, publia son livre « 30 plats végé-céto ».

Certaines personnes le suivent de manière ponctuelle, pour ne pas trop affecter leur mode alimentaire. Tandis que d’autres l’adoptent entièrement, notamment celles qui sont déjà des adeptes du régime cétogène, mais qui veulent végétaliser leur nourriture. Le but étant d’améliorer l’apport en fibres ainsi que d’autres substances et nutriments que l’on retrouverait naturellement dans une alimentation d’origine animale.

À qui se destine le régime céto-végé ?

Le régime céto-végé peut convenir à tout le monde. Cependant, on le recommande expressément à certaines catégories de personnes.

Pour des personnes épileptiques et en surpoids

Il est par exemple tout à fait indiqué aux personnes sujettes à des crises épileptiques. Le régime cétogène se combine parfaitement aux traitements de cette maladie. Il convient également aux personnes en surpoids. Plusieurs études démontrent qu’un régime cétogène permet de perdre plus de poids sur le long terme (un an et plus) qu’un régime pauvre en graisses. Concrètement, l’état de cétose stimule l’organisme à brûler les graisses pour obtenir de l’énergie. Cela arrive généralement grâce au rationnement de l’apport en glucide. Quand il y a moins de glucides, l’organisme régule les dépenses caloriques au repos, ce qui préserve la masse musculaire tout en diminuant la masse graisseuse. Par ailleurs, la plupart des aliments issus d’un régime cétogène accélèrent la satiété.

légumes_natureAZ

Pour des personnes diabétiques

Selon l’American Diabetes Association, suivre un régime cétogène est bénéfique aux diabétiques, comme le serait tout régime pauvre en glucides. Il réduit le taux de glycémie sanguin, plus précisément l’hémoglobine glyquée.

Pour des patients souffrants du cancer

On retrouve aussi ce type de régime dans le traitement des cancers. Les résultats de recherches restent pour le moment incomplets et peu satisfaisants. Toutefois, théoriquement, un régime pauvre en glucide contribuerait à améliorer l’état de santé d’un malade du cancer. Le cancer implique forcément des mitochondries défectueuses. Ces dernières ont alors besoin de fermentation glycolytique pour fonctionner correctement et intervenir dans la production d’énergie. Le régime cétogène affaiblit alors les cellules cancéreuses en abaissant le taux de glycémie. En prime, on sait que des tests sont en cours pour mettre en avant ses impacts sur les maladies neurodégénératives.

Pour les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires

La partie « végétarienne » du régime est extrêmement bénéfique aux individus à la santé cardiaque fragile. Il a été maintes fois prouvé que ce modèle alimentaire aide à la perte de poids. Il permet aussi un rééquilibrage alimentaire rapide, en éliminant les sources de mauvaises graisses responsables de maladies cardiovasculaires.

Adopter un régime céto-végé : le guide

La consommation de glucides est la première chose à garder à l’œil dans un régime céto-végé. La diététicienne M. Walkowicz définit trois paliers bien distincts selon le mode de vie et les buts à atteindre :

  • Entre 20 et 30 g de glucides au quotidien pour la perte de poids,
  • Entre 30 à 50 g d’apport en glucides par jour afin de guérir toutes les pathologies auxquelles on recommande le régime cétogène,
  • Entre 80 à 100 g quotidiennement pour les sportifs.

Elle propose également d’établir un rapport entre l’apport en lipide et celui des glucides. À noter que les la quantité de protéines à consommer reste tout à fait la même que dans un régime alimentaire normal. Il en découle donc cinq niveaux de ratios que l’on adapte selon les objectifs. Les trois derniers ratios permettent de traiter certaines maladies.

pizza_végé_céto_natureAZ

En d’autres termes, la quantité de glucides à consommer suit une règle stricte. La viande est proscrite de l’alimentation. Par contre, manger des légumes pauvres en glucides est fortement encouragé. L’apport en protéines reste modéré et ne doit provenir que de produits végétaux.

Afin de rendre le régime végé-céto équilibré et complet, Magali Walkowicz a établi une liste d’aliments à privilégier. Leur qualité demeure essentielle pour ne pas ressentir de carence nutritionnelle au fil du temps. Elle recommande donc de consommer des légumes frais, le soja et des baies, très pauvres en glucides. Les sources de graisses qu’elle prescrit sont : les oléagineux, le beurre, l’huile d’olive…

Les inconvénients du régime céto-végé

Le régime céto-végé apporte son lot de désavantages. Il est tout d’abord assez contraignant, puisqu’il existe certaines règles strictes à observer. Toutefois, il suffit de bien planifier les repas pour bien les respecter. Il faudra malheureusement faire des concessions lors des sorties entre amis au restaurant, car très peu de tables proposent des plats végé-céto. Les possibilités restent pour le moment très limitées.

Les personnes ayant déjà souffert de troubles alimentaires ne doivent pas suivre ce type de régime. Des spécialistes estiment que les risques de rechutes sont extrêmement élevés et pourraient encourager certaines de ces personnes à opter pour des habitudes alimentaires restreignantes.

Sans le suivi d’un nutritionniste, être céto-végé nous expose à certaines carences alimentaires. Les contraintes liées à ce mode alimentaire font qu’il est nécessaire d’effectuer un contrôle régulier. Toutefois, en suivant les recettes partagées par M. Walkowicz, les risques de manquer de vitamines, de minéraux ainsi que d’autres nutriments essentiels à l’organisme sont faibles.

Avant de vous lancer dans un régime végé-céto, que ce soit de manière ponctuelle ou pour le long terme, n’oubliez jamais de consulter au préalable votre médecin. Il sera à même de vous conseiller la voie à entreprendre.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *