FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 39€ !

Acide hyaluronique : bienfaits et vertus

articulation compléments alimentaires

Encore peu connu du grand public, l’acide hyaluronique est l’une des molécules actives les plus importantes dans la santé de la peau. On le retrouve majoritairement et naturellement dans le derme et l’épiderme. Cependant, grâce au progrès de la science et de la science, notamment en cosmétique, de nombreux produits en contiennent. Focus sur les propriétés et les bienfaits de cette substance fortement liée à notre peau.

Les origines de l’acide hyaluronique

genou_natureAZ

L’acide hyaluronique a été découvert vers la fin des années 30. Il a été isolé par deux scientifiques allemands Meyer et Palmer dans le corps vitré d’un bœuf. Cette recherche a permis de démontrer que le corps humain en possédait également, notamment au niveau du derme. D’autres recherches démontreront plus tard qu’il y en a aussi dans les tissus nerveux et dans la synovie. Sa quantité estimée dans le corps d’une personne adulte est de 12 g environ. La peau en contiendrait la moitié, tandis que 5 à 30 % constituent un stock renouvelable.

On classe l’acide hyaluronique parmi les polymères naturels. Sa structure se compose essentiellement de molécules de sucre. Par ailleurs, le mot hyaluronique est la contraction du grec « hyalos » qui signifie vitreux, et « uronique » puisqu’il contient une forte teneur en acide uronique.

L’acide hyaluronique s’obtient de deux manières différentes. Traditionnellement, on le prélève à partir de crêtes de coq broyées ayant suivies plusieurs étapes et traitements. De nos jours, grâce au progrès de la biotechnologie, les scientifiques ont réussi à en créer à partir de fermentation bactérienne. Concrètement, les bactéries synthétisent les filaments du polymère. Nous devons cette prouesse à une entreprise danoise implantée en Chine et à la bactérie bacillus subtilis. Le produit obtenu est sous forme de gel légèrement visqueux.

Les premières utilisations thérapeutiques de l’acide hyaluronique datent des années 70. On l’utilisait essentiellement dans la chirurgie oculaire et parfois dans le traitement de l’arthrose. L’industrie cosmétique s’en accapare ensuite les bienfaits pour créer des produits anti-âge à partir des années 2000. Aujourd’hui, l’hyaluronate est disponible en pharmacie sous différentes formes.

Les bienfaits de l’acide hyaluronique

Que des avantages pour la peau !

L’acide hyaluronique constitue l’une des meilleures solutions pour réhydrater la peau. Cette molécule possède des vertus hygroscopiques. En d’autres termes, elle arrive à capter 1000 fois son poids en eau en seulement une demi-journée. L’acide hyaluronique hydrate la peau en profondeur. Cette capacité réduit notablement les rides et les ridules. De nombreux soins cosmétiques en contiennent de nos jours et vantent leur mérite contre les effets de l’âge.

Il faut comprendre que ses propriétés ne se limitent pas à l’hydratation de la peau, mais s’étendent aussi à des soins. Certains produits cosmétiques profitent des effets tenseur et lissant de la molécule pour régénérer la peau. De manière concrète, la molécule vient combler l’espace entre les cellules et stimule la régénération de la peau, ce qui donne une peau repulpée avec une apparence douce et lisse. La molécule protège en plus la peau contre les agressions extérieures. Finies les peaux sèches et sensibles.

Les premières études concluantes sur le sujet ont été publiées en 2005. Les recherches menées sur des souris ont démontré une régénération des tissus cutanés des sujets en stimulant notamment la prolifération de kératinocytes (cellules de la peau).

Un traitement contre l’arthrose et les problèmes d’articulations

De nombreux médecins prescrivent l’injection d’acide hyaluronique pour traiter les douleurs articulaires. Il lubrifie les cartilages et améliore par la même occasion la viscosité du liquide synovial. Une étude scientifique parue en 2008 prouve qu’une injection d’hyaluronate soulage l’arthrite rhumatoïde ainsi que l’arthrose. Les tests ont été réalisés sur 20 patients combinant à la fois ces deux problèmes articulaires. Par ailleurs, d’autres résultats démontrent qu’une fois dans le corps, plus précisément dans les cartilages, l’acide hyaluronique aide à absorber les chocs à chaque mouvement articulaire.

visage_yeux_natureAZ

Une réhydratation des yeux

Il suffit de quelques de gouttes d’acide hyaluronique pour soulager les différentes irritations au niveau de la cornée. Le contour des yeux et même la cavité oculaire ont besoin d’une hydratation constante et optimale. En c’est en stimulant en partie la production lacrymale, que cette molécule arrive efficacement à traiter les yeux secs. Les ophtalmologues et chirurgiens oculoplastiques y ont recours pour accélérer la cicatrisation après une opération chirurgicale, suite à un décollement de la rétine ou une cataracte.

D’autres vertus intéressantes à connaître

Des études récentes se penchent sur l’efficacité de l’acide hyaluronique dans le traitement de l’atrophie vulvo-vaginale. Des gels intimes très prometteurs à base de cette molécule sont actuellement en test. Par ailleurs, on utilise de nos jours l’acide hyaluronique pour soigner l’aphte. Il aide également la peau dans la cicatrisation des plaies.

Posologie

Il est recommandé de prendre des gélules d’acide hyaluronique qu’à partir de 35 ans. Elles serviront à maintenir l’hydratation de l’épiderme et le taux de collagène dans les cellules de la peau. En règle générale, un patient doit consommer au maximum 120 mg par jour. Les injections à base d’acide hyaluronique sont réservées aux problèmes articulaires. Les résultats se manifestent ainsi plus rapidement. On recommande une dose quotidienne de 200 mg répartie sur deux injections. Sa cure dure environ 3 mois.

A noter que notre organisme assimile mal l’acide hyaluronique sous forme de gélule, avec une déperdition importante des principes actifs. On recommande surtout sa forme huileuse qui s’applique directement sur la peau.

Contre-indications et effets secondaires

L’utilisation de l’acide hyaluronique remonte à plusieurs dizaines d’années. Pour l’heure, il ne cause aucun effet indésirable lorsque la dose recommandée est respectée. Toutefois pour plus de sûreté, mieux vaut privilégier un produit de bonne qualité. En règle générale, l’acide hyaluronique issu de la fermentation naturelle reste le meilleur choix. Il est déconseillé d’entamer une cure d’A.H pendant la grossesse ni durant la période d’allaitement.

Association avec des produits naturels et autres

On combine surtout l’acide hyaluronique avec des remèdes naturels aux vertus antioxydantes avérés pour un capital jeunesse préservé. Il se marie donc très bien avec des produits à base de sélénium, de bêta-carotène, de vitamine C, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *