Chitosan : Bienfaits et vertus

On ne cesse de vanter les mérites du Chitosan comme une solution amaigrissante miraculeuse. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il s’agit d’une molécule présente sur l’exosquelette des crustacés et qui aurait la capacité d’aider à perdre du poids. Considéré comme un produit miraculeux par beaucoup de gens, est-il réellement digne de cet éloge ? D’où vient-il ? Comment peut-on en trouver et en consommer ? Provoque-t-il des effets secondaires ? Nous nous sommes posé ces questions pour vous.

Les origines du chitosan

crustacé_chitosan_natureAZ

Le chitosan est un polymère que l’on classe dans la famille des glucides. On l’obtient généralement par désacétylation. On le retrouve surtout sur les carapaces des crustacés (crabes, crevettes, etc.) mais aussi sur l’endosquelette de certains mollusques comme le calmar.

Appelé aussi chitosane, sa découverte remonte en 1859 par un certain Rouget. Le chimiste allemand Ernst Felix Immanuel Hoppe-Seyler lui donna son nom, qui est dérivé du mot « chitine » qui est sa forme primaire avant la désacétylation.

Le chitosan commercialisé de nos jours est récupéré sur les déchets résultants de la consommation de crustacés. On en recycle également à partir de la transformation industrielle de certains champignons. En règle générale, il faut près de 25 kg de carapace de crustacés pour espérer obtenir 1 kg de chitosane. Cette proportion varie selon le procédé et la source employés.

Les bienfaits du chitosan

Un destockage de graisses rapide

perte_de_poids_natureAZ

On vante beaucoup le chitosan comme un brûleur de graisses, alors que son fonctionnement n’est pas le même. Il est bien plus efficace. Il agit comme un capteur de graisse. Au lieu de s’installer au niveau du ventre ou des fesses, la graisse est comme qui dirait attirée par le chitosan. Ce dernier étant inassimilable par l’organisme est évacué à la fin du processus de digestion par les selles. Les graisses se retrouvent également expulsées.

Plusieurs études confirment cette action du chitosan. Mieux encore, on remarque qu’au cours de ces recherches, les sujets ayant réellement ingéré ce complément alimentaire perdaient entre 1 et 3 kg. Leurs corps emmagasinaient moins de cholestérol LDL, jusqu’à -35 % que la normale.

Chitosan et cosmétique

Le chitosan entre dans la fabrication de nombreux produits cosmétiques. En effet, on le soupçonne d’apporter de nombreux bienfaits pour les cheveux. Le chitosan les rendrait plus souples. En plus, il renforcerait les pousses tout en les préservant des cassures. Le complément alimentaire hydrate les cheveux. Il les nourrit en profondeur. C’est un filmogène très efficace.

Un complément alimentaire parfait pour les sportifs

Le chitosan est un concentré de fibres et comme on le sait tous, ces derniers permettent à nos muscles de se régénérer plus rapidement. Concrètement, après une séance intense, nos muscles se renouvellent pour pouvoir prendre du volume. Les fibres développent les muscles et les renforcent. Le chitosan est tout à fait indiqué pour les personnes désireuses de faire une prise de masse.

Une prévention active des maladies cardio-vasculaires et cérébrales

Grâce à ses propriétés détoxifiantes, le chitosan évacue les mauvais lipides de l’organisme. Il enraye ainsi bon nombre de maladies cardio-vasculaires. On constate également que la prise du chitosan réduit les risques de troubles cérébraux.

Par ailleurs, on sait que le chitosan entre dans la prévention des tumeurs. Le complément alimentaire inhibe les cellules responsables de la maladie et freine leur développement. D’autre part, il favorise le renouvellement cellulaire des cellules saines.

Pour une meilleure cicatrisation

cicatrisation_natureAZ

On fait souvent appel au chitosan après une intervention médicale pour permettre à une plaie de se cicatriser plus rapidement. Selon une étude japonaise, le complément alimentaire est un pansement naturel très efficace qui aide le corps dans le processus de cicatrisation. Les résultats montrent une résorption de moins d’un mois.

Une régénération du tissu osseux

Tout comme dans la cicatrisation, le chitosan aide à régénérer le tissu osseux. Cet exploit est possible grâce à l’augmentation du taux de calcium dans l’organisme stimulé par le complément alimentaire. Les fibres qu’embarque ce dernier aident également à reconstitution osseuse en cas de cassure et de fracture.

Composition et posologie du chitosane

Le chitosan se compose de deux principales substances actives : du polysaccharide et des sucres aminés. Le polysaccharide provient de la chitine. Il est à l’origine des vertus minceur du chitosan. En effet, il possède la capacité de drainer les graisses hors de l’organisme après les avoir attirés et piégés. Il convient de noter que le taux de chitine contenu dans le chitosane doit absolument être supérieur à 90 % pour que la substance soit amplement efficace. Notez aussi que les chitosans ayant une teneur élevée en hydroxyde de sodium et de potassium offrent de bien meilleurs résultats. Parmi les sucres aminés contenus dans le chitosane, on attribue la régénération du tissu osseux aux copolymères de glucosamine et au N-acétylglycosamine. Ces deux composés entrent également dans la réparer des tissus.

Le chitosan doit être ingéré 30 minutes avant chaque repas pour être efficace. En effet, ce laps de temps lui permet de s’installer dans le tube digestif pour piéger la graisse. Sa posologie usuelle varie entre 3 à 6 grammes par jour. Ces doses doivent être prises en deux fois, avec un verre d’eau.

Notez que la composition du chitosan en tant que complément alimentaire varie selon le distributeur. Il faut donc prendre en compte la teneur des principes actifs en se référant à ce qui est inscrit sur l’emballage du produit ou dans son mode d’emploi. En cas de doute, il est important de toujours se tourner vers un avis médical.

Contre-indications et effets secondaires

crevette_natureAZ

Les personnes allergiques aux crustacés doivent éviter de consommer du chitosan, notamment celui que l’on prélève des carapaces de crevettes, de crabes… Il existe un équivalent qui est d’une provenance 100 % végétale.

La consommation de chitosan fort est déconseillée durant la grossesse et pendant la période d’allaitement. À l’heure actuelle, le manque d’études traitant de l’innocuité du produit nous pousse à être plus prudents dans son utilisation. Par ailleurs, il ne doit pas être mis à la portée des enfants.

Les quelques effets indésirables liés à la consommation de chitosan rapportés sont : les diarrhées et une constipation passagère.

Association avec d’autres plantes médicinales

Il est possible de coupler le chitosan avec des plantes aux vertus amaigrissantes : Queues de cerise, Cétone de framboises, Garcinia Cambogia, Nopal.

Pour les fonctions cognitives, il sera intéressant de coupler le Chitosan à du Ginkgo Biloba et du Ginseng.

Pour les sportifs et la prise de masse, on conseille de coupler cela au Tribulus terrestris pour développer le taux de testostérone et augmenter la prise de masse.

Pour la régénération osseuses et tissulaires, nous conseillons de coupler cela au MSM, à l’Harpagophytum et à la Chondroitine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Main Menu